Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Les servants d'autel ont découvert Sainte-Anne d'Auray, premier lieu de pèlerinage breton

« Je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir »

Sainte-Anne d’Auray, qui es-tu ? « Me zo Anna mamm Mari » (Je suis la mère de Marie). C’était le 25 juillet 1624, veille de la fête de sainte Anne où elle apparut à un laboureur, Yvon Nicolazic.

Du lundi 6 au vendredi 10 mai, les servants d’autel du diocèse ont découvert ce premier lieu de pèlerinage breton. Parmi les millions de pèlerins venus depuis 1625, le plus célèbre fut Jean-Paul II, le 20 septembre 1996.
Les servants d’Autel ont pu réaffirmer leur engagement à notre Eglise, s’épanouir et grandir dans leur foi. Grâce à leurs participations aux célébrations du sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray et la cathédrale de Vannes, ils ont partagé tous ensemble, des émotions spirituelles très fortes, comme leurs entretiens avec les moines et moniales des Abbayes de Kergonan.

Si la région du Morbihan était magnifiquement ensoleillée durant toute la semaine, si les plaisirs gustatifs ont jalonné ces journées, « Galetez, krampouezh » (galettes et crêpes) ! Les modules de travail planifiés au quotidien ont été une nouvelle découverte spirituelle. Ainsi, les débats sur différents thèmes ont suscité beaucoup d’intérêt.
 

     

 

« La Sainte famille ». Briac (17ans) nous livre ses impressions : « Chacun de nous fait partie de la famille de Jésus. Elle est donc immense. »

Les chrétiens dans l’histoire bretonne, Jacob : Genèse, 28, 10-22… « Cette pierre que j’ai érigée en stèle sera une maison de Dieu… » Briac : « Les menhirs et dolmens ont une origine religieuse. Ils sont dressés vers les cieux pour essayer d'atteindre les dieux. »

Rencontres et vocation. Vocation vient du latin « appel ». Comprendre pourquoi Dieu appelle, comment il appelle, et comment entendre cet appel. Briac « Pour affermir sa foi, il est important de faire des rencontres dans la vie de tous les jours ou en allant dans des monastères pour échanger nos différents points de vue et en apprendre davantage. »

« Le service dans l’Eglise », à travers le lavement des pieds - Evangile selon saint Jean, 13, 1-17.
Briac : « Être servant d'autel permet de s'investir dans le service de Dieu et mieux comprendre le pourquoi du déroulement de la messe. C'est un plus dans sa foi. »

« Être chrétien au travail », réfléchir sur ce qui fait grandir sa foi au travail.
Briac : « Certaines personnes ont honte de dire qu'ils sont chrétiens mais moi je pense qu'il faut le dire car cela permet de partager entre différentes religions. »
Arthur partage sa réflexion : « Les modules ont répondu à certaines de mes questions qui auraient pu me faire douter. Parler avec le père Mathieu notre aumônier accompagnateur, a endurci ma foi, parque que j’en ai appris plus sur le Christ, sur Dieu. »
Riana : « Ce pèlerinage nous a permis de nous rapprocher de Dieu. Servir à la basilique fut très impressionnant et stressant car le service est très différent de nous à Aulnay, mais quelle belle expérience ! »

A tous les jeunes servants d’autel, ainsi qu’aux accompagnateurs : Trugarez ! (Merci)
Kenavo… (Au revoir)


Nathalie Edouard,
Coordinatrice du pèlerinage diocésain des servants d’autel

 

Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray