Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf3585-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Rencontre internationale des Équipes Notre-Dame à Fatima : Marie-Noëlle et Pascal témoignent

Cette rencontre a eu lieu à Fatima au Portugal du 16 au 21 juillet 2018.

Tous les six ans, plusieurs milliers d’équipiers Notre-Dame du monde entier se réunissent pour prier, célébrer, échanger, faire vivre pleinement leur couple et leur sacrement de mariage. Le thème 2018 : « La réconciliation, signe d’amour », en prenant appui sur la parabole du Fils Prodigue.
 

 
 
(c) Diocèse de Saint-Denis

Télécharger l'album photo (c) Fatima 2018
 

Par la grâce du mariage,
soyez acteurs de la pastorale familiale


Nous, mon épouse Marie-Noëlle et moi-même, Pascal, sommes convaincus que chaque couple qui veut cheminer doit pouvoir construire une histoire avec le Christ et son Eglise. C’est en recevant le sacrement du mariage que nous pouvons avoir un vrai engagement de vie spirituelle, de vie conjugale, de vie amoureuse, dans cette exigence qu’est la fidélité et la miséricorde.

Le Saint-Père nous a invité à former des groupes pour partager la parole de Dieu, pour prier ensemble, pour dire ce que nous vivons (voir l’exhortation apostolique « La joie de l’Évangile » et les « Orientations missionnaires du diocèse de Saint-Denis »).

Parmi les propositions existantes, il en existe une qui est spécifique aux couples mariés sacramentellement : Les Equipes Notre-Dame.

Le chemin de la sainteté et de la conversion

Lors de nos réunions d’équipes et durant chaque mois, nous sommes invités à vivre une vie fraternelle, autour d’un bon repas, d’un partage sur notre vécu du mois, un échange sur le thème de l’année et sur ce que nous appelons les points concrets d’effort. Quotidiennement : l’oraison, la prière personnelle et la prière conjugale, voir familiale ; Hebdomadairement : la messe dominicale ; Mensuellement : le devoir de s’asseoir ;   Annuellement : la retraite spirituelle et aussi la règle de vie (qui nous permet de se retrouver vers son conjoint …) ;

Certains diraient que c’est trop exigeant, d’autres que cela est impossible, etc. Mais le Seigneur veut quelque chose de bon pour nous, ce sont comme des exercices qui nous permettent d’avancer sur le chemin de la sainteté et de la conversion.

Nous reconnaitre dans le « Fils Prodigue »

Les Equipes Notre-Dame ont organisé en juillet leur 12e Rencontres internationales au sanctuaire de Fatima (une tous les six ans). Nous attendons cet événement avec impatience, après notre participation à la 11e Rencontre à Brasilia au Brésil : quel plaisir de voir 9 000 équipiers ou conseillers spirituels d’équipe redécouvrir que notre Mouvement est international. A Fatima, 85 nations sur 95 étaient présentes lors de la cérémonie d’ouverture à la Basilique de la Sainte Trinité, avec leurs drapeaux, tonnerre d’applaudissements pour saluer les libanais et les syriens.

Nous fûmes tous touchés de savoir que le pape François avait béni notre rencontre, et qu’il nous invitait à nous reconnaitre dans le « Fils Prodigue ». Il a souhaité que la passion des petits bergers de Fatima s’empare des époux, des parents et des enfants membres des Equipes Notre-Dame, semence pour le monde.

En 2015, le Pape avait encouragé les équipes à aider ceux dont le mariage avait échoué, et que les couples soit un instrument de la miséricorde du Christ et de l’Eglise. Et de nous assurer que notre fidélité était un don de Dieu !

Cette année, le thème pour prier, échanger, pour entendre, comprendre, était sur la parabole de Luc 15, 12-32 : dite « Le Fils Prodigue ».

Nous vécûmes plusieurs temps forts :

- Les célébrations eucharistiques avec ces dizaines et dizaines de prêtres dont un de notre diocèse, le père Raphaël Grondin. Un moment émouvant a été lors de notre dernière messe à Fatima : de renouveler les vœux de notre mariage avec le passage d’anneaux bénis pour cette occasion.

- Un DSA (Devoir de S'Asseoir) sur la grande esplanade : avec plus de 3 000 parapluies de couleurs jaune, rouge, bleu ou verte (chaque couleur représentant les quatre grandes régions du monde), et dessous un couple comme le nôtre, ou ceux de nos amis Marie-Thérèse et François, ou Bénédicte et Michel, tous amis sur une petite chaise de toile, parlant et partageant sur ce que nous vivions et répondant à des questions comme celle-ci : « Dans quels aspects de notre vie courrons-nous le risque de nous éloigner de la volonté de Dieu ? » Ce qui a pu nous permettre de désirer recevoir le pardon du Seigneur.

- Les équipes brassées : organisées dans chaque lieu de repos où nous sommes "mélangés" avec d’autres équipes de provenance différentes mais avec une langue commune. Nous étions avec des couples africains (Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo, Centre Afrique), un couple français venant de la région d’Angers, une veuve venant de la Bretagne, un prêtre sénégalais. Quatre rencontres riches et détendues, car nous nous sentions tous en confiance pour des partages profonds sur nos difficultés familiales, nos idées, avec des personnes que nous rencontrions pour la première fois. En suivant le fil rouge de la parabole (liberté, repentir, miséricorde, fête). A la dernière de ces rencontres, nous eûmes un échange de petits cadeaux apportés par chacun des couples pour celer notre rencontre.

- D’autre temps aussi importants mais moins spécifiques à notre Mouvement : la procession mariale, l’adoration de nuit, les confessions, sans oublier évidemment les enseignements traduits en six langues de cardinaux, d’évêques, avec Mgr Tolentino de Mendonça qui partait d’un verset de la parabole pour chaque jour, des partages et des témoignages, Mgr Georges Casmoussa, les cardinaux Turkson et Nascimento Clemente, et aussi des équipiers venant parler d’un point de miséricorde, de joie, de liberté dans l’engagement, du pardon en couple… et de points spécifiques du Mouvement et de ce qu’il représente.

Nous finissons par une demande du Saint Père : « Par la grâce du mariage, soyez acteurs de la pastorale familiale ».

Marie-Noëlle et Pascal Mary,
Membres des Equipes Notre-Dame et de l’équipe diocésaine de la famille

Envoyer un courriel

 

Méditation de Mgr José Tolentino Calaça de Mendonça

Site Internet de la Rencontre internationale 2018