Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf0794-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Un enfant, une chance, un avenir

En écho au message de Noël de la Mission ouvrière, des équipes du Nord-Est du département se sont réunies le 7 janvier dernier à Aulnay. Témoignage…

Suite à la rencontre des acteurs des Missions ouvrières locales (MISSOL) du 4 novembre 2017, une réflexion a été menée pour savoir comment susciter l’envie localement de se réunir autour du texte de Noël de la Mission ouvrière. A l’issue de cette rencontre, la date du 7 janvier 2018 avait été retenue pour le secteur Nord-Est du 93 (Père Chimel Erche d’Aulnay-sous-Bois, Maggy Lama de Sevran et Nathalie Narainen de Drancy).

Deux réunions ont été nécessaires pour préparer cette rencontre à Aulnay-sous-Bois : le 27 novembre et le 22 décembre à Saint-Paul d'Ambourget. Nous avions décidé de projeter la vidéo du message de Noël et d’utiliser les questions posées pour organiser un échange en « carrefours ». Une vidéo sur la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) a également été projetée... très parlant.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes à la rencontre du 7 janvier 2018, dont 12 jeunes de la JOC.

Chacun s’est présenté en précisant à quel mouvement d’Eglise il appartanait et dans quelle ville. Les jocistes se sont présentés en décrivant la campagne d’année : Jeunes privés d’emploi digne et ont parlé du cahier de doléances, de la prochaine journée de la JOC le 2 juin, de la pétition qui sera remis par une délégation au Président de la République... et ce qu’ils font et vivent en équipes. J’ai été agréablement surprise de voir que les jocistes étaient nombreux à cette rencontre. Après avoir présenté leur mouvement, ils se sont mis en carrefour pour traiter les 3 questions suivantes :
- Qu’est-ce que tu aurais envie de construire dans ta vie et dans le monde ?
- Qu’est-ce que tu trouves beau dans ta vie ?
- Qu’est-ce que signifie pour Noël pour toi ?

Ce fut une belle rencontre. Les personnes présentes ont été enthousiasmées par la vision de ces jeunes jocistes qui n’ont, pour la plupart, qu’une année ou deux de vie du mouvement. Bien que timides, ils ont pris la parole... une belle victoire, une étape dans le mouvement.

Les adultes désirent renouveler cette initiative de la Mission ouvrière locale, contents de se retrouver. Ils ont été en quelque sorte « reboostés », avec un regain d’énergie et l'envie d’aller plus loin.

Mon regret est de ne pas avoir été assez disponible durant cette journée pour parler aux uns et aux autres, connaitre davantage les souhaits pour la vie de leur mouvement ; j'ai été trop accaparée par l'organisation de cette journée. Je veillerai la prochaine fois à être attentive à ne pas me laisser « enfermer », pour mieux recueillir les fruits d’une telle rencontre.

Un beau fruit fut le temps de prière, préparé en carrefour, et de mise en commun dans l’église. C’était très beau. Le 11 janvier, nous avons eu une « relecture » de cette rencontre. Nous avons été agréablement surpris du succès de celle-ci auprès des jocistes, très investis, et de l’impact sur les adultes, repartis « regonflés ».

De belles choses ont été partagées en carrefour. Les adultes, pas tous issus d’un Mouvement, se sont vraiment sentis libres de s’exprimer. Manquait peut-être le mélange de générations. Mais pour la première fois, c’était un événement original !

Le temps de reprise dans l’église, avec la remontée de chaque carrefour, a constitué une assemblée très attentive, à l’aise dans sa diversité (mouvements, services, anciens de l’Action catholique ouvrière - ACO, jocistes, laïcs, prêtres, …), et durant la galette des Rois, les échanges allaient bon train.

En conclusion, je reprendrai la phrase du Père Gérard Brisseau : « C’est comme un chemin qui s’ouvre, il faut créer des rencontres dynamisantes… et cela on ne le sait pas au départ ».

Maggy,
Accompagnatrice fédérale JOC Nord-Est