Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Chrétiens de Seine-Saint-Denis, solidaires des salariés de PSA Aulnay

La foi vécue en actes. Le vendredi 16 novembre, une soirée de solidarité avec les travailleurs de PSA Aulnay a été organisée par la mission ouvrière du 93 et l'équipe pastorale d'Aulnay-sous-Bois.

Dans une salle de la chapelle Saint-Jean, au cœur de la cité des 3000 voisine de l'usine, 80 chrétiens venus de tout le 93 (dont une vingtaine d'Aulnay) ont rencontré cinq ouvriers en lutte.

Les ouvriers ont témoigné de leurs conditions de travail dans l'usine, de leur peur face à la menace d'une fermeture et de leur lutte pour sauver l'emploi. Chacun a pu découvrir la difficulté du travail sur la chaine : bruit, manque de protections ou de temps pour manger… Les cinq salariés, dont un délégué CFTC et deux délégués CGT, ont également raconté le découragement des salariés face à une direction qui ne négocie rien et au manque de soutien du gouvernement.

Comme chrétiens, nous avons porté un message de foi, de soutien et d'espoir, à la fois par la lecture de phrases issues de nos mouvements ou de la Doctrine sociale de l'Eglise et par la rédaction d'une déclaration qui sera distribuée aux portes de l'usine jeudi 29 novembre à 13h30.

Nous avons aussi recherché ensemble des moyens d'être solidaires : en se tenant informé grâce au blog Aulnay Story, en signant la pétition contre la fermeture sur le site de la CGT, ou en interpellant nos élus. L'idée de la création d'un comité de soutien a été évoquée. La lutte continue…

Jeudi 22 novembre, dans un froid sec, à 13h30, nous sommes plus d’une douzaine devant la porte 3 de l’usine PSA à Aulnay. La déclaration mise au point vendredi dernier [16] a été tirée en 1500 exemplaires. Les cars qui acheminent les ouvriers de l’équipe d’après midi arrivent… Chacun, chacune, recevra son tract : « c’est un soutien de croyants chrétiens »… puis ce sera la sortie de l’équipe du matin… Les 1500 tracts sont distribués en une heure. Des discussions ont été amorcées avec des salariés, certains étonnés et heureux de recevoir cette parole. Un des derniers sortis, Léopold, exprime sa joie de cette distribution : c’est un salarié de sous-traitance, syndiqué, il nous dit qu’il est un chrétien de Montfermeil… si bien qu’il sera invité à une rencontre ACO élargie prochainement !

Nous repartons transis de froid mais le cœur brûlant, en rêvant que notre Eglise du 93 soit de moins en moins repliée dans ses sacristies mais toujours plus partenaire au coude-à-coude avec les luttes pour plus de justice et plus proche de nos frères et soeurs en humanité.

Florent et Jean


Déclaration finale après la rencontre

Quelques photos de la rencontre