Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf8357-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Suite aux attentats du 13 novembre

Communiqué du service des relations avec les musulmans aux catholiques du diocèse de Saint-Denis.

Le 9 décembre 2015

« Plus que jamais, servons la fraternité et la paix », tel est l’appel de notre évêque, que le service diocésain des relations avec les musulmans veut ici prolonger.
Nous, catholiques qui vivons dans le 93 avec les musulmans, nous sommes appelés, en ces moments difficiles, à un sursaut de vie évangélique.

Le terrorisme frappe durement notre département. Les liens chrétiens-musulmans en sont forcément affectés : beaucoup s’interrogent sur l’islam, certains s’en méfient en voyant les signes d’appartenance à l’islam s’imposer dans certains quartiers, d’autres ont peur : « comment cette religion peut-elle produire une telle violence ? », « comment de jeunes français peuvent-ils en arriver à une telle radicalisation ? »,  entendons-nous ici ou là.

Osons partager et exprimer nos interrogations, méfiances et peurs pour dépasser un climat passionnel et retrouver un regard raisonnable  qui nous  permettra  d’éviter les amalgames et la stigmatisation des musulmans. Nous le savons, seul ce regard nous aidera à distinguer l’ivraie et le bon grain.  Ainsi, nous ne laisserons pas l’arbre  cacher la forêt et nous comprendrons  notamment qu’une petite minorité de radicalisés violents ne peut nous faire oublier l’immense majorité des musulmans qui veulent, comme chacun de nous, vivre en paix et sérénité.

Pour ce faire, formons-nous mieux à la connaissance de l’islam en utilisant les propositions du service diocésain ; cultivons les liens de fraternité et de dialogue avec les musulmans que nous cotoyons régulièrement ; favorisons les rencontres dans nos quartiers et nos villes.

Les relations islamo-chrétiennes ne sont pas toujours simples, mais c’est l’Evangile de Jésus qui nous presse à être, à notre place, serviteurs humbles de sa paix et de la fraternité. Et n’oublions que notre Eglise a aussi pour mission de « travailler à l’unité du genre humain», selon les mots du Concile Vatican II.
Nous serons aux côtés de nos frères musulmans pour qu’ils arrivent à éradiquer ce fanatisme qui détruit leur religion, cette perversion de leur foi, qu’est le terrorisme dit islamique.

C’est vrai pour les croyants de toutes les religions : à chaque fois qu’ils ont recours à la violence, ils trahissent leur Seigneur.

Autant nous avons à dénoncer les racines du mal, autant notre amour de Jésus peut faire de nous des artisans qui tissent des liens fraternels au lieu de bâtir des murs de séparation.

Nous savons que c’est un chemin long et ardu, mais notre foi nous donne la certitude que l’Esprit de Dieu nous y accompagne.

Service diocésain des relations avec les musulmans