Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Auxiliatrices de la Charité de Bobigny

L’ouverture de l’Année de la vie consacrée, le 30 novembre dernier, est l’occasion de redécouvrir la diversité des vocations consacrées et des communautés religieuses présentes dans le diocèse, à travers les différents charismes qui les caractérisent. Les Auxiliatrices de la Charité de Bobigny ont le désir d'« être pour tous les délaissés le pont qui serve à Dieu pour entrer dans leur cœur ».

Les Auxiliatrices de la Charité sont présentes à Bobigny sur le quartier du Pont de Pierre depuis 55 ans. Pendant toutes ces années la cité a vécu beaucoup de mutations. Quand les premières sœurs sont arrivées, la cité se construisait pour accueillir les travailleurs des usines des villes environnantes. Pendant toutes ces années que de mutations ! Aujourd’hui notre quartier continue de se transformer par la présence des jeunes de la Fac Paris 13, le Campus des Métiers ainsi que l’arrivée de nouveaux habitants avec les nouvelles constructions.

Nous sommes aujourd’hui une communauté de 3 :

  • Anne-Marie, arrivée de La Seyne-sur-Mer où elle participait à la Diaconie du Var, accompagne les ados dans l’aumônerie et un groupe d’ACE (action catholique des enfants). Elle est aussi engagée à l’alphabétisation dans le centre social du quartier.
  • Lise, arrivée il y a deux ans, s’investit dans l’EP (équipe pastorale) qui rassemble les 4 paroisses de Bobigny. Le soutien scolaire a démarré à l’invitation de l’EP et du partenariat avec le Secours Catholique et une association de soutien aux Roms. Elle participe au catéchuménat et travaille comme bénévole à la Mission Locale pour épauler des jeunes en recherche de travail, de formation professionnelle ou de stage.
  • Marie-Thérèse, depuis sa retraite professionnelle (comme commerciale à Roissy), s’investit au service des jeunes. Elle accompagne une équipe d’étudiants ainsi que des jeunes en service civique missionnés par la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) en direction des jeunes apprentis et en lycées professionnels. Elle participe à l’EAP (équipe d’animation paroissiale) à la paroisse Tous-les-Saints et elle est une présence simple dans l’équipe liturgique, soucieuse d’annoncer l’Evangile au service des habitants du quartier. Elle assure une responsabilité au service de la congrégation.

 

Des femmes de prière missionnaires

Notre vie communautaire est rythmée par les engagements de chacune, les temps de prière personnelle et de récollection personnelle que nous prenons régulièrement. Nous prions ensemble tous les soirs. C’est notre temps de respiration commune où ensemble nous nous tournons vers Celui qui nous rassemble : le Christ. Nous reprenons les mots des psaumes qui permettent de le louer, de demander pardon pour rassembler dans la prière tous ces visages, les situations rencontrées. Nous sommes reconnues comme des femmes de prière par les chrétiens bien sûr, mais aussi par les voisins, musulmans ou d’une autre religion, souvent ils nous demandent de prier pour eux.

L’autre temps fort que nous vivons en communauté est la révision de vie, temps de contemplation, de relecture du vécu, de force pour mieux ajuster ce que nous vivons à la Bonne Nouvelle dont nous cherchons à témoigner.

Bien sûr, les temps en congrégation, qu’ils soient de formation ou de convivialité, permettent de maintenir les rencontres entre communautés, et c’est la joie des retrouvailles !!

La chance que nous avons, c’est d’avoir deux fondateurs : le père Anizan (également fondateur des Fils de la Charité) qui nous a envoyées dans les milieux populaires et Thérèse Joly qui nous a donné Thérèse d’Avila comme maîtresse d’oraison. Tous les deux sont des contemplatifs et des missionnaires. On n’a pas à choisir l’un ou l’autre, mais les deux : « Vivre en contemplatifs pour vivre en acteur »

 

Notre Galilée, c’est Bobigny !

Nous sommes une petite congrégation, surtout présente en France, mais aussi au Portugal et au Honduras où notre mission prend les couleurs d’une autre culture, mais c’est la même « passion de Dieu, passion du peuple ».

Le pape François demande « d’aller vers les périphéries existentielles » et le père Anizan nous a laissé 3 points comme testament : la sainteté, la fécondité apostolique et l’évangélisation des pauvres. Alors, devant tant de convergences, nous essayons en permanence de nous ajuster à Celui qui nous précède dans la vie et dans le cœur de tous ceux que l’on rencontre. Souvent, nous nous émerveillons des trouvailles de courage, de solidarité et de joie qui existent dans ce « peuple Arc en Ciel » qui est stigmatisé, méprisé mais qui est capable de beaucoup d’amour !

« Je voudrais être pour tous les délaissés le pont qui serve à Dieu pour entrer dans leur cœur, et pour ceux-ci, le pont qui leur serve pour aller à Dieu » nous dit le père Anizan et il ajoute : « C’est à nous de marcher de l’avant, on est trop sages, on n’est pas assez imprudents… il faut se lancer, aller au peuple ! »

 

Contact
Communauté des Auxiliatrices de la Charité
4 rue de Diderot
93000 Bobigny
01 48 37 83 20

Envoyer un courriel 

Site Internet de la Congrégation des Auxiliatrices de la Charité

 

Communauté des Auxiliatrices de la Charité, Bobigny
 

Mots-clés associés :