Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

17 mai 2015 : 49e journée mondiale des communications sociales

« Communiquer la famille : milieu privilégié de la rencontre dans la gratuité de l'amour » (Pape François).

Témoignage...

Avec persévérance et une certaine humilité

Même si la Journée mondiale des communications sociales s’apprête à célébrer l’an prochain sa 50e édition, peu d’entre nous sommes au courant que le 24 janvier – lors de la saint François de Sales, patron des médias –, le pape publie un message à l’attention des communicants du monde entier. Cette journée est une belle occasion de prendre la mesure de la réflexion du Saint Père adressée chaque année aux communicants que nous sommes (devenus) par la grâce de notre baptême, et de partager entre nous ce qui fonde une communication en Eglise.

Cette année, le message du pape François est en lien avec les synodes sur la famille et les nombreuses questions posées à chacun d’entre nous sur cette réalité aujourd’hui. Ce message porte un titre révélateur qui montre l’importance de la famille dans notre société : « Communiquer la famille : milieu privilégié de la rencontre dans la gratuité de l’amour. » Rien que ça !En quoi la famille est le premier lieu de la communication, comment cette communauté "de sang" nous ouvre à bien des expériences humaines.

Samedi 9 mai, nous étions donc un groupe de 25 personnes (pont de mai oblige !) réunies au nouveau centre pastoral de Notre-Dame du Rosaire aux Lilas pour réfléchir et vivre des modes de relation et de communication singuliers pointés par le pape François, comme la prière en famille, les situations de handicap, les avancées et les risques des réseaux sociaux …

Tout part de la prière, alors nous avons prié les Laudes. Avec Rémy, séminariste du diocèse, en immersion dans la paroisse qui nous accueille. Quelle que soit notre mission en Eglise, aménager un temps de prière avant la réflexion et l’action c’est essentiel ; notre énergie puise toujours dans la parole de Dieu, puisque nous sommes disciples du Christ.

Afin d’entrer dans le message du pape, j’ai proposé une relecture, somme toute personnelle, sur la communication en Eglise et comment je ressentais ma mission dans le diocèse de Saint-Denis. (A télécharger ici)

Dans son message, le pape François pointe tout d’abord cette forme fondamentale de la communication qu’est sur la prière… En écho, le père Etienne Grieu nous a présenté – par le truchement de la vidéo – un projet de livre pour aider les familles à prier ensemble, les parents et leurs enfants de 3 à 11 ans. Même si le titre provisoire de ce livre : « Prier en famille, des gestes pour avancer » donne bien l’esprit de la démarche, des rencontres avec les familles et les animateurs d’éveil à la foi sont en cours ; ces partages permettront d’enrichir ce support dont la sortie est prévue en 2016.

Cette nouvelle approche pour guider la prière en famille nous a parfaitement introduit à la prière de Taizé, vécue par un bon nombre de jeunes du diocèse de Saint-Denis. Taizé est une grande famille, comme l’ont démontré Christelle Gennerat et Sylvain Dhumeaux, par quelques repères sur cette communauté œcuménique fondée par frère Roger, il y a tout juste 75 ans dans le petit village de Taizé en Saône-et-Loire. Christelle a découvert adolescente l’existence de frère Roger et de "sa" communauté… grâce à une BD publiée dans la revue « Grain de Soleil » ! Tout dernièrement, Christelle est devenue coordinatrice de cette prière proposée chaque mois dans le diocèse. Comment cela se passe ? Chaque mois, une paroisse du diocèse décide de prendre en charge un temps de prière à la manière de Taizé. Cette initiative a un effet boule de neige puisqu’au fil des mois cette prière rassemble davantage de jeunes. Sylvain est déjà un ancien, puisqu’il participe à ce groupe diocésain depuis son origine, depuis maintenant 6 ans. Cette proposition s’adresse en premier lieu aux jeunes mais pas seulement ; elle est ouverte à tous les catholiques sans exception. Taizé, c’est une famille ! (la 50e prière de Taizé en Seine-Saint-Denis aura lieu dimanche 17 mai de 17h à 21h30 - Télécharger le flyer)

« Les familles avec des enfants souffrant d’un ou de plusieurs handicaps ont beaucoup à nous apprendre », nous dit encore le pape François dans son message. Il semblait donc important de "prendre" un peu de cette souffrance pour comprendre que notre communication devait parfois prendre d’autres formes pour ne pas laisser ces personnes laissées pour compte. Laurence Martin nous a initié à une communication non verbale, celle des sourds et des malentendants. Nous constations ainsi que c’est bien notre cerveau qui guide notre intelligence et non d’abord nos oreilles. Jean et Christophe, non-voyants, ont exprimé quant à eux leur grand moment de solitude au moment de la lecture des annonces en fin de messe, quand les informations sont renvoyées à la lecture des feuilles paroissiales.

Dernier point que je souhaitais extraire du message du pape François : la communication des jeunes via Internet. « Aujourd’hui, nous dit le Saint-Père, les médias plus modernes, qui surtout pour les plus jeunes sont désormais indispensables, peuvent aussi bien entraver qu’aider cette communication, en famille et entre familles. » Ernest Nob-Bakinde fait partie de plusieurs groupes de jeunes du diocèse. Il nous a expliqué et montré comment ces réseaux dits sociaux lui permettent non seulement de rester informé des initiatives locales mais de créer également des liens par affinité, et petit à petit des communautés de foi.

Les interrogations et constats des participants après chaque expérience montrent à quel point la communication doit se nourrir de la parole de Dieu mais aussi des situations de vie. Avec persévérance et une certaine humilité, car « nous ne luttons pas pour défendre le passé, mais nous travaillons avec patience et confiance, dans tous les milieux que nous habitons au quotidien, pour construire l’avenir » (Pape François).

Merci à Rémy, Etienne, Christelle, Sylvain, Laurence et Ernest, d’avoir ouvert quelques clés de compréhensions !

Bruno Rastoin
Délégué diocésain à la communication
Courriel

 

Message du Pape François pour la 49e journée mondiale des communications sociales

Mgr Rivière : « Je suis en dette par rapport à Taizé »
Pôle Jeunes 93 (Taizé)

Mots-clés associés :