Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • bun21553-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Diacre, par le don de l’Esprit Saint et l’imposition des mains

Ordination diaconale de David Krupa, samedi 24 octobre 2015 en l'église Tous-les-Saints à Bobigny.


Photos : Isabelle Hamel

« Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! », ce verset du psaume 132 illustre merveilleusement l’assemblée de ce samedi 24 octobre 2015, réunie pour célébrer l’eucharistie à l’occasion de l’ordination diaconale de David Krupa.

Ils sont venus des quatre coins du département, certains de bien plus loin, pour accompagner David sur le chemin de la prêtrise. Dans quelques mois, il sera ordonné prêtre pour le diocèse de Saint-Denis… si Dieu le veut !

Il est à peine plus de 16 heures et déjà les bancs de l’église Tous-les-Saints à Bobigny se remplissent. David n’est pas venu seul, il est entouré de sa famille, de ses amis, de nombreux séminaristes d’Issy-les-Moulineaux, des prêtres qui l’ont accompagné durant les six années de formation, de nombreux fidèles qu’il a rencontrés durant ses différentes insertions pastorales en paroisse.

La cloche de l’église sonne 17 heures, le long cortège rassemblé sur le parvis peut engager la procession d’entrée avec l’acclamation de l’assemblée : « Jubilez ! Criez de joie ! Acclamez le Dieu trois fois Saint ! ». En cette année jubilaire pour le diocèse de Saint-Denis, ce chant résonne doublement. La chorale portera haut les chants de la communauté tout au long de la célébration… « Chanter, c'est prier deux fois », nous dit saint Augustin.

A l’intérieur, de part et d’autre de l’allée centrale, les paroissiens en rangs serrés accueillent avec une grande attention cette longue procession. Il est vrai que les aubes et les dalmatiques sont magnifiques, de couleur rouge et or.

Lors de cette célébration, après l’acclamation de l’Evangile et l’homélie de Mgr Pascal Delannoy, l’ordinand a répondu à l’appel de l’évêque et confirmé devant lui et devant l’assemblée ses six engagements :
- être consacré à la diaconie de l’Eglise par l’imposition des mains de l’évêque et le don du Saint Esprit,
- accomplir la fonction de diacre avec charité et simplicité de cœur, pour aider l’évêque et ses prêtres, et faire progresser le peuple chrétien
- garder le mystère de la foi dans une conscience pure, et proclamer cette foi par la parole et par les actes, fidèle à l’Evangile et à la tradition de l’Eglise,
- garder et développer un esprit de prière conforme à son état et, dans la fidélité à cet esprit, célébrer la liturgie des heures en union avec le peuple de Dieu, intercédant pour lui et pour le monde entier,
- conformer toute sa vie à l’exemple du Christ en prenant sur l’autel le Corps et le Sang pour le distribuer aux fidèles,
- vivre en communion avec l’évêque et ses successeurs, dans le respect et l’obéissance.

Des engagements exigeants pour David qui permettent à l’évêque de s’en remettre au Seigneur : « Que Dieu lui-même achève en vous ce qu’il a commencé ».

Les rites sont beaux parce qu’ils sont forts. La vie nous offre rarement la possibilité d’exprimer de tels engagements de vie.

Peu après, durant la belle litanie des saints, l’ordinand s’allonge face contre terre en signe d’humilité. Les derniers rites seront l’imposition des mains et la prière d’ordination. En imposant les mains sur la tête de l’ordinand, à genou devant lui, l’évêque transmet le don de l’Esprit, enfin, dans la prière d’ordination, il demande à Dieu une grâce spéciale pour le nouveau diacre.

David reçoit d’un frère diacre l’étole diaconale et revêt la dalmatique. C’est le moment pour lui de recevoir l’évangéliaire des mains de notre évêque afin de le déposer à l’ambon, lieu de la Parole.

Ce moment est un moment de grâce qui m’invite à citer sainte Thérèse d’Avila : « C’est une grâce de recevoir, c’est une deuxième grâce de s’en rendre compte, et c’est une troisième grâce de rendre grâce ! »

Après les baisers fraternels des frères prêtres et diacres, la célébration se tourne vers la table eucharistique…

Nous pouvons déjà nous réjouir des prochaines ordinations diaconales (en vue du presbytérat et du diaconat permanent) le 19 décembre en l’église Saint-Denys de l’Estrée, à 16h30.

Deo gratias !

B. Rastoin

 

David Krupa : « Mon chemin jusqu'à la prêtrise »