Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Grâce à Dieu, avec votre intelligence...

Brigitte Allalé m'accueille chez elle à Villepinte. Deux de ses amies sont là, Régine et Annie, qui me disent combien Brigitte, présidente de l'association Acte Sud éducation, assume sa responsabilité avec humilité. Quel a été l'événement déclencheur de cet engagement ?

 

Une des filles de Brigitte, Elise, avait accouché d'un petit garçon, Luigi. Trois mois plus tard, le jour de Noël, alors qu'Elise traverse avec Luigi, un chauffeur ivre la renverse. Avant le choc, elle a le temps de lancer son enfant, et grâce à Dieu des buissons amortissent sa chute. Il est sauvé ! Mais Elise reste dans le coma. Ses amies lui disent : « Réveille-toi, on a besoin de toi ! » Au bout de plusieurs semaines, les médecins demandent à Brigitte de se résigner, de signer l'autorisation d'arrêter les soins car il n'y a plus d'espoir ! Brigitte leur répond : « Avec votre intelligence, vous pouvez sauver cet enfant, par la grâce de Dieu ! » Le 41e jour, Elise ouvre les yeux, elle est sauvée... « Ce jour-là, j'ai compris que Dieu me donnait une enfant handicapée, et qu'il m'appelait à donner ma vie pour tous les enfants handicapés. J'ai demandé au Seigneur de m'aider à les aider. »

Quand Dieu fait un cadeau...
Brigitte a maintenant 368 enfants handicapés et orphelins au Bénin. Et dans le quartier des Trilogies à Villepinte, l'association Acte Sud éducation se développe pour rompre les solitudes, rassembler et faire dialoguer les femmes isolées : 42 femmes participent aux cours de couture, cuisine, coiffure... mais aussi aux fêtes que suscite l'association et qui rythment la vie du quartier. « Quand Dieu fait un cadeau, le plus beau, le meilleur, il ne faut jamais le cacher, mais il faut le partager. C'est cette expérience-là que je partage ! »
Régine et Annie parlent de la mise en place, pour les enfants en rupture scolaire, d'ateliers d'arts plastiques. « Nous allons fabriquer, à partir d'objets récupérés, des poupées “guerriers de tous continents” afin d'éveiller la créativité des jeunes. »
Sur la carte de visite de Brigitte, la photo de Cenabou, jeune fille en fauteuil roulant. Lorsque l'association lui a offert ce fauteuil, elle sentait les regards impressionnés par son handicap : « Pourquoi êtes-vous tristes ? On ne peut pas rigoler ? » Et Cenabou s'est mise à fait rire tout le monde ! Souvent Brigitte montre son témoignage. « À cause de cela, bien des femmes sont entrées dans l'association. Quand elles voient un jeune, au Bénin, réparer ses chaussures trouées alors qu'ici leurs fils jettent les leurs à peine utilisées, cela change beaucoup de choses ».
 

P. Vincent Chopart