Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf4703-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Message pour les 25 ans du CÉCEF (Conseil d'Églises chrétiennes en France)

Une célébration s'est déroulée le 13 décembre 2012 à la Maison du Protestantisme à Paris.

Message du CÉCEF aux communautés chrétiennes de France à l'occasion de ses 25 ans

Déclaration publique du CÉCEF (13/12/12)

Les membres du CÉCEF


Remise de Prix pour des travaux en faveur de l'œcuménisme

Le Conseil d'Églises chrétiennes en France réunit les responsables des familles ecclésiales : anglicane, arménienne, catholique, orthodoxe, protestante. Il se veut un lieu « d'écoute mutuelle », pour échanger sur les événements de la vie des Églises, mais aussi un lieu « d'initiative », afin de promouvoir des manifestations œcuméniques et un lieu de « dialogue », qui permet une concertation sur les questions sociétales, pour exprimer une position commune. […]
Au cours de la célébration des 25 ans, deux prix ont été remis : le premier, le « Prix 2012 du CÉCEF pour un travail universitaire de recherche », a pour but d’encourager la rédaction de travaux universitaires en théologie ou en sciences humaines (histoire, sociologie…) en langue française et portant sur les questions œcuméniques ou en faveur du rapprochement des chrétiens.
Le lauréat du Prix 2012 dans cette catégorie est Christophe Delaigue, prêtre du diocèse de Grenoble et membre de l'équipe diocésaine à l'œcuménisme, pour son mémoire : « Le pape, évêque de Rome, successeur de Pierre, patriarche d’Occident ? », préparé dans le cadre d’un master à l’Institut supérieur d’études œcuméniques de Paris.
Le second Prix, le « Prix du CÉCEF pour la composition d’un cantique », entend encourager la prière commune des chrétiens et élargir le répertoire des cantiques ayant pour thème l'unité des chrétiens.
Les lauréats, Marie-Antoinette Noury (auteur) et Claude-Julien Thil (musicien-compositeur) ont été sélectionnés au terme d’un concours de composition de chant, pour leur cantique « Comme Toi en ton Père ». Le texte devait s’inspirer librement de l’Évangile de Jean 17, 20-26 et de la prière dite de Paul Couturier, promoteur de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens dans les années 1930. […]

Source Zenit, 28/11/12