Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Aux Lilas, une église du XXIe siècle

« Ce projet de nouvelle église, dit Rémy Pignal, nous n'y croyions pas vraiment car construire une église aujourd'hui c'est plutôt rare ! Et puis des bulldozers sont arrivés »...

« Ce projet date de près de 20 ans, ajoute Chantal Sylvain, qui était alors adjoint au maire. Mais rien n'avait été finalisé, et pendant ce temps l'ancienne église se dégradait, jusqu'au plafond qui tombait en morceaux. »

La mairie avait présenté plusieurs projets, les gens choisissaient en mettant leurs remarques. Des anciens un peu nostalgiques imaginaient voir la même église... mais en neuf. Mais le béton blanc de Notre-Dame-du-Rosaire invite à un vrai "retournement".
« Quand tu entres, dit Rémy, c'est un couloir où tu chemines et prend conscience que tu es dans une église. Au bout, tu aperçois Marie qui t'oriente vers l'intérieur, tu découvres le baptistère car tout commence par le baptême. Là encore tu dois te retourner... et après ce retournement, tu es face au choeur. » Que de signes à déchiffrer... « Tu lèves les yeux et aperçois le Christ en gloire. » Là, les avis sont partagés ! Rémy y voit un homme au corps très étiré. Chantal poursuit : « Plus je regarde, et plus je trouve cela beau. C'est l'oeuvre d'un artiste des Lilas qui n'avait jamais réussi à aller au bout de ses oeuvres, et là, selon lui, il a fait l'homme achevé. Car pour lui, le Christ, c'est l'homme achevé. » L'oeuvre mesure cinq mètres, mais paraît petite tant le mur blanc est immense. Une dame disait : « Ce que j'aime bien dans cette église, c'est cette oeuvre, mais je ne comprends pas pourquoi il lui a fait une tête comme cela, et puis son corps est bizarre. J'aurais préféré qu'il soit comme ceci... » Finalement c'est une oeuvre qui dérange ; c'est bien de se laisser déranger ! La première fois que cet artiste avait présenté son projet sous forme d'une petite maquette, c'était plutôt le rejet, personne ne comprenait. Mais un samedi suivant, il a expliqué sa démarche, et du coup cela a complètement changé la manière de percevoir son oeuvre.
La création d'une nouvelle église dans l'histoire d'une communauté chrétienne, c'est une aventure. Cette église est toute une catéchèse pour les enfants et leurs familles. « Le chemin qui mène vers Marie, puis à l'entrée de l'église, monte doucement, signale Chantal, comme quand tu montes à Jérusalem. Cela m'a fait la même impression, dit-elle, que la première fois où je suis allé à Jérusalem, au retour je n'avais qu'une envie c'était d'y revenir. Eh bien, quand je quitte cette l'église, je n'ai qu'une envie, c'est d'y revenir ».

 

P. Vincent Chopart