Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • mg_3319-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Mardi Saint 3 avril 2012 : Rencontre prêtres/évêque et Messe chrismale

L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction (Isaïe 61, 1).

Mgr Pascal Delannoy a concélébré la messe chrismale avec tous les prêtres du diocèse, entourés de la communauté chrétienne présente dans toute sa diversité.

Au cours de cette célébration, l’évêque a consacré le Saint Chrême, a béni l’huile des malades et l’huile des catéchumènes.

Les prêtres ont renouvelé solennellement la promesse de leur ordination sacerdotale, les diacres ont ensuite été appelés par l’évêque pour renouveler leurs vœux. Les fidèles ont été présents par la prière, priant notamment pour le ministère épiscopal de leur évêque.

Cette célébration s’est achevée par un verre de l’amitié.


Lire l'homélie de Mgr Pascal Delannoy

Pour répandre la bonne odeur de l'Evangile…

Quelques photos de la rencontre prêtres/évêque et messe chrismale

 

Laurence sera baptisée à Pâques, elle témoigne…

Depuis mon enfance, ma mère n'a jamais cessé de prier et de me transmettre sa foi. J'ai suivi le catéchisme, mais suite à certains problèmes familiaux, j'ai interrompu mon cheminement. Si j'ai demandé le baptême il y a deux ans, c'était pour ma mère, elle qui avait toujours voulu que je sois baptisée. J'avais une petite appréhension, je croyais en Dieu, en Jésus, je connaissais le Notre Père, mais sans plus.

Ma relation à Dieu était figée, elle stagnait. Elle me renvoyait à ma relation aux autres, je ne cherchais pas à connaître mon prochain, à voir la bonté, et tout l'amour qu'il pouvait porter en lui. Dans la vie de tous les jours, à l'école et au travail, on ne parlait pas de sa foi. J'avais donc énormément de craintes et d'appréhensions à parler de Dieu à des inconnus. Et pourtant, les premières rencontres de catéchuménat m'ont apportées énormément, tant sur l'histoire de Dieu avec son peuple dans la Bible que sur la prière, l'amour et la relation aux autres. J'apprenais à connaître Jésus, ses disciples et ses enseignements, je découvrais un Dieu d'amour et de miséricorde, je lisais le nouveau et l'ancien testament, je priais et j'apprenais à me confier.

Avec d'autres catéchumènes nous avons été présentés à la communauté chrétienne, nous avons reçu la croix et la Bible. Lors de plusieurs rencontres, nous avons appris à nous connaître, nous avons parlé de nos expériences, nos appréhensions, nos joies.

J'ai encore du mal à mettre des mots sur mes émotions, mais le jour de l'appel décisif, j'ai ressenti, lorsque je me suis retrouvée devant l'évêque, une immense joie et une paix intense, tant et si bien que les larmes me sont montées aux yeux.

Tout cela constitue une richesse intérieure, un trésor enfoui, et j'aime à penser que je suis un être de relation. Près de 18 mois ont passé depuis mes débuts en tant que catéchumène et je me tiens fièrement sur le chemin du baptême. J'ai appris à parler de Dieu, dans cette société ou l'on cherche à cacher sa foi. J'ai pris conscience de tant de choses que je devrais vivre. Samedi soir, je vais sceller mon alliance avec Jésus, et je vais communier pour la première fois. Ces deux sacrements représentent mon entrée dans la communauté, et le début d'une vie d'amour.

Ma plus grande crainte aujourd'hui, à quelques jours de mon baptême concerne l'éthique chrétienne. Comment vais-je concilier les enseignements du Christ et ma vie de femme active plongée dans le tourbillon de la société. Aurais-je la force de vivre mon éthique ? La réponse viendra avec le temps mais j'ai conscience que le baptême représente le début d'une alliance, et que j'entretiendrai ma relation avec Dieu tout au long de ma vie.