Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses du Haut-Plateau Paroisses du Haut-Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Paroisses du Haut-Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

Visiter les malades

Témoignages de visiteurs de malades

Anne-Sophie DELCROIX le 6 février 2016

« J'ETAIS MALADE ET VOUS M'AVEZ VISITE »

Marie, tendresse des pauvres, nous te confions toute l'Equipe d'Aumônerie, Bernard Huguet, Père Daniel et tous les visiteurs aux Ormes et à l'Hôpital de Montfermeil. Notre Dame de Lourdes, nous te confions tous les malades.

Nous visitons les malades des Ormes le mercredi après-midi et nous avons une messe par mois pour les malades qui le souhaitent.

Moi je visite les malades du long séjour le dimanche après-midi, étant toujours en activité professionnelle. J'ai envie de dire que ce sont eux qui me reçoivent : je frappe à leur porte, ils sont chez eux et ils sont libres de répondre « entrez » ou « non ». Et c'est en toute humilité que je me retrouve à côté d'eux à les écouter, attentive à leur état de fatigue, à répondre à leurs questions. C'est une visite d'amitié, mais je suis aussi le lien entre le malade et le prêtre s'il désire le sacrement de la réconciliation ou l'onction des malades.

Quand je sens que le malade veut prier, nous prions le Notre Père et le Je vous salue Marie, ou nous lisons l'évangile du jour.

Trois réflexions me viennent à l'esprit :

1 – C'est un service gratuit, d'amitié. Un jour, une malade m'a dit : « Mais je n'ai pas d'argent ! »

2 – Certains malades sont d'autre religion (ou sans religion). Une autre m'a dit : « Je suis israélite » mais je vis l'amitié avec elle. Dieu est puissant et peut appeler qui il veut et comme il veut.

3 – Parfois le malade se sent inutile, bon à rien et pesant alors que c'est faux, il est important dans notre monde, il peut sourire, il peut prier !

Merci, Jésus, pour tout ! Pour ton Corps que nous donnons aux malades, pour l'Huile des Malades bénite lors de la Messe Chrismale et pour ton identification avec les malades : « J'étais malade et vous m'avez visité »