Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses de Villepinte L’église catholique en Seine-Saint-Denis Paroisses de Villepinte
Navigation
Actions sur le document
  • Imprimer

5ème Dimanche de PÂQUES - Année A

Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (14, 1-12)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé :
vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.  Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : ‘Je pars vous préparer une place’ ?
Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment  pourrions-nous savoir le chemin ? »     Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez,
et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ?
Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.   Amen, amen, je vous le dis :
celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père »

 

MEDITATION

La liturgie du dimanche dernier nous révélait le mystère de la personne de Jésus : le Christ qui est la porte. En ce dimanche il nous révèle Jésus comme le Chemin, la Vérité et la Vie.

En effet, Il est le médiateur entre Dieu et les hommes. Par lui nous avons accès à la vie divine et nous pouvons poursuivre ses œuvres, et même de plus grandes. Pas de « bon » chemin, de vérité ni de vie qui soit détaché de Jésus. Il est l’image parfaite du Père. Jésus se donne à contempler le Dieu invisible : Celui qui m’a vu a vu le Père.  Nous ne connaissons le Père que par Jésus.  « Les paroles et les gestes de Jésus, la relation qu’il entretient avec chacun de nous, nous disent tout de Dieu. » Jésus est-il véritablement notre chemin, notre vérité, notre vie ? Nous sommes donc invités à prendre pour modèle le Seigneur Jésus. Nous sommes appelés à être comme lui des pierres vivantes qui contribuent à la construction de la demeure spirituelle, avec pour objectif d’être le sacerdoce saint. Lorsqu’on parle de sacerdoce, il s’agit du service de Dieu dans la prière, la célébration liturgique et du service du frère. C’est cette solidarité entre service de la Parole et service des tables dont nous parlent les Actes.

Quelle importance donnons-nous au service de la parole et du frère dans nos communautés ? Nos communautés comme celle de la première communauté s’agrandissent et se diversifient culturellement.

Comment nous nous valorisons les uns, les autres ? Que chacun trouve sa place dans nos communautés. Que nous trouvions la joie dans le service des uns et des autres. Puisse le Seigneur nous combler de la grâce du sens du service des autres. 

Père Guillaume, cm