Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf0794-ok.jpg
Navigation
Actions sur le document
  • Partager

Le caté pour tous ! (N°1 / Oct.-Nov. 2011)

3 ans après la promulgation des « Orientations diocésaines pour la catéchèse », les initiatives fleurissent...

 Lire "Quatre Pages"

Un nouvel élan pour la catéchèse !

En 2003, les évêques de France, en publiant le livret Aller au cœur de la foi, ont lancé une réflexion pour un renouveau de la catéchèse. Dans toute la France, des chrétiens se sont mobilisés pour réfléchir sur de nouveaux moyens, de nouvelles méthodes plus adaptés à la société d’aujourd’hui.
Toute cette recherche a donné naissance, au Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France, que les évêques ont remis aux catholiques en 2006. Dans ce texte, il n’est pas seulement question du catéchisme des enfants, mais d’une réflexion pour un renouveau de la foi et des communautés, car la catéchèse constitue l’ensemble des moyens mis en œuvre pour annoncer et vivre l’Evangile.

Une invitation Dans le diocèse de Saint-Denis, nous avons voulu accompagner ce mouvement de réflexion et de partage. Dans la dynamique du synode L’Evangile dans la ville (1997-2000), le Service diocésain de la catéchèse a proposé une réflexion sur le renouveau de l’annonce de l’Evangile. Les Orientations diocésaines pour la catéchèse sont le fruit de cette démarche. Elles ne donnent pas des indications pour faire le catéchisme aux enfants, mais elles nous invitent à renouveler notre lien à la parole de Dieu et la vie de nos communautés, à vivre la liturgie comme lieu d’initiation à la communion avec Dieu et à approfondir la communion entre nous, au-delà des cultures et des générations.

Vivre ces orientations comme une fête Trois ans après la promulgation des Orientations diocésaines pour la catéchèse, les Services de la catéchèse, du catéchuménat et de la pastorale liturgique et sacramentelle ont voulu faire un Festival des orientations pour signifier que ces orientations ne sont pas des choses supplémentaires à faire, mais une fête à vivre : la fête du Royaume, dont nous avons à témoigner dans nos communautés et nos liturgies ; la fête de la résurrection du Christ que nous devons partager à tous les hommes de tous âges et de toutes cultures ; la fête de la Parole faite chair qui nous introduit dans la vie de Dieu.

Père Bertrand Collignon,
Comité de suivi des orientations

Un changement d’habitudes

Est-ce que l’on « envoie » toujours ses enfants « au caté » ? Y a-t-il un changement d’habitudes chez les parents sollicités pour accompagner leurs enfants, chez les catéchistes qui doivent les initier à la foi chrétienne ?

Des initiatives différentes, selon la diversité des lieux, ont été prises pour assurer une catéchèse à tout âge de la vie, mais le résultat est probant. Partout où a été adoptée une nouvelle organisation associant parents et enfants, s’appuyant sur la parole de Dieu et l’initiation par la liturgie du dimanche, le caté des enfants a bien ouvert ses portes : la communauté paroissiale est plus participante, toutes générations confondues. Les adultes (re)découvrent l’Eglise et s’entraident. Du nord au sud du diocèse, on voit fleurir des samedis ou des dimanches « autrement », et des témoignages positifs fusent. En exemple, le bilan des enfants de Tremblay : « On a le sentiment d’appartenir à une communauté et les ateliers au caté ne durent pas assez longtemps », et celui des parents : « Le mélange des âges plaît aux plus jeunes comme aux plus grands. »
Une simple transmission de connaissances ?

Pour les catéchistes de Neuilly-sur-Marne : « Comprendre que notre mission s’élargit à un rôle de témoin de notre foi, au-delà d’une simple transmission de connaissances, donne visiblement des “ailes” à certaines d’entre nous. » C’est un vrai défi à relever pour les paroisses et les catéchistes, et le Service diocésain de la catéchèse s’efforcera de les aider pour la mise en place d’une nouvelle pédagogie inspirée par le Christ, qui nous pousse à aller de l’avant.

Françoise Duché,
Déléguée diocésaine à la catéchèse

La réponse de l’expert

S’il fallait résumer l’orientation nouvelle de la catéchèse, je choisirais la belle expression : devenir chrétien. Première prise de conscience, cela se joue tout au long de la vie, et pas seulement pendant l’enfance… Seconde prise de conscience : devenir chrétien est le fruit d’une initiative de Dieu sans cesse renouvelée et toujours à accueillir, qui consiste à accepter de se laisser transformer par lui. Quant au rôle de la catéchèse, il est simple : réunir les « conditions favorables » pour que chacun entende, goûte, voit, fasse en Eglise cette expérience de la rencontre avec Dieu, dans les sacrements, la Parole partagée et l’exercice de la charité qui en découle.

Voilà comment nait la Foi, voilà comment elle grandit, mais voilà aussi ce qui rend possible son annonce : proposer la foi, c’est proposer cette expérience. L’annoncer, c’est oser la mettre en « mots » en croisant les nôtres avec ceux que nous recevons de l’Eglise. Les témoignages font ressortir que cette responsabilité est celle de la communauté chrétienne tout entière, mais ils expriment aussi que la communauté chrétienne en est elle-même la première bénéficiaire. Car tout cela lui permet de retrouver la saveur de l’évangile, et sa fécondité.

En 2005, les évêques de France osaient nous adresser cette invitation : « Notre Eglise tout entière doit se mettre davantage en état d'initiation, en percevant et en accueillant plus résolument la nouveauté de l'Evangile pour pouvoir elle-même l'annoncer. » Cet appel est toujours d’actualité. Et au milieu des « crises » que nous connaissons, il est même urgent, car elles nous feraient parfois oublier que Dieu est à l’œuvre dans notre monde et au cœur des personnes.

C’est bien ce que nous rappelaient les Orientations diocésaines pour la catéchèse promulguées pour notre diocèse en 2008 : dans la liturgie - inséparable de la parole de Dieu - nos communautés, peu à peu, sont appelées à se laisser « initier » de façon continue par Dieu pour grandir dans la fraternité entre les générations, entre les cultures, et avec tous les hommes…

Retrouver la saveur de l’évangile pour pouvoir en vivre, c’est aussi chercher au cœur de nos nombreuses questions existentielles ce désir de Dieu que l’Esprit-Saint éveille, et à partir duquel de nouveaux chemins sont possibles… Des chemins d’avenir pour notre Eglise, et pour notre monde.
 

Joseph Herveau,
Délégué à la première annonce,
Rédacteur en chef de la revue
Initiales,
Service national de la catéchèse et du catéchuménat


 

Et vous, vous sentez-vous concerné[e] ?


« Le rôle de catéchiste pousse à revenir à l’essentiel »
Transmettre sa foi n’est pas chose facile, surtout lorsque l’on a déserté les bancs de l’église quelques années. Pourtant, c’est la mission que la paroisse m’a confiée lorsque j’ai inscrit mon fils au catéchisme. L’idée de faire participer les parents à la pédagogie et à la réflexion sur la vie chrétienne en nous attribuant un rôle de catéchiste nous pousse à revenir à l’essentiel. C’est ce que j’ai pu vivre durant trois années, d’abord auprès des enfants, puis auprès des parents catéchistes.

Gwenola,
42 ans, Noisy-le-Sec



 

« Quelque chose de fort entre Dieu et moi-même »
Après une préparation qui a duré d’octobre 2010 à juin 2011, je me suis rapidement aperçu que le sacrement de confirmation était le début de quelque chose de fort entre Dieu et moi-même, avec un réel besoin de partager cette foi grandissante avec les autres confirmands. Dans ma vie quotidienne, tout n’est plus tout à fait pareil. Mes pensées se tournent vers Dieu et la sainte Vierge ; cela m'aide à penser davantage aux autres en apportant un peu de réconfort… ou à prier, tout simplement !

Isabelle,
44 ans, Drancy


« Aujourd’hui, je m’engage dans la paroisse »
Je ne savais pas ce qu’était le sacrement de confirmation avant de commencer la préparation. Aujourd’hui, je sens un rapprochement auprès de Dieu, dans ma vie quotidienne mais aussi dans mon engagement dans la paroisse. La peur de ne pas être à la hauteur me donne envie de faire au mieux auprès des autres. Durant ma préparation et depuis que je suis confirmée, j'ai trouvé une famille, des amis qui ont enrichi ma vie… Et je sais que je peux compter sur le Seigneur, en toute circonstance.

Maud,
33 ans, Stains


« Le don de l’Esprit Saint affermit ma foi »
Le sacrement de confirmation est un élément essentiel qui me permet de surmonter les difficultés de la vie quotidienne ; il m’assure que Jésus est avec moi, qu’il est bien vivant. En recevant le don de l’Esprit Saint, je sens que ce sacrement renforce ma personnalité, qu’il affermit ma foi de jour en jour et qu’il assoit ma vie chrétienne en toute quiétude. Ce dernier sacrement d’initiation chrétienne, qui rapproche de Dieu, était devenu indispensable dans ma vie.

Laurent,
57 ans, Pierrefitte




« L’école de la Parole, un chemin de vie chrétienne »
L’école de la Parole, c’est l’annonce de la Bonne Nouvelle, en fidélité à Jésus-Christ. Ce temps qui consiste à écouter mais aussi à parler implique une démarche de communication, avec écoute de l’autre, échange, enrichissement des connaissances et des valeurs. Cet esprit de dialogue ouvert et constructif invite à se mettre seul et en groupe face à la Bible, pour l’intérioriser et la prier. Cette école est pour moi, comme pour mon fils de 9 ans, Maxime, un chemin de vie chrétienne.

Christelle,
36 ans, Bondy


 


« J’ai redécouvert la parole de Dieu »
L’Ecole de la Parole, c’est ce que j’attendais ! Lire la Bible seule n’était pas satisfaisant, malgré les vagues souvenirs du catéchisme et des éclairages lors des messes. J’ai donc saisi cette opportunité de redécouvrir la parole de Dieu. Cette Ecole est un lieu de rencontre et de partage… on s’écoute, on se découvre autrement qu’à la messe, on parle sans avoir peur d’être jugé. C’est la possibilité pour moi de mettre en parallèle ce que je sais et ce que j’apprends autour de la Parole.

Betty,
46 ans, Bondy


« Je me suis sentie aimée par les autres »
Etant baptisée, l’Esprit Saint veille sur moi. A l’Ecole de la Parole, j’ai appris que j’avais, comme tout chrétien, une mission. Grâce à la disponibilité et le dévouement des accompagnateurs et accompagnatrices, j’ai senti que je faisais partie de la famille de l’Eglise… Je me suis sentie aimée par les autres, intégrée et considérée. Cette confiance m’aide à croire en Dieu. « Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte » (Matthieu. 7, 7).
Christelle,
Gagny


« J’ai décidé de m’investir dans l’Église »
Diverses formations et ateliers ont permis d’améliorer la liturgie de nos célébrations. Nous avons besoin de nous investir dans l’Église et d’agir, afin de dynamiser les messes et de prier avec conviction. Étant catéchumène, nous avons eu le privilège lors de l’appel décisif d’entendre notre évêque nous dire : « un chrétien isolé est un chrétien en danger ! » J’ai donc décidé de m’investir dans l’Église. J’ai rejoint la chorale, encouragée par Marie-Dominique, organiste.

Jocelyne,
51 ans, Neuilly-sur-Marne


« Les servants d’autel sont plus nombreux qu’avant »
Depuis deux ans, je constate un changement très positif dans l’animation paroissiale : l’accueil à l’entrée de l’église est bien organisé, avec la remise des feuilles de chants à tous, les lectures dites avec un ton plus affirmé permet une meilleure transmission de la Parole à l’assemblée, davantage de personnes qu’avant s’occupent du déroulement de la célébration, les servants d’autel sont plus nombreux à vouloir servir l’autel… Cela montre les engagements de chacun et la foi de tous.

Sébastien,
44 ans, Neuilly-sur-Marne

 
 

Repères

En famille avec Dieu
Ce livre donne le goût de la parole de Dieu et de la prière, fait entrer dans le mystère du baptême, introduit à la vie des saints et aux questions existentielles.
Ed. Cerf-Tardy - 14,90 €
Site Internet

Dans la prière
« Seigneur, apprends-nous à prier »… Cette demande est celle des disciples de Jésus qui souhaitent aller à la rencontre du Seigneur.
Ed. Mame-Tardy - 12,90 €

Une Bible
« ZeBible » souhaite donner aux jeunes une clef de lecture de la Bible.
Ed. Bibli’o - 26,50 €
Site Internet

Un catéchisme
« Youcat » a été offert aux jeunes lors des JMJ de Madrid.
Ed. Bayard/Cerf/Fleurus-Mame - 14 €

Deux DVD
« Les sacrements, des témoins en parlent » (1h50)
Ed. Le Jour du Seigneur - 24,90 €

« Disciples », un itinéraire à partir des sept tableaux Les pèlerins d’Emmaüs du peintre Arcabas (40 mn).
Collection Images et Parole, SNCC - 25 €

Contacts

La paroisse de votre lieu d’habitation

Service diocésain de la catéchèse (enfants)

Service diocésain du catéchuménat (jeunes et adultes)