Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9952-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

27 avril 2014 : Canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

Le 30 septembre 2013, le pape François a fixé au dimanche de la divine Miséricorde (27 avril 2014) la messe de canonisation des bienheureux Jean XXIII (1881-1963) et Jean-Paul II (1920-2005).

ROME, 30 septembre 2013
Le pape François a annoncé ce matin officiellement la date de la canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII : ce sera le 27 avril 2014, « dimanche de la Miséricorde » […]

Au cours d'un consistoire public qu'il a présidé ce 30 septembre, à 10h, au Vatican, le pape François a annoncé sa décision que les deux bienheureux papes soient proclamés saints au printemps prochain, le IIe dimanche de Pâques, dit « dimanche de la Miséricorde », institué par Jean-Paul II.

Le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, a apporté à la presse des précisions ce matin : le consistoire a commencé avec « la présentation des biographies » par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints ».

Puis le cardinal a demandé solennellement au pape de fixer la date de la canonisation. Le pape a posé la question rituelle aux cardinaux présents, qui avaient déjà été consultés auparavant par courrier, et avaient exprimé leur avis. Enfin, le pape a solennellement annoncé en latin que Jean XXIII et Jean-Paul II seraient élevés à la gloire des autels le 27 avril 2014.

Le P. Lombardi a rappelé que le pape François avait approuvé un vote positif des cardinaux en vue de la canonisation de Jean XXIII, le 5 juillet dernier, sans qu'il n'y ait de miracle reconnu. Le pape a en effet le pouvoir de dispenser du deuxième miracle, nécessaire après la béatification, pour la canonisation. Lors du Conseil Vatican II, des cardinaux avaient souhaité sa canonisation "par acclamation" : il avait vécu et il était mort en odeur de sainteté, ils en étaient les témoins.

Cette décision, a en effet précisé le P. Lombardi, doit être comprise dans le contexte du 50e anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II et de la renommée de sainteté qui entourait Jean XXIII.

Lors d'une conférence de presse dans l'avion de Rio de Janeiro à Rome, après les Journées mondiales de la jeunesse, le pape avait laissé entendre que les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII auraient lieu au printemps.
Il avait confirmé qu'elles auraient lieu ensemble : « ces deux canonisations veulent être un signe d'appréciation de la sainteté de ces grands papes, témoins de notre temps, liés de façon différente au Concile Vatican II: l'un parce qu'il l'a ouvert et mis en route ; l’autre parce qu'il l'a mis en œuvre au cours de son extraordinaire pontificat », a ajouté le P. Lombardi.

Pour Mgr Slawomir Oder, postulateur de la cause de canonisation de Jean-Paul II, cette canonisation est "une grande joie pour toute l'Eglise" : "Je pense que ce n'est pas un hasard si le pape François a voulu choisir cette date. Tout le pontificat de Jean-Paul II est une annonce de la Divine Miséricorde, avec son grand désir d'élever à la gloire des autels sainte Faustine Kowalska et d'instituer la fête de la Divine Miséricorde", déclare-t-il au micro de Radio Vatican.

Mgr Loris Capovilla, qui a été le secrétaire de Jean XXIII, salue avec émotion cette nouvelle, mettant en relief l'humilité du "bon pape Jean", qui affirmait en convoquant le Concile : "Ma personne ne compte pas". "Cela a été une grande leçon d'humilité, de douceur, d'amour et d'espérance".

Agence Zenit, Anne Kurian

 

Jean-Paul II et Jean XXIII compteront parmi les saints…

« Comment est-on reconnu saint ? » (Le Jour du Seigneur, 2’52")
Quels sont les critères pour accéder au titre de saint et qui en décide ? Comment est-on passé de la « renommée de sainteté » au procès en canonisation ? En l'église Saint-Pierre de Montmartre, le frère dominicain Philippe Toxé raconte l'évolution de ce processus des origines de l'Eglise à aujourd'hui.
 

« Etre un saint, est-ce possible ? » (Le Jour du Seigneur, 3’20")
« Jeunes, n'ayez pas peur d'être des saints » disait Jean-Paul II. Mais comment le devient-on ? Dans la cellule d'études de Christian de Chergé, moine de Tibhirine assassiné en Algérie avec six autres de ses frères en 1996, Robert Scholtus donne le mode d'emploi de la sainteté.