Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf6364-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Pèlerins à Lourdes 2014 : ma première fois…

Près de 200 pèlerins ont participé au dernier pèlerinage diocésain à Lourdes du 27 mai au 2 juin 2014. Plusieurs d’entre eux se rendaient pour la première fois dans les Sanctuaires de Lourdes qu’ils espéraient découvrir un jour, attirés par le message du Ciel transmis au monde par sainte Bernadette Soubirous…

Pour François Domergue (Rosny-sous-Bois), Estella Mondelice (Bondy) et Marie-Claude Begue-Moutia (Sevran), le dernier pèlerinage diocésain à Lourdes était celui des premières fois : 1er pèlerinage dans la vie, 1ère fois à Lourdes, ou encore 1er service auprès de personnes malades et handicapées. Dans tous les cas et quelles que soient les motivations, ce pèlerinage était pour chacun d’eux un appel à concrétiser un désir bien ancré.

C’est ce qu’explique Marie-Claude : « J'étais très motivée à participer car depuis des années, j'avais envie d'aller à Lourdes, et il y avait toujours quelque chose qui m'en empêchait : le travail, l’éloignement, trop cher, etc. Cette année j'ai fêté mes 50 ans et je suis aussi mamie d'un petit garçon d'un mois. Et mamie fait sa rebelle ! Je me suis dis "Lourdes, c'est maintenant ou jamais", et j'ai réalisé mon rêve. » Pour François qui s’est intéressé à Lourdes à travers des reportages peu de temps avant le départ, l’objectif était de s’« y rendre un jour ou l'autre ». Il a « donc saisi cette occasion », comme Estella qui voulait y aller depuis « longtemps ».

Pour Estella et François, qui ont choisi, de vivre ce pèlerinage au service des personnes malades et handicapées au sein de l’Hospitalité diocésaine Claire de Castelbajac, ce service en tant que brancardiers était comme une évidence. « C’est déjà un premier pas pour apprendre à donner plus de temps aux autres » confie François.

 

Comblés de grâces

La simplicité des relations et des instants partagés entre pèlerins dans la joie et la fraternité ont été, pour tous, des moments forts de joie et d’espérance confiante. Estella raconte: « J’ai reçu de l’affection de la part des malades que j’ai pu accompagner, de l’attention des autres hospitaliers. Le rapprochement de tout le monde m’a marqué. Personne n’a été mis à l’écart. J’ai partagé un très bon moment de foi et de partage avec des gens que je ne connaissais pas, mais avec qui je suis devenue tellement proche. J’ai envie de les revoir très vite. »

Ainsi, cette expérience fraternelle dans la simplicité est révélatrice pour François : « Ce pèlerinage m’a donné l’envie d’être plus humble et de ne pas juger les autres. J’ai moins peur d’être moi-même jugé par les autres. » Confiant dans les grâces reçues, il poursuit sereinement son pèlerinage sur le chemin de la vie : « En prenant la comparaison avec ma maman qui veut toujours me donner quelque chose quand je vais lui rendre visite, je suis sûr que tout pèlerin qui se rend à Lourdes ne repart pas les mains vides et que l’amour de Mère de Marie n’est jamais indifférent aux problèmes de ses enfants. »

C’est, portée par un nouvel élan qu’Estella avance elle aussi désormais : « Le pèlerinage m’a apporté une nouvelle paix intérieure, de la tranquillité et un agrandissement de ma foi. Je suis rentrée apaisée et voulant encore plus mettre la prière au centre de ma vie. »

« Surprise par le courage des malades », « qui n’ont pas l’air de se plaindre », Marie-Claude a reçu quant à elle de ce pèlerinage la volonté « de voir les choses différemment, d’être moins possessive envers les gens » qu’elle « aime beaucoup ». Consciente des grâces reçues, elle se tourne maintenant vers les autres : « Ce pèlerinage m’a fait un grand bien. J'ai eu de la chance de faire ce pèlerinage et je souhaite à ceux qui n’y sont toujours pas allés que leur vœu, comme le mien, se réalise. » A bon entendeur…

Propos recueillis par Anne-Marie Tossou

 

 

Album photos du pèlerinage