Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • mg_3319-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Un pèlerinage et des grâces

Pour les 50 ans du diocèse, notre évêque a souhaité que nous venions prier à Rome là où reposent les deux apôtres fondateurs de l’Eglise, Pierre et Paul.


Rome et ses pins parasols, l'hôtel des pèlerins, Saint-Pierre

Parmi les 244 pèlerins, Léa, est la plus jeune, douze ans, Colette est l’aînée avec ses 82 printemps. Un pèlerinage est autant vécu dans une démarche personnelle que communautaire, en étroite communion avec tous les catholiques restés en Seine-Saint-Denis. Un pèlerinage à Rome pour repartir fortifiés dans la foi !

Faire un pèlerinage c’est recevoir toutes sortes de grâces… à Rome, elles sont nombreuses tant cette ville est un témoignage de foi depuis les apôtres Pierre et Paul. Quelle grâce de se recueillir sur les lieux des premiers martyrs chrétiens ; quelle grâce de renouveler ses promesses baptismales dans le grand baptistère de Saint-Jean de  Latran ; quelle grâce de célébrer dans les quatre basiliques majeures ; quelle grâce de jubiler ici pour les 50 ans de notre diocèse en franchissant les portes saintes de la miséricorde ; quelle grâce d’observer l’attention et la solidarité entre les pèlerins ; quelle grâce de revenir différent pour poursuivre notre pèlerinage sur la terre !

J’évoquerais une grâce personnelle reçue tout à fait singulière...


La Pietà de Michel-Ange

C’est Michel-Ange qui nous l’offre avec la Pietà. Cette œuvre de jeunesse est située à l’entrée de la basilique Saint-Pierre. Bien qu’à distance, protégée dans son écrin de verre, ce grand artiste florentin de la Renaissance nous montre le plus beau visage de Marie accueillant le Christ après la Croix. Elle devrait crier ! Au contraire, elle a le sourire angélique et attendrissant d’une mère pour son fils. Marie est très jeune, beaucoup trop jeune, remarqueront certains, pour être la mère de Jésus. L’artiste a voulu graver dans le marbre l’éternelle jeunesse, l’espérance de Marie soutenant son fils martyrisé, la grâce de la vie éternelle en ce Christ bientôt ressuscité. Comment Michel-Ange est parvenu, à 24 ans, à tailler une telle « chair spirituelle » à partir d’un bloc de pierre ? Dieu Créateur se donne dans ce chef d’œuvre…  « la grâce de Dieu avec moi » (Paul, Co 15, 10), « le Dieu de toute grâce » (Pierre 5, 10).

B. Rastoin


L'église St-Louis des Français, partage diocésain, dôme de la basilique Saint-Pierre

ENVOI DE MGR PASCAL DELANNOY EN LA BASILIQUE SAINTE-MARIE MAJEURE (extraits)

Notre pèlerinage touche à sa fin, mais notre pèlerinage sur la terre se poursuit, car disciples du Christ nous sommes de passage sur cette terre pour partager la vie et la gloire de notre Dieu. Quand nous faisons un pèlerinage nous nous rappelons cette vérité importante, sur cette terre nous ne sommes que des pèlerins.


La basilique St-Jean de Latran et la magnifique mosaïque de l'abside

3 actions de grâce au terme de notre pèlerinage :

- 1ère grâce : pouvoir nous abandonner entre les mains de Dieu. Comme Pierre et Paul qui se sont abandonnés dans les mains de Dieu. C’est croire qu’entre ses mains rien ne pourra nous arriver. Comme la prière de Charles de Foucauld « Mon Père je m’abandonne à toi, fais de moi tout ce qu’il te plaira ». Fais de nous des artisans de paix, de miséricorde, de justice, d’amour, fais de nous des témoins rayonnant de ton amour.
- 2e grâce : avoir redécouvert ce qu’est l’Eglise. Ce pèlerinage nous l’avons fait ensemble, à 250, en communion avec nos frères et sœurs de Saint-Denis. Ici, nous sommes l’Eglise de Jésus Christ dans le monde d’aujourd’hui. Avec la mission d’annoncer l’Evangile et de vivre le Christ… Comment allons-nous faire pour que notre Eglise, nos communautés paroissiales, nos mouvements soient signes de paix, de vie divine, de miséricorde pour tous les hommes ? (cf. les orientations missionnaires « Annoncer la joie de l’Evangile », octobre 2015).
- 3e grâce : c’est la grâce de ne pas tourner la page et de continuer à vivre comme avant. L’évêque invite chacun à récolter tous les fruits de ce pèlerinage, certains sont immédiatement perceptibles et d’autres qui se donneront dans le temps.


Le baptistère de St-Jean de Latran, tous les chrétiens de Rome y furent baptisés


ROME : LE « LIVRE OUVERT » DE LA TRADITION VIVANTE
Par Danielle Guerrier, 13 mars 2016
 

DEPUIS MON RETOUR, BIEN DES CHOSES ONT CHANGE
Par Géraldine Jean-Baptiste, 15 mars 2016


HOMELIE DU PERE MICHEL ERCHE (CHIMEL)
Basilique Saint-Jean de Latran, 1er mars

RETOUR DE PELERINAGE : PRIERE UNIVERSELLE

POUR LE PARTAGE DU PELERINAGE A ROME
 


La messe devant le reliquaire des saints Pierre et Paul, la Porte Sainte
 

« Rome est le reflet de notre humanité
Y cheminer est un cadeau
Y faire un pèlerinage est une grâce
S’y rendre dans l’année jubilaire est une joie
Faire le chemin de l’année de la miséricorde, un envoi »
un pèlerin


Audience du pape François sur la Place St-Pierre... 15 000 pèlerins

MESSAGES ET ACTIONS DE GRÂCE CONFIES PAR LES PELERINS

« Le renouvellement de notre baptême nous place dans notre rôle de prêtre, prophète et roi… J’ai pu voir des visages marqués par le renouvellement de leur engagement auprès de notre Seigneur Jésus-Christ. Merci Seigneur de m’avoir offert cette grâce. »

« Découvrir la vie des premiers chrétiens, leur martyr jusqu’à donner leur vie pour suivre Jésus-Christ sans renier leur foi me conforte dans ma foi… ils nous invitent à ne jamais céder même au milieu des difficultés et des épreuves. Et cela me pousse à partager avec ceux qui n’ont pas pu venir. »

« Beaucoup d’émotions ressenties sur ces lieux, qui sont le lieu de la chrétienté, de l’Eglise, sur les traces de Pierre et Paul et des martyrs… J’étais tellement émue que j’ai failli pleurer. »

« Ce pèlerinage s’est accompli dans la joie et la fraternité… Je remercie Dieu de m’avoir accompagné jusque-là… »

« Rome est une ville où j'ai l'impression de recoller ma personnalité, en particulier côté spirituel. Remettre mes pas dans ceux de Pierre, de Paul, des premiers chrétiens, puis de l'histoire de l'Eglise éveille beaucoup de choses en moi, m'apaise. Il y a pour moi un mystère qui se renouvelle à chaque fois, même si j'ai du mal à en comprendre les rouages. »


Musée du Vatican, messe le soir à l'église des proto martyrs

« Grâce à la présence de notre évêque, j’ai compris ce qu’être le pasteur de ses brebis voulait dire, et ce que faire Eglise représentait… Cela a fêté pour moi réellement le 50e anniversaire du Jubilé. »

« Un moment de pur bonheur et de joie… beaucoup de messages nous ont rappelé l’intensité de l’amour du Christ pour nous, la miséricorde sans limite, et ainsi notre foi s’en trouve renforcée. »

« Un pèlerinage, c’est marcher… on a marché mais pas seul. Ce fut donc une source de rencontres qui m’ont parfois bouleversé en prenant conscience de ce que vivaient de façon si humble certaines personnes. Alors à aucun moment je n’ai eu envie de me plaindre même si parfois la fatigue pouvait se faire sentir… J’ai été touchée par l’universalité de l’Eglise et la communion autour de notre pape. »

« Un temps fort près de la tombe de saint Paul en confiant notre petit-fils non-baptisé à son saint patron. »

« Comment ne pas être bouleversé par cet élan d'entraide et de soutien les uns envers les autres ? Comment ne pas frissonner en entendant ces chants dans les quatre basiliques majeures de Rome en y étant entré par la Porte Sainte ouverte par le pape François en cette année jubilaire ? »

« Merci pour ce beau pèlerinage, vivre la sérénité que j’avais perdue… Je vais pouvoir continuer mon chemin. »

« Je suis venue à Rome pour rendre grâce pour tout ce que le Seigneur m’a déjà donnée, finalement je repars avec des grâces bien plus grandes… Je rentre très enrichie et le cœur rempli de joie ! »

 

AI-JE ETE TOUCHE PAR UNE GRÂCE AU COURS DE CE PELERINAGE ?
Denis Koebel, 10 mars 2016
 


La catacombe St-Sébastien, cimetière des premiers martyrs chrétiens


La basilique St-Paul Hors les Murs où se trouve la tombe de l'Apôtre Paul

Pape François, audience générale du 2 mars 2016

Lire le texte sur le site du Vatican

Voir la vidéo


La basilique St-Paul Hors les Murs, l'abside, adoration, réconciliation et vêpres à l'église St-André de la Valle 

 

REFERENCES BIBLIQUES DES CELEBRATIONS

La grâce de notre Jubilé - Lundi 29 février : Eglise Saint-Louis des Français (2 R 5, 1-15a, psaume 41 (42) 2-3 ; 42 (43) 3-4 ; Luc 4, 24-30)

La grâce de notre baptême - Mardi 1er mars : Basilique Saint-Jean de Latran (Ep 4, 1-6 ; Psaume 41 ; Jn 3, 1-8)

La grâce de la miséricorde – Mercredi 2 mars : Eglise des proto-martyrs  (Dt 4 1.5-9 ; Mt 5, 17-19)

La grâce de l’Eglise – Jeudi 3 mars : Basilique Saint-Pierre (Jr 7, 23-28 ; Lc 11, 14-23)

La grâce du pèlerinage – Vendredi 4 mars : Basilique Sainte-Marie Majeure (Os 6, 1-6 ; Lc 18, 9-14)


La basilique Ste-Marie Majeure, couronnement et dormition de la Vierge Marie


Le passage de la Porte Sainte, messe d'envoi...

Un guide à se procurer…
Pèlerins à Rome (spécial Année Sainte) – Guides Prions en Eglise, 164 pages - 8,50 €
 


Un groupe de pèlerins devant le Colisée


Rome antique


Rome antique, le château St-Ange