Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Migrants, un avenir à construire ensemble

Notre planète compte 6,6 milliards d'habitants, 63 millions en France... Le monde est peuplé d'étrangers ! 3 % de personnes ne vivent pas sur leur lieu de naissance, que leur réservent les 97 % restants ?

Dès l'ouverture de la session des Semaines sociales, des personnalités nous accueillent par ces mots : « Dans avenir, il y a une conscience intelligente ; dans construire ensemble, se love un faire place, collaborer, accueillir, adopter, des ponts de lumière sur des jours sombres. » Viennent ensuite des témoignages de migrants aux longs parcours. LV2 a fui Haïti en 2005 pour... Paris. Là, perdu dans un gigantesque labyrinthe mais accueilli à Saint-Hippolyte où, dit-il, « Je comptais pour quelqu'un », il est enfin reconnu comme réfugié. « Dieu n'a que notre coeur pour agir », ajoute ZA. Arrivée à 11 ans des Comores, elle a fait ses études en France et ne cesse de tisser des liens pour rester. YF, chinoise et travailleuse sans papier en grève, a trouvé des mains tendues. Elle accompagne à son tour. HS, champion accidenté, reconstruit par la médecine française, bien que marocain, veut courir pour la France. Mais... plus de soins, obligation de retourner au Maroc ou être clandestin. Il finit par avoir le titre "compétences et talents"3. HS, français par son lieu de naissance, est toujours étranger en France mais français à Londres ou en Suède...
J'ai été impressionnée par DB, seule femme qui ait siégé au Conseil français du culte musulman, qui nous invite à nous défaire des représentations. « L e Coran ouvre un espace de liberté et de paix, l'islam n'est pas une religion étrangère. » DS nous fait remarquer que « l'on ne parle pas d'intégration s'il s'agit d'un Américain du Nord ou d'un Japonais » et précise qu'il s'agit de mettre en marche une participation à toutes les composantes de la société et s'inventer soi-même dans la diversité.
AK (moitié de vie en France et en Iran) constate que les associations donnent un visage et une voix à ces hommes et ces femmes. « Nous n'incarnons pas une culture pure, nous sommes traversés par des courants qui croisent les mémoires et construisent notre enrichissement », observe TT. Enfin, JAC, partie prenante de la société civile et engagées auprès des migrants, souligne que les Eglises sont une caisse de résonance.
Leur devoir est de faire de la politique avec une parole de Dieu offerte à l'écoute et au risque de la critique. Pouvait-on imaginer qu'après une célébration "universelle" nous éprouverions les limites de nos différences ?
Les migrants sont une richesse et une chance, réfléchissons à ne pas en faire une désintégration. Tu existes donc je suis !

(2) Par discrétion, les intervenants ne sont pas nommément cités
(3) Titre de séjour créé en 2006 destiné aux « personnes dont la présence est une chance pour la France »

 

José Quazza