Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf3585-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Sacrements

Dans le sacrement, c’est Dieu qui agit par l’intermédiaire de son ministre (prêtre ou diacre) à travers un acte symbolique (geste, parole) qui est d’abord un don, une œuvre de Dieu qui s'accomplit par l’Esprit Saint. Elle ne consiste pas à faire des choses extraordinaires mais à se laisser pénétrer par l’Esprit Saint pour que nos pensées et nos actes deviennent semblables à ceux de Jésus.

II existe sept sacrements : le baptême, la confirmation et l’eucharistie, la pénitence (réconciliation), l’onction des malades, l’ordre (par lequel on devient diacre, prêtre ou évêque) et le mariage. Le baptême, la confirmation et l’eucharistie constituent "l’initiation chrétienne". Le sacrement du baptême, en cas d’urgence (danger de mort) peut être donné par tout baptisé.

 

Le baptême

Le mot « baptême » vient d’un verbe grec qui signifie « plonger, immerger ». Être baptisé, c’est être plongé dans la mort et la résurrection du Christ, c’est un rite de passage. Configurés au Christ, nous devenons fils d’un même Père et frères de Jésus-Christ, par l’Esprit Saint. Le baptême est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne : marqué du signe de la croix, plongé dans l’eau, le nouveau baptisé renaît à une vie nouvelle. Devenu chrétien, le nouveau baptisé peut vivre selon l’Esprit de Dieu. Ce rite fait entrer le nouveau baptisé dans la communauté de l’Église.
 

Pour en savoir plus sur le baptême

Pour demander le baptême, contacter sa paroisse

L'eucharistie

Le sacrement de l'eucharistie est communément appelé communion. La communion désigne la réception du Corps et du Sang du Christ conformément à sa demande : « Prenez, mangez : ceci est mon corps. » La communion désigne aussi l'union des personnes qui professent une même foi chrétienne. Ainsi s’établit une union intime des fidèles.

Pour en savoir plus sur l'eucharistie

Pour demander la 1ère communion, contacter sa paroisse

La confirmation

Par le sacrement de confirmation, les fidèles reçoivent l’effusion de l’Esprit Saint, envoyé sur les Apôtres le jour de la Pentecôte. Par ce don, ils sont rendus plus parfaitement semblables au Christ, et sont fortifiés de la force de l’Esprit pour rendre témoignage au Christ. Avec le baptême et l’eucharistie, il traduit l’appartenance plénière au Peuple de Dieu.

Pour en savoir plus sur la confirmation

Pour demander la confirmation, contacter sa paroisse

La réconciliation

C’est l’acte gratuit par lequel Dieu pardonne au pécheur repentant et le réintroduit dans sa paix, grâce au Christ mort et ressuscité, en qui tous les péchés sont pardonnés. Depuis quelques années, on parle plus volontiers de "sacrement de la réconciliation" à propos de la confession. Le sacrement de la réconciliation par excellence est le baptême.

Pour en savoir plus sur la réconciliation

Pour demander la réconciliation, contacter sa paroisse

Le mariage

Pour l’Eglise, le mariage chrétien est l’union d’un homme et d’une femme qui ont le projet de s’aimer pour toute la vie et désirent fonder une famille. Le mariage s’appuie sur « cinq piliers » : l’unité de l’homme et de la femme, la liberté du consentement, la fidélité de l’engagement, l’indissolubilité du lien, la fécondité de l’amour.

Pour en savoir plus sur le mariage

Pour demander le mariage, contacter sa paroisse

L'ordre

Ce sacrement est donné aux hommes et selon trois ordres différents. La plénitude du sacrement est conférée dans l'ordination épiscopale (les évêques). Ces derniers s'adjoignent des collaborateurs les prêtres. Depuis l'Eglise primitive il existe un autre ordre, celui des diacres. Les ministres ordonnés ont la charge de guider l'Eglise. L'ordination est la cérémonie par laquelle est conféré le sacrement de l'ordre.

Pour en savoir plus sur l'ordre

Pour discerner si je suis appelé à devenir prêtre
Pour discerner si je suis appelé à devenir diacre permanent

L'onction des malades

Les chrétiens reprennent le geste de Jésus qui imposait les mains pour bénir ou guérir. Ce geste est devenu un sacrement, c’est à dire un signe de la tendresse de Dieu. Ce sacrement donne la force et le courage de supporter l’épreuve. Cette onction est réservée aux malades qui, dans les souffrances et les difficultés, demandent courage et espérance et reçoivent de l’Église, par ce sacrement, force spirituelle et confiance. Comme tout sacrement, il transforme la personne qui le reçoit dans la foi.

Témoignage vidéo d'Alexandra

Pour en savoir plus sur l'onction des malades

Pour demander l'onction des malades, contacter sa paroisse