Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Tout devient prière, souffle

À Saint-Pierre et Miquelon, un jeune - réputé voleur - m'avait volé ! Je continuais de l'accueillir. Il me dit un an plus tard : « Pour tous je n'étais qu'un voleur. Mais toi, tu as cru en moi, je ne savais pas que je valais cela ! » Malgré mes faiblesses, Dieu agissait sans doute par moi afin que son visage et son pardon soient lisibles !

Ce que disait Jésus m'est revenu : si vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses, combien plus votre Père des cieux donnera-t-il l'Esprit à ceux qui le lui demandent1. Si je suis capable de redonner vie à un jeune enfermé dans son passé2, alors combien plus Dieu nous aime au-delà de tout ce qu'on peut imaginer ! Croire cela, c'est se trouver sur un chemin de liberté et de confiance !

Et notre manière de vivre ensemble3 peut devenir signe de l'Esprit qui agit en nous4. Être un super-formateur, organisateur ou animateur, c'est bien... mais ce n'est rien, s'il n'y a pas l'amour5 ! Si nous sommes dans l'étiquetage des personnes ou le mépris des petits, nous ne sommes pas disciples du Christ mais de notre « ego » ou du monde qui nous a formatés. Choisir la vie « religieuse », c'est désirer être « relié » à Celui qui nous « relie » aux autres ; c'est devenir confiant en « l'autre »... infiniment !

Entrant chez les spiritains6 je découvrais une spiritualité de choc, « l'union pratique » : loin de couper nos vies en morceaux (loisirs-travail, vie privée-vie publique...), recevoir chaque instant comme don, rencontre de l'homme, rencontre de Dieu au coeur de l'homme.

Alors tout me nourrit et me touche, comme une parabole ! Tout devient prière, souffle. Souffle de l'Esprit qui toujours nous devance et prend plaisir à travailler avec ce que nous sommes, tellement hommes.

Visiteur de prison à Fleury-Mérogis, je suis conduis par de jeunes prisonniers dans leur univers. École d'humilité, m'apprenant à donner plus de valeur à ce que chacun dit de lui-même qu'à ce que je crois savoir de lui.

À Madagascar, des jeunes pickpockets pour survivre, en m'ouvrant les poches, m'ouvrent le coeur et m'entraînent dans les tempêtes de leur vie. Avec respect, je marche avec eux. Pédagogie de la confiance qui porte des fruits, pour les humbles, et permet la croissance7...

Puis, discrètement, je m'efface pour qu'ils prennent leur place, que l'Esprit achève en eux son oeuvre8. Hélas, trop souvent nous prenons toute la place, nous avons peur de faire confiance et de bâtir sur la faiblesse ! Mais c'est cela tout l'Evangile9 !
 

----

1 Luc 11, 11-14
2 Jean 8, 1-11
3 Matthieu 18, 20
4 Jean 17, 21-22
5 1 Corinthiens 13, 1-3
6 Religieux missionnaires du Saint-Esprit
7 Actes 3, 6
8 Jean 3, 29-30
9 La « bonne » nouvelle...

Père Vincent Chopart