Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • bun21762-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

La contribution de l'Enseignement catholique pour l'École

À l'occasion des élections 2017, l'Enseignement catholique prend la parole avec ses convictions, ses orientations et des propositions concrètes pour faire avancer le système éducatif.
Editorial

Qui regrettera que les questions scolaires occupent une place majeure dans le débat public ? Encore faut-il que cette place soit celle du dialogue raisonné : parce qu’il en va de nos enfants, l'École mérite mieux que la facilité des simplismes binaires et des emballements passionnels.

C’est bien dans cet esprit que l'Enseignement catholique souhaite contribuer à la réflexion, non dans la promotion de ses intérêts particuliers – pour légitimes qu'ils soient, mais dans le souci de ce qui lui semble le meilleur pour le pays. L'École a besoin d’une confiance renouvelée de la part de la Nation, et la Nation a besoin d’une espérance partagée à laquelle l'École peut participer. Dans sa responsabilité de transmission des savoirs, d’appropriation d’une culture commune et de compréhension du monde, mais aussi dans son rôle de formation à la vie sociale et de laboratoire de fraternité, elle appelle une attention soutenue et l'engagement de tous : il y a aujourd’hui urgence à lui redonner l'élan d’un véritable pacte éducatif.

L'heure n’est plus à « LA » réforme qui viendrait tout régler d’en haut. Qu’il faille des changements, chacun le mesure. Mais nous croyons beaucoup plus à l’efficacité des petits pas qu’aux grands bouleversements subis. Les chefs d’établissement, les professeurs et les éducateurs ont besoin que leur soit fait confiance, et ils méritent cette confiance. Laissons-les faire leur métier, reconnaissons leur professionnalisme et leur capacité de discernement, encourageons et soutenons leur créativité, et l’École ne s’en portera que mieux.

 Plus que d’armure, c’est de charpente que nos contemporains ont besoin. »
Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique.
Texte du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, octobre 2016

Cela suppose que la priorité absolue soit toujours celle des enfants et des jeunes, dans leur diversité. Cela requiert le déploiement de pédagogies propices à la réussite de tous comme la mise en œuvre d’une organisation capable de répondre à cette diversité. Cela nécessite d’écouter les acteurs du système scolaire, d’entendre les parents, de faire place aux travaux des chercheurs. Cela demande beaucoup d’enthousiasme et beaucoup de générosité... Cet enthousiasme et cette générosité, l’Enseignement catholique ne prétend nullement en détenir le monopole. Il propose, en revanche, une offre éducative et pédagogique spécifique, ancrée dans la tradition vivante de l’Église et ouverte à tous.

Ses établissements participent pleinement à la formation des enfants et des jeunes de notre pays, et contribuent en cela à donner corps au pluralisme scolaire ; et c’est leur spécificité même, fondée sur une vision chrétienne de la personne, qui fonde leur utilité. La réflexion que nous partageons ici s’enracine bien sûr dans cette vision, mais elle nous semble à même de rejoindre le plus grand nombre, en apportant la possibilité d’une ambition renouvelée pour l’École.

Pascal Balmand,
Secrétaire général de l’Enseignement catholique
 


La contribution de l’enseignement catholique pour l’école. Des convictions pour avancer
28 février 2017