Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Maison diocésaine Guy Deroubaix

A la Maison diocésaine Guy-Deroubaix, on croise tout le diocèse. Elle abrite non seulement des services et mouvements en journée, mais aussi de nombreuses propositions le soir et le week-end : conférences, temps de retraite, réunions diverses et variées...

Adresse : 6 avenue Pasteur - 93140 Bondy

Accueil : Soeur Tantely Zafindratsimbamalala
Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Secrétariat : Blandine Mangin
01 48 47 91 35 - Envoyer un courriel

Chapelle (ouverte tous les jours de la semaine) : Temps de prière le mardi à 8h45 - Messe le jeudi à 12h 

 

 

maison diocésaine (dr).jpg

La Maison diocésaine, une belle aventure !

La Maison diocésaine fut une résolution du synode de l’an 2000, avec un souhait : qu’elle soit un lieu convivial d’accueil, de formation et de travail.

La Maison diocésaine porte le nom de Guy Deroubaix, évêque de 1978 à 1996. Bondy étant au centre du département, le choix de reconstruire sur ce lieu a été tout naturel. La Maison diocésaine Guy Deroubaix, dont l’accueil a été confié aux soeurs de La Salette, rassemble les bureaux de la majorité des services diocésains ainsi que l’Économat.
Cette maison a été construite sur le lieu d’un ancien dispensaire, dans lequel nous avons travaillé pendant un certain nombre d’années avant d’aller occuper une petite maison derrière l’église Saint-Louis à Bondy. Les fondations de ce qui se vit aujourd’hui au 6 avenue Pasteur se sont enracinées là-bas. Effectivement, étant confinés dans quatre pièces, nous avons appris à vivre ensemble en étroite collaboration et dans une ambiance conviviale.

L’occupation quasi-permanente de la Maison diocésaine, les croisements que cela engendre, permettent une réelle prise de conscience de la vie du diocèse dans sa diversité ! Tel un carrefour où chacun se respecte, la Maison diocésaine est un plus pour la vie du diocèse, par l’unité qu’elle crée entre tous. C’est vraiment aujourd’hui « le » lieu de rendez-vous de tous les services, mouvements et groupes diocésains. Elle est une conscience diocésaine dans le travail, au service de Celui qui nous anime dans la mission.

Jacqueline Rossi
Co-responsable de la Maison diocésaine

Il dépend de toi que je sois tombe ou trésor

Cette croix bleue métallique dressée au-dessus de l’oratoire, et visible de la rue, est comme un appel à entrer. Au seuil, on aperçoit un jardin intérieur, sorte de cloître moderne avec au centre un massif de fleurs en forme de coeur.

Dans la perspective se dresse un Christ. Cette réplique du portail Sud de la cathédrale de Chartres, sculptée par le père Michel dans une pierre tendre d’Aubigny, a été érigée durant l’été. Ce Christ semble nous interpeller à la manière du fronton du Palais de Chaillot « Il dépend de celui qui passe, que je sois tombe ou trésor... ami n'entre pas sans désir. » Près de six ans après la pose de la première pierre, la Maison diocésaine se réalise davantage chaque jour.

Le large espace du rez-de-chaussée est une zone d’accueil pour les visiteurs, mais c’est avant tout un point d’information des événements à venir, diocésains ou autres : affiches, dépliants, tracts, et autres guides déposés par tout un chacun sont une vraie mine pour le pèlerin de passage. On vient ici pour se renseigner, se former, se rassembler, construire un projet pastoral, prier à l’oratoire ou prendre un temps de retraite. On parle, on chuchote, on chante ou on fait silence... tout dépend de ce qu’on vient chercher.

Le goût de venir ici
Les trois niveaux sont un formidable centre de ressources pour des personnes en recherche, pour elles-mêmes mais aussi pour les autres : au centre de documentation vous pourrez constituer un dossier sur un temps liturgique ou un sujet d’actualité pour animer un débat ; échanger avec le service de la catéchèse pour, qu’au moment de Noël, vous proposiez du neuf aux enfants ; vous faire conseiller par le service audiovisuel un DVD pour accompagner des catéchumènes, préparer une célébration liturgique ou une approche de la Bible par l’art. Vous pourrez à votre guise explorer les nouveaux produits, des méthodes qui ont fait leur preuve ou découvrir des ouvrages récents. Aussi, prêtre, acteur pastoral ou gestionnaire paroissial viennent ici pour demander conseil aux services de l’Économat. Vous trouverez toujours une bonne raison pour venir à Bondy.

Bruno Rastoin

La mission unificatrice de la maison diocésaine

La Maison diocésaine offre une diversité d’activités spirituelles et humaines, pour toutes les générations.

Des quatre zones apostoliques de notre diocèse, femmes, hommes, jeunes et enfants vivent des temps de formations, des conférences, des réunions et même des retraites.
Quelques personnes témoignent de ce qu’ils ont vécu à la maison « Dio ».

Claudette, 72 ans, de la zone nord du diocèse, suit attentivement la vie diocésaine à travers les médias de notre Église locale. Elle est heureuse d’y partager diverses propositions avec d’autres. Depuis trois ans, elle vient se ressourcer à la "retraite dans la vie", mais jamais seule, organisant le covoiturage au sein de sa paroisse. La maison de Bondy permet une visibilité de la famille diocésaine, et permet à tous de vivre des rencontres.

Ivan, 20 ans, de la zone sud, se réjouit que des conférences de qualité se tiennent dans ce lieu central de notre diocèse. Il a participé l’an dernier à la projection d’un film, suivi d’une conférence, organisée par le service des relations avec le judaïsme. Ivan apprécie beaucoup l’ouverture culturelle des services diocésains de Bondy.
De la zone nord-est, Régis réagit autour de : "Oser l’évangile en révision de vie", organisé par l’ACO sud. Le cadre favorise les rencontres et les échanges entre participants et organisateurs. Dans les temps de formations, on profite également du hall pour tisser des liens. Cette formation a permis à beaucoup d’acquérir des techniques de bases, pour lire et réfléchir autour d’un passage d’Evangile.

De la zone est, Fala revient sur la modernité des locaux qui permettent à tout groupe de se sentir à l’aise dans la maison. Fala a participé à de nombreuses réunions pour les jeunes. Elle encourage les groupes paroissiaux et les mouvements à ne pas hésiter à solliciter les divers services de cette maison.

Théodulos Kounkou