Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9927-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Que signifie la fête de l'Assomption ?

L'Assomption est l'élévation de la Sainte Vierge au ciel après sa mort (la dormition). L'Église célèbre cette fête le 15 août.

L'Assomption est une des grandes fêtes de la vie chrétienne. Célébrée le 15 août, elle commémore la mort, la résurrection, l'entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie dans la gloire avec Dieu au terme de sa vie terrestre. Marie, après sa mort, a été enlevée de la vie terrestre pour entrer dans la vie en Dieu. Pour Marie, l'Assomption est la suite de sa participation à la vie de Jésus.

L'Assomption est  une fête née dans la nuit des temps en Orient, qui s'est rapidement propagée. Les premiers chrétiens ont rapidement voulu célébrer les derniers moments de la Vierge Marie, comme ils le faisaient pour honorer leurs saints. À cause du caractère unique de sa coopération, une croyance se répand : son « endormissement » (sa dormition) consiste en réalité en son élévation, corps et âme, au ciel par Dieu.

En 1950, le pape Pie XII estime utile de proposer une définition plus précise : « La Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort ». La définition fait partie des dogmes de l'Église.

Chaque année, de nombreux événements et rassemblements, notamment des messes solennelles et des pèlerinages, sont organisés à l’occasion de la fête de l'Assomption.

L'Assomption est une très belle occasion pour parler de la Vierge Marie aux enfants. Elle a toujours fait confiance à Dieu, c’est un modèle pour notre foi. Nous croyons que Marie est montée au Ciel auprès de Dieu avec son corps et son âme. Un jour nous les rejoindrons. C’est ce que nous fêtons le jour de l'Assomption.

Plus d'infos sur le site de la Conférence des évêques de France