Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

A la découverte de notre patrimoine

La Cathédrale basilique Saint-Denys et Notre-Dame du Raincy sont des invitations à aller plus loin. Nous vous invitons en deux parcours à découvrir les merveilles de notre diocèse.

1er parcours : L’essor gothique
2e parcours : Les belles verrières en Seine-Saint-Denis

1er parcours


La cathédrale basilique Saint-Denys
Passée la porte, que voyons-nous ici ? De toute évidence, une architecture remarquable, puisque nous sommes dans la première église qui s’exprime selon le nouvel art qui naît au XIIe siècle, qu’on appellera gothique. Nous contemplons encore un lieu très chargé d’histoire, où nombre de rois ont été enterrés, mais qui est aussi quotidiennement un lieu de prière : abbaye puis communauté paroissiale.

Mais au-delà, un étonnement nous saisit, qui suscite une admiration profonde, un cadeau immédiatement offert : la clarté est telle qu’elle nous fait pressentir la lumière de Dieu. Elle nous renvoie à l’intuition extraordinaire de Jean : « Dieu est Lumière » (1 Jean 1, 5). Dieu nous fait un clin d’œil.

La longue nef, par son plan, rappelle la croix du Christ. Dès les premiers pas dans la nef, on se sent aspiré vers le haut, grâce aux centaines de colonnettes qui constituent l’ossature des piliers. Ce réseau graphique vertical dirige notre regard du sol vers la naissance des voûtes, symbole du divin. Exception faite de ses deux extrémités, le bâtiment visible aujourd’hui a été édifié au temps de Saint-Louis de 1231 à 1281.

En cinquante ans, plusieurs architectes, dont le célèbre Pierre de Montreuil, ont créé une des réalisations majeures de l’art gothique alors à son apogée.
(Extraits de Saint-Denis, un prêtre raconte sa cathédrale, père Bernard-Jean Berger, Ed. de l’Atelier, 1999)
Contact
 

L’église Saint-Sulpice à Aulnay-sous-Bois
Une vénérable petite église de campagne au milieu d'une ville de 80.000 habitants. C'est la plus ancienne des églises du 93, XIIe siècle. Elle porte les armes de l'abbaye de Cluny.
Contact
 

L’église Saint-Pierre Saint-Paul à Montreuil
La Paroisse du roi saint Louis au XIIIe siècle... Hélas, la partie la plus ancienne est sous échafaudages, il est question de la restaurer cette année. Mais dans la partie du XVe, allez admirer les vitraux du XIXe
Contact
 

L’église Saint-Baudile à Neuilly-sur-Marne
Un bijou : petite réplique de Notre-Dame de Paris construite à la même époque. La flore des chapiteaux piliers, la Vierge du XIIIe à l'entrée du chœur, les vitraux du XIXe mais aussi ceux de Sylvie Gaudin au XXe. La subtilité de son éclairage... Une halte dans le silence !
Contact
 

L’église de Saint-Ouen-le Vieux
Chœur du XIIe, nef du XVe, charmante église admirablement restaurée en 1980.
Contact

L’église Saint-Médard à Tremblay-en-France
XVIe-XIXe siècle. Belle et vaste église. Le chœur aux fenêtres flamboyantes aux clés de voûtes renaissance ornées de pendentifs... Se prolonge par une nef XIXe dans l'esprit des constructions des "fermiers généraux" du XVIIIe. Sa situation sur une place de village en fait un beau but de promenade. Au pinacle du chevet à l'extérieur, une originale statue de la Trinité. Se munir de jumelles pour l'admirer. Et sur la place du village une borne révolutionnaire ornée du bonnet phrygien surmontant une pique !
Contact

L’église Saint-Lucien à La Courneuve
Petite église de village du XVIe siècle remaniée au XXe. Son architecture est modeste, mais elle abrite une statuaire exceptionnelle en bois polychrome offerte à la paroisse par la famille du sculpteur Pierre Dubos (1889-1974) Crucifixion (Marie Mère de l'Église entre autres). De beaux tableaux. Et dans la crypte de l'église, des sarcophages mérovingiens.
Contact
 

2e parcours


L’église Notre-Dame du Raincy
Les verrières de Maurice Denis réalisées par Marguerite Huré, méritent une visite attentive. Enchâssées dans des claustras en béton, les verrières font rayonner le matériau austère et le transfigurent. L'ensemble vient d'être restauré. Se laisser saisir par l'ensemble, par la Croix de gloire qui orne l'abside, par le dégradé de couleurs, selon qu'on est au Nord ou au Sud... chaque panneau en forme de croix est orné à la croisée des bras d'une scène de la vie de la Vierge... ou de la bataille de L'Ourcq.
Contact
 

L’église Notre-Dame de l’Assomption à Neuilly-Plaisance
Cette petite église construite en 1932, comporte des verrières à claustras de béton comme au Raincy et des vitraux de Barillet, admirablement conservés. De plus la situation de cette église en fait la plus élevée de la Seine-Saint-Denis. Après la messe de 10 heures, en juillet et août, les visiteurs peuvent monter au clocher et admirer le site exceptionnel. (Groupes de 6 personnes maximum).
Contact
 

L’église Sainte-Marie à Neuilly-sur-Marne
D'architecture assez quelconque, cette vaste chapelle est rendue sublime par les verrières en dalle de verre qui l'entourent. Elles sont dues à Guével.
Contact
 

L’église Saint-Jean-Baptiste à Noisy-le-Sec
Guével a réalisé là trois très belles verrières sur le thème de la prédication de Jean-Baptiste (1992).
Contact
 

L’église Notre-Dame-des-Missions à Epinay-sur-Seine
En 1931, les artistes en renom issus de l'atelier de Maurice Denis et Georges Desvallières s'unissent pour donner à l'église du Pavillon des Missions de l'exposition coloniale une décoration intérieure très riche. La triple verrière du chevet réalisée par Louis Barillet entoure un Christ Missionnaire d'Herbert Stevens. (Autres verriers : André Rinuy, Marguerite Huré, Pauline Peugniez et Bideau).
Contact

L’église Marcel-Callo à Tremblay-en-France
Une des dernières églises construites en Seine-Saint-Denis (Architecte Jean-Maurice Gaucher). Verrières en dalle de verre de Florent Chaboissier, un vitrail rectangulaire retrace l'histoire du jociste martyr Marcel Callo. Ce vitrail à lui seul mérite le déplacement.
Contact

L’église Tous-les-Saints à Bobigny
Les seuls vitraux de Max Ingrand en Seine-Saint-Denis. S'asseoir, goûter le silence et contempler.
Contact