Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf8357-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

L’engagement de l’Eglise dans les relations islamo-chrétiennes

Dernier dossier de la revue "En dialogue" éditée par le Service national pour les relations avec les musulmans.

Au lendemain du voyage du pape François en Asie où il invita les croyants à l’ouverture du cœur et à la culture de la rencontre, ce numéro de En dialogue présente les résultats de l’enquête nationale du SNRM réalisée par René Roudaut auprès de tous les délégués diocésains et une analyse d’Omero Marongiu-Perria. Sans oublier des réflexions sur le dialogue et l’aumône et de nombreuses recensions d’ouvrages récents.

 

TRACER UN CHEMIN
POUR  NOUS INVITER À LA RENCONTRE 

CE NUMÉRO EST COMME UN PONT. Il associe passé et présent pour nous tourner vers un avenir à construire, ensemble, dans la diversité de nos traditions et de nos engagements. L'année 2017 a été marquée par le décès de deux grandes figures du dialogue islamo-chrétien auxquelles la rédaction d'En Dialogue rend hommage : M. Ali Merad et le père Maurice Borrmans. Chacun, dans sa communauté, a tracé un chemin pour inviter les uns et les autres à s'ouvrir à l'autre, à le rencontrer, à le connaître, à l'aimer. L'actualité nous invite aussi à nous souvenir de Pierre Claverie et des dix-huit autres prêtres, religieux et religieuses assassinés en Algérie dans les années 1990. Mais nous ne pouvons pas penser à ces martyrs sans évoquer tous les martyrs d'Algérie, ceux et celles qui ont donné leur vie, en fidélité à leur foi en Dieu et à leur conscience. En particulier cette centaine d'imams qui sont morts pour avoir refusé de signer ou de cautionner des fatwas justifiant la violence. 

Mais le présent est aussi l'engagement de l'Église catholique en France dans les relations avec tous les musulmans. Une enquête du SNRM s'en fait l'écho. Elle propose des pistes pour renouveler une dynamique « dialoguante », dans la suite des paroles du pape François à Dacca, au Bengladesh, invitant les hommes de notre temps à l'ouverture du cœur et à la culture de la rencontre. Sans oublier l'aumône, attitude spirituelle ô combien chrétienne et musulmane. Si tout cela pourra se vivre tout particulièrement le 16 mai 2018, Journée internationale du vivre ensemble en paix, n'hésitons pas à initier d'autres occasions. Elles seront signe pour cette multitude d'hommes et de femmes qui aimeraient tant croire que paix, solidarité, justice et fraternité ne sont point des mirages, mais bien des réalités vivantes pour tous.

P. Vincent Feroldi,
Directeur du Service national pour les relations avec les musulmans
Envoyer un courriel 

 

S’abonner à la revue « En dialogue »