Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf4703-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Mgr Guy Deroubaix (1978-1996)

• Né à La Madeleine (Nord), le 10 juin 1927
• Prêtre le 29 juin 1951
• Nommé évêque-coadjuteur de Mgr Le Cordier, avec droit de succession, le 2 octobre 1976
• Ordonné le 21 novembre 1976, à la Basilique cathédrale Saint-Denis
• Évêque de Saint-Denis-en-France de 1978 à 1996
• Décédé le 8 janvier 1996

Il a rempli son ministère jusqu’au bout avec foi et ténacité, ne laissant jamais rien paraître du mal qui le rongeait depuis deux ans. Il laisse le témoignage d’un homme de Dieu entièrement donné, profondément attentif à la vie de tous, enfants, jeunes et adultes. Il aimait son Église, mais entretenait des relations innombrables avec des membres d’autres Églises chrétiennes, des musulmans, des non-croyants... Il a annoncé l'Evangile avec simplicité.

Je vais vers Celui qui vient »
Theillard de Chardin

 

Sa vie

Faire l’Église du Christ

Des temps forts qu’il a impulsés pour l’Église en Seine-Saint-Denis
 

SA VIE

Né le 10 juin 1927 à La Madeleine (Nord) de Jean Deroubaix et de Monique Ghestem, il fait ses études à l’Institution Saint Jean à Douai, puis au collège Saint Joseph à Lille. Ordonné prêtre le 29 juin 1951 pour le diocèse de Lille, il est alors vicaire à Croix de 1951 à 1965, aumônier fédéral de la Jeunesse ouvrière chrétienne de 1953 à 1965, aumônier diocésain de l’Action catholique ouvrière de 1965 à 1970, puis secrétaire national de la Mission ouvrière de 1970 à 1976.
Nommé evêque-coadjuteur de Monseigneur Le Cordier avec droit de succession en date du 2 octobre 1976, il a été ordonné évêque le 21 novembre 1976, en la basilique cathédrale de Saint-Denis-en-France. Le 2 avril 1978, il devient évêque titulaire du diocèse de Saint-Denis-en-France. Par la suite, il ajoute à sa charge épiscopale celle de Président de la Commission épiscopale France-Amérique Latine (de 1981 à 1987). Président de la Commission épiscopale du monde ouvrier (de 1985 à 1991) et Président du Secrétariat pour les relations avec l’Islam (à partir de 1993). Il était membre de la famille spirituelle Jesus Caritas du Père de Foucauld.

« Les plus beaux diamants ne sont pas chez les bijoutiers. Ils sont dans le peuple des hommes et des femmes de bonne volonté, qui peuplent notre département » (janvier 1988)
 

FAIRE L’ÉGLISE DU CHRIST

Nous aimons notre Église
Avec ses limites et ses richesses,
C’est notre Mère.
C’est pourquoi nous la respectons,
Tout en rêvant qu’elle soit
Toujours belle :

Une Église où il fait bon vivre,
Où l’on peut respirer,
Dire ce que l’on pense.
Une Église de liberté.

Une Église qui écoute avant de parler,
Qui accueille au lieu de juger,
Qui pardonne sans vouloir condamner,
Qui annonce plutôt que de dénoncer.
Une Église de miséricorde.

Une Église où le plus simple des frères
Comprendra ce que l’autre dira,
Où le plus savant des chefs
Saura qu’il ne sait pas,
Où tout le peuple se manifestera.
Une Église de sagesse

Une Église où l’Esprit Saint pourra s’inviter
Parce que tout n’aura pas été prévu,
Réglé et décidé à l’avance.
Une Église ouverte.

Une Église où l’audace de faire du neuf
Sera plus forte que l’habitude
De faire comme avant.

Une Église où chacun pourra prier dans sa langue,
S’exprimer dans sa culture,
Et exister avec son histoire.

Une Église dont le peuple dira
Non pas « Voyez comme ils sont organisés »,
Mais « Voyez comme ils s’aiment ».

Église de Saint-Denis
Église des banlieues, des rues et des cités,
Tu es encore petite, mais tu avances.
Tu es encore fragile, mais tu espères.
Lève la tête et regarde :

Le Seigneur est avec toi.

+ Guy Deroubaix
Évêque de Saint-Denis-en-France
(Le 9 octobre 1993)
 

TEMPS FORTS QU’IL A IMPULSÉS POUR L’ÉGLISE EN SEINE-SAINT-DENIS


Orientations diocésaines (octobre 1993)

Chemins vers les hommes... Chemins vers Dieu

Il y a des chemins pour aller vers les hommes,
Il y a des chemins pour aller vers Dieu.
Ils peuvent se croiser et se rejoindre.

Jésus était souvent sur les routes,
Celles de Judée et de Galilée,
Celle qui monte à Jérusalem,
Celle qui mène à Emmaüs...

Nous avons aujourd’hui, à sa suite,
À ouvrir des routes à l’Évangile,
Dans notre département.
Pour cela, il faut savoir
Où l’on veut aller, avec qui et comment.

Il nous faut des points de repères
Pour progresser ensemble
Dans la même direction,
Guidés par l’Esprit-Saint.

L’année Tibériade : Dieu appelle (1994-95)

Pas d’Église sans prêtre, pas d’Église authentique en Seine-Saint-Denis, qui ne soit fondée sur les Apôtres, pour annoncer l’Évangile et célébrer la Pâque de Jésus-Christ.

Pas de Prêtres sans une Église vivante aujourd’hui, joyeuse, enthousiaste, ouverte aux jeunes avec ce qu’ils ont d’inattendu et de dérangeant, comme l’Esprit Saint qu’ils ont reçu.

Catéfête : des enfants par milliers (5 juin 1994)

Aujourd’hui, Dieu est un enfant.
Charmants, fatigants, débordants,
Voici les fils de Dieu par milliers.
Enfants des cités et des escaliers,
Enfants délaissés et enfants choyés.

Aujourd’hui, Dieu n’est qu’un gamin.
Où donc est-il passé ce matin ?
Disent Marie et Joseph, tout surpris.
Il fait le catéchisme,
aux vieux sages du Temple ébahis,
aux papas et mamans d’aujourd’hui,
à moi aussi, Seigneur, Merci !

Aujourd’hui, Dieu est un mystère.
Il nous regarde les yeux grands ouverts :
Pourquoi on meurt ? Pourquoi la guerre ?

Aujourd’hui, Dieu est ici :
« Quiconque accueille un petit enfant,
à cause de mon nom,
c’est moi qu’il accueille ».
Seigneur,
Sois le bienvenu à "Catéfête".