Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9927-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Comme des I... Mages !

La solennité de l'Epiphanie (8 janvier) nous donne de contempler la portée universelle du salut apporté par le Christ, à travers la figure des Mages : qui sont‐ils, ces Mages ?

mages (ciric).jpg

 

Prenons le temps de réentendre l’évangile de l’Epiphanie (Matthieu 2,1‐12), en regardant ce qui les met en marche vers la crèche :
• Tout d’abord, nous ne savons rien d’eux, si ce n’est qu’ils viennent d’Orient !
• Ils cherchent un Roi, le Roi des juifs, pas le Messie, et pas un nouveau‐né !
• C’est leur science qui les guide, pas les prophètes : « nous avons vu son étoile se lever » !
• Et c’est Hérode, le roitelet jaloux de Jérusalem, pris d’inquiétude, qui leur donne l’information prophétique décisive : « allez à Bethléem » !

Pourtant, ce sont bien ces Mages, que rien ne destinait à reconnaître le Messie, ni même à le chercher, qui éprouvent la joie de rencontrer le Christ, et se prosternent devant lui comme des disciples, en lui offrant leurs présents.

La visite des Mages à la crèche manifeste que Dieu aime TOUS les hommes et que le Christ vient pour que TOUS les hommes soient sauvés. C’est ce que rappelle Saint Paul lorsqu’il affirme que « les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l'annonce de l'Évangile ». Et le concile Vatican II explicite de manière lumineuse que « la grâce agit, invisiblement, non pas seulement pour ceux qui croient au Christ, mais bien dans le cœur de tous les hommes de bonne volonté. En effet, […] l'Esprit Saint offre à tous, d'une façon que Dieu connaît, la possibilité d'être associé au mystère pascal ».

L’Epiphanie nous invite à ne pas appeler trop vite « communauté » ou « Eglise » le cercle restreint des chrétiens visibles, connus, repérés ?! Certes, baptisés, nous avons la joie de connaître le Christ, de prier le Père, d’invoquer l’Esprit Saint, de chercher à faire la volonté du Seigneur. Mais les Mages de l’Evangile nous appellent à contempler les Mages des temps modernes, les hommes et les femmes de nos quartiers, dans la foi et l’assurance qu’ils sont associés à la promesse de la crèche. Car nous savons que chacun, même sans toujours chercher Dieu explicitement, est travaillé par l’Esprit Saint.

Avec l’Epiphanie, nous redécouvrons que nos lieux de vie peuvent et doivent devenir un lieu de notre contemplation de l’œuvre du Seigneur, dans laquelle tout personne est une image de son Amour, certes imparfaite, mais animée par l’Esprit Saint, et appelée au Salut. Rendons grâce les uns pour les autres !

Père Denis Tosser,
Fraternité missionnaire des prêtres pour la ville (FMPV)
Secteur du Plateau

Mieux connaître le père Denis Tosser