Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Edito janvier 2011

Quand les "Rois mages" nous invitent à lire la Doctrine sociale de l'Eglise.

mgr pascal delannoy (n. perrier lp).jpg

Quand les "rois mages" nous invitent à lire la doctrine sociale de l’Eglise

Au début de cette nouvelle année, permettez-moi de vous présenter mes meilleurs voeux ! Nous ne savons pas de quoi seront faits les douze mois à venir mais les « rois mages » qui ont rejoint nos crèches nous livrent un précieux enseignement sur la manière dont nous pourrions les vivre. Selon l’évangile de saint Matthieu, les mages apportent en présent de  l’or, de l’encens et de la myrrhe. Aucun de ces cadeaux n’est le fruit du hasard !

L'or, symbole de richesse et de puissance économique, est offert avec amour à l’enfant de la crèche afin que l’esprit de pauvreté habite ceux qui le détiennent. Alors, les richesses et la puissance économique trouveront leur parfait accomplissement dans le service de l’homme et de l’humanité et ceux qui les possèdent marcheront à la suite de celui qui est venu pour servir et non pour être servi ! L’encens, signe de la présence divine, est offert avec foi car cet enfant est présence de Dieu au milieu des hommes pour leur annoncer l’amour du Père et leur proposer d’en vivre pleinement ! La myrrhe, ce parfum destiné à embaumer les corps, est offerte avec espérance car elle est le signe d’un respect qui au-delà de la mort rappelle encore et toujours, comme nous le chantons si souvent, que « tout homme est une histoire sacrée ».

En regardant les cadeaux des mages, en reprenant conscience de leur signification, comment ne pas penser à la doctrine sociale de l’Eglise dont le Compendium (1) donne un bel aperçu. Cet ouvrage présente de manière synthétique et par grandes thématiques, la richesse inouïe que constitue plus de cent années d’enseignement social de l’Eglise ! Voici donc devenu accessible ce trésor méconnu de la grande majorité des chrétiens, un trésor dont il est urgent de s’emparer si nous voulons que le service des autres ne soit pas seulement affaire de bons sentiments ou de bonnes intentions.

Pour vous encourager à la lecture de cet ouvrage, permettez-moi de vous en proposer trois extraits que vous n’aurez aucune peine à relier aux trois cadeaux des mages :
- « L'homme ne doit jamais tenir les choses qu’il possède légitimement comme n’appartenant qu’à lui, mais les regarder aussi comme communes ; en ce sens qu’elles puissent profiter non seulement à lui mais aussi aux autres » (§ 178)
- « Le commandement de l’amour mutuel, qui constitue la loi de vie du peuple de Dieu, doit inspirer, purifier et élever tous les rapports humains dans la vie sociale et politique » (§ 33)
- « L'homme, considéré sous son aspect historique concret, représente le coeur et l’âme de l’enseignement social catholique. Toute la doctrine sociale se déroule, en effet, à partir du principe qui affirme l’intangible dignité de la personne humaine » (§ 107)

Ne faisons pas de la doctrine sociale de l’Eglise un "simple" développement éthique de l’Evangile. Au-delà de cet objectif, elle nous permettra tout au long de cette année de reconnaître et d’annoncer le Christ présent au coeur des questions sociales. Elle nous aidera à devenir
des hommes de la vérité, de la justice et de la bonté !


+ Pascal Delannoy
Evêque de Saint-Denis-en-France


(1) Conseil Pontifical Justice et Paix, Compendium de la doctrine
sociale de l’Eglise - Ed. Bayard, Cerf, Fleurus-Mame, décembre 2005.