Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Naissance du diocèse

Le 8 octobre était promulguée officiellement la nouvelle organisation pastorale de la province de Paris. Les deux diocèses de Paris et de Versailles étaient fractionnés en 7 diocèses. Celui de Meaux restant inchangé. Le nouveau territoire du diocèse de Saint-Denis était alors composé, pour 2/3 provenant de Paris et 1/3 de Versailles...

Le 9 octobre, Fête de Saint Denis, les nouveaux évêques de la zone centrale concélébraient dans la nouvelle cathédrale Saint-Denis : Mgr Robert de Provenchères (Créteil), Mgr Jacques Delarue (Nanterre), Mgr Jacques Le Cordier (Saint-Denis) autour de Mgr Pierre Veuillot (Paris). Ils voulaient ainsi signifier leur désir de travailler ensemble pour témoigner de l’Evangile à Paris et sa proche banlieue.

Mais c’est le dimanche 6 novembre que la nouvelle Eglise de Saint-Denis a vécu son premier grand rassemblement, en présence du Nonce apostolique et du préfet de Seine-Saint-Denis. A noter également la présence de délégués de l’Eglise orthodoxe, de l’Eglise luthérienne et de l’Eglise réformée. Au cours de la célébration sont lus les décrets de Paul VI : l’un érigeant le nouveau diocèse, l’autre nommant le Père Le Cordier, alors évêque auxiliaire de Paris, premier évêque de Saint-Denis. Un moment important fut sans aucun doute celui où, après l’homélie, l’ensemble des prêtres du nouveau diocèse se sont regroupés devant l’autel autour de leur évêque. Par une réponse à trois questions, ils lui ont exprimé leur volonté de travailler avec lui à l’annonce de l’Evangile, leur volonté de porter un souci particulier aux petits, enfin le désir de lui obéir avec confiance. Ensuite toute l’assemblée proclamait le « Je crois en Dieu ».

Restait à construire une unité entre les diocésains venant de Seine et ceux venant de Seine-et-Oise. Avec du recul on peut dire que cela s’est fait sans difficultés majeures. Cela répondait au vœu du Père Le Cordier : « Un seul Peuple, un seul Diocèse »

Père Jacques Midy

Entrons dans la joie du jubilé !

Plusieurs évènements jalonneront l'année jubilaire du diocèse, notamment, la Fête de Saint Denis 2015 à la basilique cathédrale Saint-Denis dimanche 11 octobre, qui marquera l'entrée dans l'année jubilaire pour les 50 ans du diocèse et l'exposition « 50 ans d'histoire dans un département populaire » proposée par la Mission ouvrière dans le narthex de la cathédrale.

 

Un peu d’histoire… qui est saint Denys ?

Denys a été le premier évêque de Lutèce (Paris). Il est venu vers 250 en compagnie d’autres missionnaires tels, Austremoine, Gatien, Martial, Sernin, Trophime, pour apporter la foi chrétienne en Gaule. Ils seront persécutés par les Romains et Denys mourra décapité à Montmartre. Selon la tradition rapportée au VIe siècle par Grégoire de Tours, il aurait marché en portant sa tête tranchée entre ses mains jusqu’à la cité romaine de Catolacus (Saint-Denis), où il se serait effondré. C’est là où il sera enterré. En 475, sainte Geneviève (patronne de Paris) y fit construire une petite église pour fonder un lieu de culte. La vie de Denys fit l’objet d’une série de légendes qui favorisèrent ce lieu de pèlerinage. La basilique de Saint-Denis est la nécropole des rois de France (du roi Dagobert à Louis XVIII).