Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9927-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Appelés à renaître, à réinventer la vie

Le groupe « Divorcés et en Eglise 93 » de la pastorale familiale a eu le 17 juin 2017 sa rencontre annuelle avec Mgr Pascal Delannoy, pour partager et témoigner du chemin parcouru cette année autour du thème : « Appelés à renaître, à réinventer la vie ».
Appelés à renaître, à réinventer la vie

Nos échanges en petits groupes du matin, nos différents temps de prière, mais aussi tout ce qui a été traduit à partir des témoignages de chacun tout au long de nos partages de l’année nous ont permis de remercier Dieu pour ce chemin parcouru mais aussi pour l’existence de ce groupe et l’écoute  attentive de notre évêque Pascal Delannoy ; tout ceci me fait dire aujourd’hui que nous vivons ce que le pape désire le plus : une Eglise qui puisse rejoindre chacun sur son chemin, une Eglise qui écoute avec la présence chaleureuse de notre évêque qui a largement réagi à nos questionnements et à ce que nous vivons, particulièrement cette année. Les nombreux questionnements et échanges ont témoigné du chemin spirituel fait par chacun au sein du groupe et ont participé avec les réponses de notre évêque à rendre cette journée enrichissante et nourrissante pour nous-mêmes et dans notre relation à Dieu.

A la lumière d’une présentation Powerpoint, retraduisant le chemin fait cette année sur la base des témoignages de chacun, Mgr Pascal Delannoy nous disait : « Ces groupes vous permettent d’échanger dans la durée, en toute confiance ; c’est le beau cadeau que notre Eglise devrait pouvoir offrir à chacun…  Vous avez abordé les grandes questions qui touchent la souffrance humaine, les échecs sous de multiples formes. Ce qui est échec à vue humaine, n’est pas forcément échec : on raisonne trop en forme d’échec au regard du schéma du monde, car à travers cet échec, je peux rencontrer des personnes, les aider… Timothy Radcliffe dit que c’est au moment de la crise que Dieu nous fait renaître. Alors que tout semble fini pour le Christ, c’est ce moment-là qu’il choisit pour instituer la cène ; il manifeste le don de Dieu pour la vie. Quand on connaît une crise, « on se croit soldé, un monstre » et plus on s’isole, moins on a de chance de redémarrer. J’ai connu une personne dans le Nord qui a choisi de quitter son équipe de l’Action catholique ouvrière (ACO) au moment de ses difficultés. Nous croyons en un Dieu Trinitaire, Dieu est Amour et Vie, Dieu est relation : si on refuse toute relation, on se coupe de la vie et de l’amour. Il nous faut nous tourner vers l’Esprit Saint pour qu’il nous donne la force d’aller vers les autres. Dieu n’est pas un prestataire de service au moment des difficultés : notre relation à Dieu est permanente. »

Puis après des questions sur les sacrements, notre évêque a abordé l’accès au sacrement de l’eucharistie pour les personnes divorcées remariées :

« Dans Amoris Laetitia, le pape ouvre des portes sur l’eucharistie (…) : il s’agit d’un discernement personnel et ecclésial, de rencontrer quelqu’un qui puisse éclairer ma conscience. Tout prêtre doit avoir cette capacité. (…) Avec le pape François, on cherche des chemins : c’est une énorme question de voir des chrétiens privés de l’eucharistie. Nous réfléchissons pour envoyer 4 ou 5 personnes (prêtre, laïc ou religieux) en formation pour accompagner sur le diocèse le discernement des personnes qui en feraient la demande. »

Nous avons conclu notre journée dans le patio de la maison diocésaine : avec l’Évangile de la Samaritaine. Nous avons redit toute notre joie et notre soif de Dieu et près du puits, nous avons reçu cette source vive accompagnée d’une parole de vie.

Le thème de l’an prochain 2017-2018 sera en lien avec le thème de cette année et avec ce que désire le pape pour son Eglise dans Amoris Laetitia : « Intégrer la fragilité comme chemin de croissance »

 

Valérie Guérard
Responsable des groupes « Divorcés et en Eglise 93 »
Courriel