Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf6364-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Secours catholique : Rapport 2015 - la fracture mobilité !

Comme chaque année, le Secours catholique-Caritas France publie son rapport statistique d'accueil au plan national. Le délégation de Seine-Saint-Denis pointe quelques éléments...
La fracture mobilité

Cet état des lieux de l’évolution de la pauvreté en France a été effectué à partir de l’observation sur le terrain de plus de 90.000 situations (sur les 1.425.000 personnes accueillies en 2014) [1].

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, ce sont plus de 4.355 personnes [2] qui ont répondu à l’enquête de terrain. Les bénévoles du Secours catholique ont constitué pour chacun des ménages rencontrés : un dossier d’accueil (description de la situation, suivi, accompagnement du ménage…).

Ces éléments anonymes ont servi de base à ce rapport qui dresse un portrait critique de la mobilité des plus précaires : aller chercher les transports en commun, mêmes lorsqu’ils sont éloignés de la zone d’habitation pour effectuer ses courses, rechercher un emploi, mener des démarches administratives et se soigner dans des contraintes qui mènent à l’épuisement et au découragement.

Cette pauvreté multiple et complexe qui caractérise l’exclusion dans notre pays des plus vulnérables empêche la mise en place par les ménages de stratégies dans le temps pour investir ou juste pour sortir de ce quotidien de « survie ».

Xavier Vandromme,
Délégué départemental 93
Courriel
 

Télécharger le rapport 2015 (statistiques d'accueil 2014)

[1] A la veille des élections de décembre prochain, afin de permettre aux personnes concernées de s’impliquer dans les réflexions et décisions, ainsi que sur leur mise en œuvre, le Secours catholique demande aux Conseils régionaux de s’engager  pour l’accès à la mobilité de « Tous », de manière durable et respectueuse de l’environnement et qui prenne en compte les besoins des plus précaires.

[2] Plus localement, dans le département du 93, le prolongement du T1 de Bobigny à Val-de-Fontenay rencontre des difficultés inadmissibles à Noisy-le-Sec. Le prolongement de la ligne du métro M9 en correspondance avec M11 à l'hôpital Intercommunal, constitue un enjeu prioritaire pour que les personnes aux revenus modestes puissent se rendre rapidement a l'hôpital et bénéficier de soins. La fin des  travaux ne cesse d'être reportée à 2017, puis 2022, ou 2030 et pénalise l'ensemble des citoyens du département.