Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf0112-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Mardi 18 octobre à 20h35 sur France 3 : « Joseph l'insoumis »

Ce téléfilm, diffusé au lendemain de la Journée mondiale du refus de la misère, est inspiré de la vie du père Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde.

Réalisé par Caroline Glorion, avec Jacques Weber dans le rôle du père Joseph, Anouk Grinberg dans celui d'une femme du Quart Monde et le concours de nombreuses personnes du Quart Monde, ce téléfilm fait revivre les débuts de la présence du père Joseph au cœur du bidonville de Noisy-le-Grand d'où sont nés ses grandes intuitions et le Mouvement qu'il y a bâti. Il donne ainsi une visibilité à ce prêtre dont l'action et la pensée auront profondément aidé à faire changer le regard de la société sur le peuple du Quart Monde.
 




Synopis
Début des années 60, un bidonville aux portes de Paris. Une poignée de familles survivent sous des abris de fortune dans une misère effroyable et une violence quotidienne. Un homme, le père Joseph Wresinski décide de s’installer au milieu de ceux qu’il appelle « son peuple ».
Parmi ces familles, celle de Jacques. Sa vie va être transformée par sa rencontre avec le père Joseph. La sienne mais aussi la vie de sa mère Alicia et de ceux qui vont rejoindre le combat de ce curé révolutionnaire. Un combat contre l’assistance et la charité qui dit-il « enfoncent les pauvres dans l’indignité ». La solidarité et l’imagination, l’énergie et le courage des uns, le désespoir et la fragilité des autres…
Le père Joseph et ses amis gagnent des batailles. Une bibliothèque, un jardin d’enfants… des ateliers pour les jeunes et plus tard, un quartier en dur qui sera construit à la place du bidonville.
Mais pour le père Joseph, c’est un échec, il rêvait de bien plus… « un vrai projet politique ambitieux » comme il le dit à Jacques à la fin du film mais, ajoute-t-il « Nous avons tout de même gagné une chose : la dignité, la fierté d’avoir lutté ensemble… et on va continuer… »
Trente ans plus tard au cours d’une grande manifestation en plein Paris, le Père Joseph, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde rassemble des pauvres venus des quatre coins de la planète. Ce jour-là, ils prennent la parole et le monde les écoute.

En savoir plus sur ce film

 

A lire
« Les pauvres sont l'Eglise », livre-entretien du Père Joseph Wresinski avec Gilles Anouil (1983, Réédition avril 2011). Ed. du Cerf - 304 p., 20 €