Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Diacres permanents

Notre diocèse fête en 2011 les 20 ans de présence de diacres permanents : si 36 ordinations diaconales ont été célébrées depuis 1991, 28 diacres permanents exercent aujourd'hui leur mission dans 15 villes de Seine-Saint-Denis.

« Ordonnés diacres pour que nous entrions dans la logique de Dieu »

Extraits de l’homélie de Mgr Delannoy lors des ordinations diaconales du 19 juin 2011.

Frères diacres, par votre ministère de charité et de Parole, introduisez-nous dans la logique de Dieu, car dans bien des domaines, nous sommes imprégnés de la logique des hommes. Nous pensons encore trop souvent à la manière du monde et nous devenons alors comparables au sel qui se dénature où à la lumière qui est sous le boisseau…
Frères diacres, par votre ministère de charité et de Parole, dites-nous que :
- Là où la logique du monde parle de repli sur soi, la logique de Dieu invite au don de soi-même…
- Là où la logique du monde parle d'étrangers, la logique de Dieu parle de frères à aimer et à respecter…
- Là où la logique du monde parle de vengeance et de haine, la logique de Dieu parle de tendresse, de miséricorde, de patience et de fidélité.
- Là où la logique du monde réduit l'homme à son utilité économique, la logique de Dieu invite à la gratuité.
En 2013, l'Eglise de France vivra un grand rassemblement : « Diaconia 2013 ». Un
rassemblement qui veut signifier que toute notre Eglise est diaconale ! Pour le préparer, nous sommes appelés à rédiger à partir de septembre prochain deux livres : le Livre blanc des fragilités où seront inscrit les fragilités, les situations d'injustices, de pauvreté, et le Livre des merveilles où seront inscrits les gestes fraternels, les solidarités qui se vivent déjà.
Amis diacres, aidez-nous à rédiger ces deux livres afin d'ouvrir nos yeux et nos cœurs ! Que nous puissions prendre conscience, ou reprendre conscience, qu'il nous est possible de passer de la logique du monde à la logique de Dieu !
Dans la deuxième lecture, l'apôtre Paul nous exhorte à la joie : « Frères, soyez dans la joie ! »
Frères diacres, aidez-nous à retrouver la joie de vivre au coeur du monde la logique de Dieu, une logique qui trouve sa source et son dynamisme dans la vie trinitaire. Amen !

Le « Oui » d’une femme de diacre

« Epouse de diacre… ou plutôt épouse de Michel qui est diacre ! Je suis totalement solidaire de son ministère en lui permettant d’exercer pleinement sa mission dans le cadre du Secours catholique et de la paroisse. Cependant, notre sacrement de mariage reste prioritaire et la mission diaconale doit laisser sa place à la vie familiale. Depuis cinq ans que Michel est diacre permanent, nous sommes heureux de pouvoir vivre ensemble les temps de formation et de retraite et de partager nos missions respectives. »
Bénédicte, vit à Livry-Gargan

« Une épouse de diacre, ça n’existe pas. Il n’y a qu’une femme dont le mari est appelé au diaconat. Il devient ministre ordonné, pas sa femme. Le sacrement introduit donc une rupture. La difficulté est de savoir où est sa juste place. Pour moi, elle est dans la famille puisque Patrick est sollicité par la communauté ecclésiale. Mais le diaconat permet des rencontres improbables : l’ordination transcende tous les milieux, et établit une communion entre des personnes que rien n’appelait à se rencontrer. C’est une occasion constante d’ouverture à l’amour du prochain… ça, c’est une sacré force. »
Gisèle, vit à Aubervilliers

« Phylippe a été ordonné diacre permanent en juin, ce jour restera une étape importante pour la famille. Comme épouse, je vis cela tranquillement avec toutefois un peu d’inquiétude quand il est à l’autel. Avec nos deux grands enfants, le rythme de vie de chacun ne permet pas d’être toujours ensemble. Quand cela arrive, c’est un moment de bonheur partagé. Tous les deux, nous prenons un temps de prière le soir pour rendre grâce au Seigneur pour tout ce qu’il nous permet de vivre. Je lui demande aussi son esprit d’amour et de bienveillance pour que Phylippe soit au service du prochain tout en gardant un équilibre de vie. »
Jaklin, vit à Saint-Denis

« Etre femme de diacre c’est être dépossédée et recevoir en abondance. C’est accepter de ne plus tout partager : les rencontres que Lionel fait dans sa mission sont confidentielles et le temps qu’il y passe est pris sur le temps familial. C’est aussi un cadeau inestimable : grâce aux formations et à l’accompagnement offerts au diacre, reçus à deux, le "Oui" au diaconat nous permet de faire ensemble des pas de géant. Plus l’amour du Christ grandit en nous, plus notre amour s’enrichit et nous ouvre aux autres. »
Jocelyne, vit à Bagnolet

retraite diacres eté 2010 mondaye dsc04937.jpg« Quand Alain a été ordonné diacre permanent, il y avait déjà cinq ans que nous réfléchissions à cet engagement. Avec lui, j’ai suivi la formation pour le ministère diaconal, long cheminement où se mêlent questionnements, enrichissements, doutes, émerveillements. Par ma présence attentive, je soutiens mon mari dans sa mission donnée par l’évêque. Mon rôle ? celui du veilleur : vigilance pour le calendrier, équilibre de vie, répartition des activités, partage des joies, et dans le temps de prière, rendre grâce. »
Monique, vit à Aulnay-sous-Bois

« Depuis 14 ans, je suis la première bénéficiaire et accompagnatrice de cette grâce. Le diaconat a renforcé nos sensibilités propres dans la solidarité et dans l’Eglise. Aux côtés de Christian, dans l’attention et le partage de ce qu’il vit, dans la réflexion critique et dans la prière, nous vérifions que l’unité conjugale toujours à développer, sert la Paix. C’est là que je me tiens, au service de la Paix, en créant des liens et en demeurant dans un silence, qui rassemble aussi ceux qui sont au loin. »
Roselyne, vit à Montreuil-sous-Bois.

Et vous, vous sentez-vous concerné(e) ?

« Dans le milieu professionnel, le diacre que je côtoie est une personne comme tout le monde mais avec quelque chose en plus. Jean fait son travail et remplit ses objectifs mais dans cet univers feutré qui peut parfois être assez impitoyable, il se distingue par son comportement et ses valeurs humanistes. Difficile de dire si ces qualités sont inhérentes à son éducation ou à son engagement avec l'Eglise. Sans doute les deux. Parfois, je me dis quelle chance j'ai de partager le même bureau que lui. »
Didier, cadre en entreprise
Collègue de Jean, diacre permanent


« Un diacre dans notre bureau de Poste ne pose pas de problème, c’est un collègue comme les autres. A titre privé, je le remercie d’avoir prié pour moi le jour de mon remariage civil. »
Danièle, fonctionnaire
Collègue de Jean-Yves, diacre permanent

« Voici cinq ans que je travaille avec Patrick, médecin et diacre. Dans la salle d’attente de son cabinet, "trainent" des revues catholiques telle « L’1visible », ce qui a amené des patients à lui poser des questions. Notamment un musulman, intéressé par l’évangile de la femme adultère, qui lui a demandé une photocopie du texte ; un autre établissant une comparaison avec l’Islam… Patrick n’a jamais caché à ses patients qu’il était chrétien et diacre. Cela a amené de riches conversations autant avec des croyants qu’avec des non-croyants. Il n’hésite pas lors de consultation avec des patients déprimés, angoissés, ou vraiment abimés par la douleur, d’amener la conversation sur la paix intérieure, posant très simplement la question de Dieu… Et sur une réponse positive ou un brin désabusée, de parler de la tendresse de Dieu pour "ses" enfants, leur demandant de lui faire confiance et de s’appuyer sur son immense Miséricorde. »
Anne-Marie, en cabinet de médecin
Collège de Patrick, diacre permanent

« Même si Pascal avait parlé de son cheminement avant d’être ordonné diacre, je pense qu’un partage nous éclaircirait sur sa mission… Le voir en aube à l’autel a pu étonner certains paroissiens et susciter des questions par rapport au prêtre. On sait qu’il ne peut pas consacrer l’eucharistie, mais sait-on qu’il peut baptiser et marier… faire des homélies ? Son épouse a suivi avec lui une longue formation ; comme elle, si cet appel avait été proposé à mon mari, j’aurais accueilli avec joie cet engagement. »
Noëlle, paroissienne à Bondy

« Dans notre équipe de l’Action catholique ouvrière, Bernard, permanent depuis 20 ans, y est membre à part entière ; il est témoin et militant, comme nous autres. Durant une période, il nous a stimulés, provoqués, pour que nos relectures de vie soient davantage offertes dans la prière. Comme directeur d’un foyer d’accueil d’enfants et de jeunes placés par l’ASE (Aide sociale à l’enfance), il est enraciné dans la vie ; Bernard effectue là un véritable apostolat auprès de jeunes en difficulté. »
Françoise, en équipe ACO

« Cela fait huit ans que je travaille avec Mathieu ; c’est une personne effacée, et très à l’écoute de son entourage. Sa hiérarchie le sollicite souvent pour son professionnalisme, son sens des responsabilités, et parce qu’il est digne de confiance. Nous, ses collègues, faisons appel à lui régulièrement parce qu’il est toujours disponible pour apporter une aide sur un dossier. C’est un taquin avec une âme charitable ! Il vient nous éclairer lorsque nous lui posons des questions sur la religion. »
Martine, comptable
Collègue de Mathieu, diacre permanent

« La présence d'un diacre dans mon lieu de travail me rapproche de la religion catholique. Sa présence parmi nous me fait comprendre que les prêtres, les diacres sont comme nous, des êtres humains, et me rappelle le Christ... Mathieu me renseigne sur les sacrements, m'explique la parole de Dieu. J'ai beaucoup d'exemples à donner, mais les mots me manquent… »
Corine, salariée
Collègue de Mathieu, diacre permanent

« Diacre permanent »… définition

Chrétien ayant reçu par l'imposition des mains de l'évêque, l'ordination sacramentelle du diaconat. Cette très ancienne forme d'engagement au service de l'Eglise, coopérant dès l'origine au ministère apostolique de l'évêque (Evêque, prêtre, diacre) a été restaurée sous sa forme permanente par le Concile Vatican II. Au service de l'Eglise locale (c'est l'étymologie du terme diaconat), les diacres permanents sont pour la plupart, mariés et exercent une profession. Ils ont, dans l'organisation pastorale de l'Eglise diocésaine, une mission particulière confiée par l'évêque.

Quelques Repères

• En France : 2 400 diacres (fin 2010), 89 % des diacres sont mariés, 51 % sont en activité professionnelle, 62 ans est l’âge moyen (fin 2008).
• Pour le diocèse : 28 diacres (3 célibataires,1 veuf, 15 en activité professionnelle, 5 ont quitté le diocèse, 4 diacres sont décédés).
• L’institution des sept : Actes des apôtres 6, 1-7
• Epître de saint Paul : 1 Timothée 3, 8-13
• Concile Vatican II (1962-1965), Lumen Gentium n°29

Petite bibliographie

Le diaconat au risque de sa nouveauté, d’Alphonse Borras, Ed. Lessius, 2007
Le diaconat permanent, collectif d’auteurs, Ed. du Cerf, 2007
Le diaconat permanent, Ed. Jeunes et Vocations (N°119), Nov. 2005

Deux sites Internet

• Comité national du diaconat
• Service national des vocations

02 diacres (a. liéveaux).jpg

« Frères, choisissez parmi vous sept hommes […] remplis de l’Esprit et de sagesse » Actes 6, 6

« Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » Luc 22, 27

« Je suis venu pour servir er non pour être servi » Matthieu 20, 28