Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9952-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

30-01 / 02-02 : Festival de la Bande dessinée chrétienne à Angoulême

41e édition de ce Festival dont la réputation est internationale.

Remise des Prix BD 2014

► Jeudi 30 Janvier à 15h à l’église Saint-Martial (Place Saint-Martial)

- Prix international de la bande dessinée chrétienne
- Prix 2014 du jury oecuménique de la bande dessinée.


Veillée oecuménique de prière

► Vendredi 31 janvier à 20h30 à l'église évangélique (25 rue de la Corderie)
Prédication par le dessin du pasteur Jean-Pierre Molina, en collaboration avec le dessinateur Sean O’Brien, au Temple (29 rue de Bélat).


Messe du 41e Festival

► Samedi 1er février à 19h
Célébration présidée par Mgr Claude Dagens, évêque d’Angoulême, à l'église Saint-André (rue Taillefer).

Présentation

La bande dessinée a conquis définitivement ses lettres de noblesse dans les supports culturels. Ce 9e art connait à juste titre chaque année une croissance dans tous les domaines : édition, publication, impression et multimédia… Support culturel ? Mais pourquoi une BD chrétienne ? Est-ce une nouvelle manière pour les chrétiens de se mettre à part ? Bien au contraire, la foi chrétienne aux cours des siècles à été source d'inspiration pour les artistes : monuments, sculptures, peintures…

Aujourd’hui, elle inspire d’autres formes d’art, en particulier celui de l’image dont la bande dessinée. Promouvoir la BD chrétienne c’est une manière actuelle d’évangéliser en faisant connaître l’Evangile et ses témoins. Tous les arts sont les supports de l’expression culturelle de chacun et la bande dessinée occupe une part croissante. Chaque année à Angoulême se tient le festival international de la BD, avec toutes ses variétés dont la BD chrétienne. Mais celle-ci ne se cantonne pas seulement à des récits spécifiquement religieux. Le jury décerne les prix aux auteurs dont les œuvres mettent en relief des valeurs chrétiennes. Ce festival se situe fin janvier, dans le souffle de la fête de Noël, la fête de l’incarnation de Dieu, Jésus. Cet événement signifie que rien de ce qui est de l’Homme n’est étranger à Dieu, et rien de ce qui est de Dieu n’est étranger à l’Homme.

Père Michel Manguy