Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L'église catholique en Seine-Saint-DenisAssociation diocésaine de Saint-Denis-en-France
S'inscrire à la newsletter
Actions sur le document
  • Imprimer

Hommage interreligieux au père Hamel à l'église Notre-Dame du Raincy

Comme à l'église du Raincy, de nombreux hommages ont eu lieu dimanche 31 juillet dans le diocèse de Saint-Denis et les églises de France.
Je suis là, moi aussi

« Je suis sûr que beaucoup d’entre nous ont eu le réflexe d’entrer dans une église au cours de ces dernières semaines, avec sans doute un sentiment de colère… Car la force du croyant est dans la prière. Sans cesse nous devons la développer en nous, en remettant à Dieu nos émotions » disait le père Frédéric Benoist dans l’homélie de la messe d’intention pour le père Jacques Hamel et toutes les victimes des attentats, ce dimanche 31 juillet à Notre-Dame du Raincy.

En effet, si toutes les générations, cultures ou origines se retrouvent spontanément sur les Champs Elysées lorsque la France gagne un match de foot, après chaque attentat depuis janvier 2015, il semble que chrétiens pratiquants, non pratiquants ou simples sympathisants de l’Eglise éprouvent plutôt le besoin de franchir la porte d’une église et de participer à une messe.

Ce dimanche 31 juillet, l’assemblée dominicale était encore bien plus variée. Des juifs, des musulmans y assistaient, pour témoigner leur sympathie à leurs frères catholiques.

Et c’est encore bien plus nombreux que nous nous sommes retrouvés ensuite sur le parvis de l’église pour un hommage civil par le Sous-préfet du Raincy, le Député de la circonscription et le Maire du Raincy, après la lecture par le père Frédéric Benoist d’une déclaration co-rédigée par l’association UDPP 93 (Union pour le Dialogue, le Partage et la Paix en Seine-Saint-Denis) et co-signée par le père Benoist, le pasteur Wüthrich, l’imam Lablack et le rabbin Lewin.

(c) Martine Konzelmann

Car le dialogue interreligieux dans le secteur du Raincy n’est pas nouveau ni une belle formule démagogique. Il trouve son origine dans le drame de Clichy-sous-Bois en 2005. Depuis 11 ans, prêtres, pasteur, rabbin et imam organisent régulièrement des tables rondes, conférences, interventions dans les écoles, prière à la synagogue, méchoui avec les lycéens, etc.

Chacune de ces rencontres est l’occasion de retrouver des frères musulmans, juifs, protestants partageant avec nous cette même conviction : c’est la méconnaissance de l’autre qui produit la méfiance et le rejet. Et c’est le dialogue et l’expression d’un désir commun de paix, au-delà d’une foi et d’une pratique religieuse différentes, qui conduisent au « Vivre ensemble ».

Hier sur le parvis de l’église Notre-Dame du Raincy, au moment où le père Benoist nous invitait à une « photo de famille », une complicité muette mais réelle animait chacun par un simple regard, un sourire, la reconnaissance d’un voisin juif ou d’un commerçant musulman : « Je suis là, moi aussi ».

Martine Konzelmann,
Paroissienne


Homélie du père Frédéric Benoist, curé de la paroisse du Raincy

Article de France 24 sur cette cérémonie et quelques photos
Déclaration des responsables religieux du Raincy et de ses environs membres de l'UDPP 93
Union pour le Dialogue le Partage et la Paix en Seine-Saint-Denis

Messages suite à l’attentat à l'église de Saint-Étienne du Rouvray
Mgr Pascal Delannoy, 26 juillet 2016

Homélie du père Eugène Doussal, vicaire général
Basilique cathédrale Saint-Denis, dimanche 31 juillet 2016

Homélie de Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen
Célébration des funérailles du père Jacques Hamel, cathédrale Notre-Dame – 2 août 2016

Mots-clés associés :