Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf3585-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Homélie de Mgr Pascal Delannoy pour l’ordination presbytérale de Brice, David, Paul-Théodore et Sostel

Dimanche 26 juin 2016.

(c) Michael Bunel

Pour que les hommes aient la vie

Brice, David, Paul-Théodore, Sostel, vous vous préparez au ministère presbytéral depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, chacun d’entre vous répond à l’appel du Seigneur en ayant conscience de ses possibilités mais aussi de ses limites. Mais il est vrai que Dieu lui-même vous appelle en connaissant vos capacités et vos faiblesses. Ainsi est notre Dieu. Son appel, l’appel qu’il vous adresse, n’est pas la conséquence d’un bilan où les « plus » l’auraient « emporté » sur les moins. Notre Dieu vous appelle parce qu’il a confiance en vous au point de vous demander de devenir pasteur de son peuple à la suite du seul pasteur qu’est son Fils ! Ainsi est notre Dieu : il appelle les hommes parce qu’il croit en eux ! Ces appels ne cessent de résonner dans la Bible. Malgré son âge, Abraham est appelé parce que Dieu croit en lui. Malgré sa difficulté de parler, Moïse est appelé parce que Dieu espère en lui. Malgré sa trahison, Pierre est appelé parce que Dieu l’aime jusqu’au pardon !

            Votre ordination rappelle à chacun d’entre nous que Dieu croit en lui, espère en lui et l’aime d’un amour infini ! Votre ordination nous invite à déboucher nos oreilles et à ouvrir nos yeux pour entendre et reconnaître les appels de Dieu au cœur de nos vies !

            Brice, David, Paul-Théodore, Sostel, vous le savez, la réponse à l’appel de Dieu ne peut être objet de garanties. Nous ne pouvons marchander avec le Seigneur en exigeant un endroit où « reposer notre tête » et encore moins subordonner l’annonce de son Royaume aux liens familiaux.  Quand Dieu appelle la seule réponse possible est le « oui » de la foi. Avoir la foi, disait St Augustin, c’est signer une feuille blanche et permettre à Dieu d’y écrire ce qu’il veut ! Aujourd’hui vous signez cette feuille parce que vous croyez que Dieu n’abandonne jamais ceux qu’il appelle !

            Brice, Sostel, Paul-Théodore, David, vous êtes ordonnés prêtres en réponse à un appel, mais qu’allez-vous faire de vos journées ? Choisis par Christ pour avoir part à son ministère, il vous envoie pour que des hommes, des femmes et des enfants accueillent la vie que Dieu par l’Esprit leur propose en la personne de son Fils Jésus-Christ, lui qui est venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance[1] ! Dans le même mouvement, vous êtes envoyés pour que la vie divine ne cesse de croître et de porter du fruit chez ceux et celles qui l’ont déjà reçu au jour de leur baptême !

            Au service de la vie que le Christ propose à tout homme, vous ouvrirez les intelligences et les cœurs à la Parole de Dieu afin qu’elle suscite la joie de la foi, la saveur de l’espérance et le désir de la charité. Vous serez serviteurs de la vie divine en engageant la présence et la fidélité de Dieu auprès de chacun dans la célébration des sacrements, notamment l’eucharistie et la réconciliation. Ce n’est pas la moindre des grâces du ministère presbytéral que de pouvoir ainsi agir au nom du Christ, avec l’autorité et la puissance du Christ.

            Brice, David, Paul-Théodore et Sostel, qu’allez-vous faire mais aussi comment allez-vous le faire ? Vivez votre ministère en recherchant l’unité. Avec l’aide de l’Esprit, soyez serviteurs de l’unité ! Soyez d’abord serviteurs de l’unité au sein du presbyterium, du collège des prêtres que vous allez rejoindre. Dans quelques instants, des prêtres de tous âges vous imposeront les mains. Seront ainsi signifiés les liens de charité, de prière et de fraternité qui unissent les coopérateurs de l’évêque. Prêtres de différentes générations, aux sensibilités pastorales diverses, prenez le temps de vous rencontrer et de vous connaître afin que la fraternité presbytérale soit réelle et qu’elle aide chacun à vivre la mission qui lui est confiée : on ne peut être prêtre seul !

            Soyez serviteurs de l’unité en recherchant les charismes et les dons des baptisés et en veillant à ce que ceux-ci se déploient pour le bien de tous dans la société et dans l’Eglise. De manière un peu paradoxale, c’est en reconnaissant et en accueillant nos différences que nous sommes unis dans le Christ et que s’édifie son Corps !

            Pour servir l’unité, soyez les promoteurs de la spiritualité du lavement des pieds. Cette spiritualité où chacun lave les pieds de son frère et se laisse laver les pieds par lui. C’est ainsi que l’Eglise et chacun de ses membres passe d’une logique de pouvoir à une logique de service, d’une logique de concurrence à une logique de confiance. St Paul, déjà, le disait : « Mettez-vous par amour au service les uns des autres… Si vous vous mordez et vous dévorez les uns et les autres, vous allez vous détruire les uns et les autres ».

            Sostel, Paul-Théodore, Brice, David, si Dieu le veut s’ouvrent devant vous plusieurs années de ministère. Au fil des années, votre évêque ou votre responsable religieux vous confieront des missions bien différentes. Accueillez-les et vivez–les avec vos talents et vos charismes. Accueillez-les et vivez-les avec vos frères prêtres et l’ensemble des baptisés. Mais, surtout, accueillez-les et vivez-les en vous rappelant toujours qu’elles vous sont confiées parce que Dieu vous a appelés pour être au service de la vie, qu’il propose à tout homme et pour rassembler son peuple dans l’unité. Amen !

+ Pascal Delannoy
Évêque de Saint-Denis-en-France


[1] Jean 10, 10


Télécharger l'homélie de Mgr Delannoy

Télécharger l'album photo de la célébration

Mieux connaître les nouveaux prêtres
Interviews avant les ordinations par Radio Notre-Dame