Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf8357-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Madame Louise de France

Lecture extraite de la pièce de théâtre « Madame Louise de France ou L’Ombre des Lumières », parue aux éditions La librairie théâtrale en janvier 2017 et écrite par Jacques Boncompain
  • Quand

    le 10/09/2017 à 15h00

  • Musée d'art et d'histoire de Saint-Denis, 22 bis rue Gabriel Péri, Saint-Denis

  • Ajouter l'événement au calendrier

    vCal
    iCal

2017 est l’année du 230e anniversaire de la mort de Louise de France, le 23 décembre 1787.

Madame Louise, dernière fille de Louis XV et Marie Leszczyńska, a marqué le couvent pour y avoir vécu à partir de 1770, et impulsé la construction de la chapelle de style néogothique par l’architecte du roi Richard Mique.

Les comédiens Anne Lefol et Bernard Lanneau, tous deux anciens élèves du Conservatoire de Paris, présentent une lecture extraite de la pièce de théâtre « Madame Louise de France ou L’Ombre des Lumières », parue aux éditions La librairie théâtrale en janvier 2017 et écrite par Jacques Boncompain, juriste, homme de communication, écrivain et historien français.

Le choix de la date de la représentation n’est pas anodin car le 10 septembre marque le jour anniversaire de la prise d’habits de Madame Louise.

Entrée libre

 

Si Suger et ses successeurs, ses prédécesseurs non moins illustres Fulrad et Hilduin, grands abbés carolingiens, ont cru à la puissance de la beauté. Souvenons-nous de Madame Louise, la plus jeune enfant de Louis XV et de Marie Leczinska. Elle n’eut de cesse de quitter Versailles, ses ors, ses divertissements et son confort pour devenir moniale d’un des plus pauvres Carmels de France, chez nous à Saint-Denis. Elle vécut humblement dans les vieux bâtiments du XVIIe siècle, presque rustiques mais de si justes proportions. Son grand désir fut d’offrir à Dieu une très belle chapelle qui fut un des derniers édifices religieux construit avant la Révolution. Rien n’est trop beau pour Dieu. Allons la visiter !

Brigitte Lainé, membre de la Commission diocésaine d'art sacré

Plus d'informations sur cet événement…