Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf3385-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Retour sur « Ecclésia Campus », le rassemblement national des étudiants

Près de 2500 jeunes d'universités, de grandes écoles, d'IUT, de lycées post-bac se sont rassemblés à Rennes les 4 et 5 février 2012... Echo du groupe de Seine-Saint-Denis.

Ecclésia Campus… « Que tous soient un »

Notre groupe composé de colombien, congolais, béninois, japonais, nigérian, coréennes, haïtiens et français était bien à l’image de la diversité des gens accueillis dans notre aumônerie. Ce groupe d’étudiants accompagné par sœur Marie-Françoise et le père Lucien cheminait jusqu’à Rennes avec cette pensée : l’Eglise une et diverse « Que tous soient un » (Jean 17, 21), thème de notre rencontre.

Nous savions que nous devrions animer un atelier : « Etudiant étrangers loin de son pays : une expérience positive ». Nous l’avons préparé par un échange, un repas, un débat après la projection d’un film documentaire d’Aurélien Petit. Sur le thème : « découvrir la fraternité de Tibériade au Congo… et penser de nouvelles solidarités. » Avec l’appui d’une volontaire partie en Afrique, en mission.

A Rennes, c’était la joie, la prière, des conférences, des rencontres, la flashmob d’Ecclésia Campus. Tous ne faisions qu’un. Nous étions le visage et les enfants du Christ portés par la croix du salut.

Nos intervenants, en la personne d’Elena Lasida, Monseigneur d’Ornellas, le cardinal Barbarin, le maire de Rennes et Monsieur Steyer, chancelier des Universités, nous ont invités à comprendre l’utilité d’être unis, de s’engager, de se mettre au service des uns des autres et du bien commun. En référence à bien des paroles et à celle de M. Steyer : « Les gens devraient penser à ce qu’ils doivent être plus qu’à ce qu’ils doivent faire. » selon maître Eckhart (1300).

A Ecclésia Campus, nous avons pu nous souvenir du Christ, de son amour, de sa promesse de construire avec nous un monde de paix. Et aussi de l’alliance passée avec nous pour créer des liens d’amour, de solidarité, de fraternité.

Cette alliance et cette solidarité nous l’avons expérimenté lors de notre accueil chez Denis, où nous avons logé. Il nous a ouvert la porte de sa maison et de son cœur. Lors de nos remerciements, il nous disait : « C’est Jésus, c’est Jésus, c’est le Christ, c’est grâce à lui ». Par ses mots et son regard bienveillant sur chacun de nous, Denis semblait nous dire : « Le christ a ouvert son cœur, tellement que même la lance du soldat n’a pas pu triompher de son amour, de sa promesse, de nous accueillir tels que nous sommes - avec nos différences, nos fragilités, nos fautes et nos conceptions - pour nous ouvrir les portes de ses églises.
L’au-revoir de Denis à chacun semblait redire la confiance du Bienheureux Jean Paul II : « N’ayez pas peur », ce n’est qu’en ouvrant grand notre cœur au Christ, que nous serons capables de surpasser nos craintes, d’aller vers l’autre et d’ouvrir la porte de nos maisons.

Sur la route du retour, la parole de saint Paul adressée aux Ephésiens résonnait en moi, en nous : « Vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens de passage ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu » et Monseigneur Olivier de Berranger l’a confirmé en s’adressant à son peuple : « Vous n’êtes plus des étrangers mais des frères ».

Aumônerie des étudiants de Paris 8 Saint-Denis,
Membres du CISED


Voir quelques photos du rassemblement

Voir la flashmob Ecclésia Campus

A voir sur KTO dans l’émission Hors les murs (diffusé le 10/02/12 - 52’)
« Ecclésia Campus : les étudiants et la nouvelle évangélisation »