Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf4703-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

L'ACO en Île-de-France a soufflé ses 60 bougies

L'Action catholique ouvrière (ACO) d'Île-de-France, qui regroupe 200 équipes, organisait samedi 1er octobre un grand rassemblement à l'Île-Saint-Denis.

Autour de la thématique : « A quoi résistons-nous seul ou collectivement », cette journée a permis de découvrir le mouvement, son action dans la vie sociale et dans l’Eglise…

« Passionnés d’humanité » ont-ils chanté tous ensemble en ouverture de la messe. Plusieurs centaines de personnes, membres de l’ACO et non membres attirés par la dynamique de cette association créée en 1950 ont fêté cet anniversaire le long de la Seine, au sein du complexe sportif de l’Île des Vannes.
On pouvait lire sur les visages de quelques "anciens" la joie de se retrouver ; certains s’étant perdus de vue depuis des années, souvent à cause de déplacements géographiques. Les jeunes du mouvement étaient également de la partie, nombre d'entre eux ont fait leurs premiers pas à la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne). D’autres personnes venaient ici pour la première fois, sollicitées par un ami.

« Esper[en]actes » est le thème qui porte les 60 ans du mouvement au plan national. Le question posée pour ce rassemblement régional « A quoi résistons-nous seul et collectivement ? » exprimait bien la raison d’être de l’ACO. Les participants n’ont eu que quelques heures pour créer la rencontre, susciter le débat, célébrer, partager le repas – sans oublier le gâteau anniversaire, et clore la journée par un spectacle.

Pour les membres de l’ACO, les mots « urgence » et « résistance » font partie du quotidien de la vie… Mais quand on est chrétien et attentif aux autres, le mot « espérance » résonne plus que tout autre.
L’ACO affirme haut et fort que « la vie nécessite d’être élevée au premier rang des débats politiques, que le Christ lui-même, par sa mort et sa résurrection, a transmis la force de croire qu’un autre monde est possible ».

De la réflexion naît l’action commune. La dynamique collective est réalisée dans le partage d’un quotidien à la lumière de l’Evangile : par l’écoute, le dialogue, l’accueil de l'autre et l'acceptation des différences ; tel est le ciment d’une société épris de justice sociale. « Être à plusieurs, ça rend plus forts, ça donne du bonheur. Ceux qui y croient toujours et encore et qui agissent, sont les prophètes d’aujourd’hui ! », rappelle le mouvement.

Les combats d’hier ressemblent aux combats d’aujourd’hui, même si le monde a fortement changé : les conditions de vie, l’emploi, le logement, la solidarité sociale, le service public, etc. les sujets ne manquent pas… ni les fractures sociales du reste. Dans ce contexte, l’ACO, qui refuse de croire au fatalisme, poursuit son engagement pour une vie meilleure fait de dignité et de fraternité. Par sa réflexion et son action, ce mouvement d’action catholique vient enrichir la doctrine sociale de l’Eglise.

B.R

Lire l’homélie de Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis
Quelques photos des 60 ans de l’ACO à l’Île-Saint-Denis
Voir la vidéo-témoignage
Lire le Mot de la quinzaine consacré aux 60 ans

L'ACO en Seine-Saint-Denis

Site de l'ACO Ile-de-France

Site national de l'ACO