Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses du Haut-Plateau Paroisses du Haut-Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Paroisses du Haut-Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

50 ans de Notre-Dame de Lourdes - Témoignage

Témoignage d'Annette et Robert LEROUX

Robert Leroux et Annette, sa femme, arrivent aux Coudreaux en 1965. Ils connaissent bien l’histoire de leur église qu’ils ont vu construire. Robert  s’est aussi renseigné aux archives du diocèse où il a puisé de précieux renseignements sur l’origine de sa paroisse qui dépendait du diocèse de Versailles jusqu’en 1964, année de la création du département de la Seine-Saint-Denis .

Imaginez les Coudreaux en 1933 : des taillis, des bois et une population s’installant peu à peu, d’où la nécessité d’avoir un lieu de culte… C’est ainsi qu’en 1933, un terrain est loué par l’ association diocésaine de Versailles pour y installer un baraquement en bois qui servira de chapelle : son nom ? Notre-Dame de Lourdes ! Puis, c’est un patronage qui naît et un second baraquement voit le jour… Mais il faut s’agrandir, car les Coudreaux se peuplent et une église est souhaitée par les paroissiens.

Le propriétaire du terrain de 5200 m2, Maître Trinquand, le cède pour 100.000 francs en 1943, mais 3.000 m2 seront  rétrocédés à la ville de Montfermeil pour y construire l’ école Joliot-Curie.

Les Coudreaux s’étendent sur 4 communes : Montfermeil, Chelles, Coubron et Courtry, mais la future église sera construite sur la commune de Montfermeil, une toute petite partie étant sur  Chelles. « Cette église était devenue nécessaire », dit Robert, car il y avait 70 adultes à la messe du dimanche et 80 à 100 enfants au patronage, pour une population de 4500 habitants environ (actuellement 10.000). Une souscription nationale est lancée pour bâtir la future église, des dons sont recueillis grâce à l’architecte, Monsieur Laurence. Le 28 février 1965, la première pierre de taille est posée au niveau de l’auvent, entrée de la future église et elle porte les armoiries de l’abbaye bénédictine Sainte-Bathilde de Chelles d’où elle provient.  « J’ai vu construire cette église qui est en béton armé et à charpente métallique, elle contient 700 places, ce n’est pas trop grand », dit Annette,  car, dans les années 1970-80, 120 jeunes dont nos enfants, y ont  fait leur communion solennelle et il faudra même 2 cérémonies pour que toutes les familles puissent entourer leurs communiants !. Heureux temps !!! L’église est consacrée le 9 avril 1967 par Monseigneur Le Cordier, premier évêque de notre diocèse, et Monsieur l’Abbé Beaucamp, curé de Coubron, sera aussi le curé de Notre-Dame de Lourdes ; il résidera à Coubron jusqu’en 1961.

Puis 5 prêtres se succèderont, dépendant de la cure de Saint-Pierre-Saint-Paul, jusqu’à nos jours. 9 religieuses des Sœurs de la Charité de Nevers apporteront leur concours à la transmission de la foi ; certaines seront infirmières. Nous connaissons tous la dernière résidant encore aux Coudreaux : Sœur Paule.

Nous avons fêté le 21 février, tous ensemble, le cinquantième anniversaire de cette grande église où les 7 paroisses du Plateau se rassemblent pour Pâques et bien d’autres occasions .

Merci, Robert et Annette qui, depuis votre retraite, avez donné tant de votre énergie pour faire vivre la paroisse et aussi, bien sûr, animer les kermesses pendant 44 ans ! Un bail !!!

Témoignage recueilli par  Maryse URDAPILLETA