Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf6384-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

16 octobre 2016 : 7 canonisations par le pape François à Rome

Le 16 octobre aura lieu la canonisation de deux Français : sœur Elisabeth de la Trinité et de frère Salomon Le Clercq. Ils seront canonisés avec cinq autres personnes : José Gabriel del Rosario Brochero, Manuel González y García, Alfonso Maria Fusco et Ludovic Pavoni. Jose Luis Sanchez del Rio.

Canonisation de Sœur Elisabeth de la Trinité et Frère Salomon
Sur twitter :
#ElisabethdelaTrinite
#SalomonLeClercq
#Canonisation

 

FRÈRE SALOMON LE CLERCQ, MARTYR DE LA FIDÉLITÉ (1745-1792)

Né à Boulogne-sur-Mer, le 14 novembre 1745, il est entré au noviciat de St Yon à Rouen, le 25 mars 1767. Après avoir enseigné, il exerça les fonctions de directeur d’études, d’économe et intendant, de directeur du noviciat ; il était, en 1790, secrétaire général du Frère Agathon, Supérieur Général des Frères des Écoles Chrétiennes. Il refusa de prêter le serment de la Constitution civile du clergé. Tout en continuant à exercer sa mission dans la clandestinité, il écrivit de nombreuses lettres à sa famille. Elles témoignent de sa foi profonde et de son inébranlable fidélité au Christ et à l’Église et de son désir d’offrir sa vie en sacrifice. Il fut arrêté et emprisonné au Couvent des Carmes, le 15 août 1792, avec de nombreux évêques, prêtres et religieux. Le 2 septembre, les prisonniers furent massacrés à l’épée dans le couvent et son jardin.
Le Frère Salomon est le premier Frère des Ecoles Chrétiennes martyr et aussi le premier à avoir été béatifié, le 17 octobre 1926, avec 188 de ses compagnons martyrs.
Sa fête est célébrée le 2 septembre, en même temps que celle des Frères martyrs des Pontons de Rochefort, morts 2 ou 3 ans plus tard.

En savoir +


Canonisation d’Élisabeth de la Trinité (1880-1906)

Née dans un camp militaire le 18 juillet 1880, la petite Sabeth est fille de Capitaine et douée d'un tempérament volontaire, turbulent, violent parfois. Mais elle montre aussi un attrait pour tout ce qui est grand et beau et une ouverture à Jésus pour lequel elle veut vaincre, par amour, son "terrible caractère".
A 13 ans elle obtient le premier prix de piano au Conservatoire. Mais son ambition est ailleurs : elle veut aimer Jésus à la folie, lui consacrer sa vie. Elle mène la vie d'une jeune fille de son temps et tout la passionne : la musique, la mer, la montagne, l'amitié, mais aussi la paroisse, la visite des malades, le catéchisme aux enfants, et plus que tout, et à travers tout, la prière.
De plus en plus Elisabeth se sent appelée au Carmel pour prier sans fin et rapprocher l'humanité de Dieu. Ayant vaincu l'opposition de sa mère, elle entre au Carmel de Dijon à 21 ans. Elle est profondément heureuse : une vie toute de prière, pauvre, rude, mais éclairée par le Soleil de la présence de Dieu et de la charité fraternelle.
Après un postulat radieux et une année de noviciat difficile, elle prononce ses voeux le 11 janvier 1903. La voilà "épouse du Christ". Elle se nourrit de la Parole de Dieu, surtout de saint Paul, qui l'invite à devenir "la louange de la gloire" de Dieu, ce "Dieu qui nous a trop aimés".
Elisabeth veut lui rendre amour pour amour au coeur du quotidien, dans la vie de la communauté. Et dans ses lettres elle partage à ses amis, laïcs pour la plupart, la merveilleuse découverte : tous appelés, tous aimés, tous habités par la Présence, tous appelés à la communion avec Dieu, Père, Fils et Esprit Saint.
En 1904 elle compose sa célèbre prière : O mon Dieu Trinité que j'adore où elle se livre entièrement… Atteinte de la maladie d'Addison, alors incurable, elle va connaître en 1906 une longue agonie de neuf mois. Au milieu de grandes souffrances elle exprime encore sa joie d'aimer et de s'offrir. Elle meurt le 9 novembre 1906.

En savoir +
 

En savoir + sur les autres bienheureux canonisés le même jour

Jose Luis Sanchez del Rio
Manuel González y García
Ludovic Pavoni
Alfonso Maria Fusco
Jose Gabriel del Rosario Brochero

 

Messe célébrée par le Pape François et canonisations de bienheureux (KTO, en direct de Rome)