Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf0794-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

130 adultes en marche vers le baptême...

Une journée de préparation a rassemblé les catéchumènes du diocèse qui seront baptisés durant la nuit de Pâques, avec partage et ressourcement autour d'« une Parole qui libère », en présence du père évêque.

Avant de recevoir le sacrement du baptême, ils auront vécu une longue phase de préparation pour les bases de la vie chrétienne et le goût d’aller plus loin. Le chrétien n’a jamais fini de découvrir le mystère de Dieu… Il a toute la vie pour approfondir de plus en plus sa foi.

Leur prochaine étape sera celle des « appels décisifs » le 17 février 2013, 1er dimanche de carême. Chaque adulte sera appelé par son prénom et présenté à l’évêque, accompagné de son parrain et/ou sa marraine.
 

« Vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part »
(1 Corinthiens 12)


Plusieurs catéchumènes ont souhaité partager un peu de la journée du 27 janvier 2013

« Ce dimanche 27 janvier, je me suis sentie tout à la fois anxieuse et excitée de me dire qu’enfin ce jour tant espéré était arrivé. A mon arrivée, j'ai été surprise par le nombre de personnes présentes, unies pour la même chose : la préparation au baptême. L'idée de me retrouver en groupe avec des personnes que je ne connaissais pas me mettait mal à l'aise ; mes amies m'ont très vite rassurée, en apaisant mes peurs et mes craintes. Chacun d’entre nous était attentif aux réponses des autres. Un bel échange autour d'une seule et même chose : notre foi ! Les personnes de mon groupe voulaient que j'aille poser une question à l'évêque, mais là… impossible. J’étais déjà apeurée devant tout le monde, alors devant l'évêque, cela m’était totalement impossible.

La pluie avait fait place à un beau soleil ; le Seigneur ressentait notre bonheur. L’après-midi a été pleine d’émotion. L’évêque nous a apporté des réponses à nos interrogations avec une telle intensité et une telle gentillesse que j’en ai été très fortement touchée. Les chants et les prières communes qui ont fait suite m'ont donnée une vraie force. Je suis repartie avec le sourire aux lèvres, heureuse, apaisée, sereine, plus calme. Je vous donne rendez-vous à la cathédrale le 17 février ! »

Fadhila

 

    

 

« Je fais aujourd'hui ce cheminement vers le Père parce que j'ai toujours été attirée vers l'Eglise catholique. Dans ma ville natale (Banfora au Burkina Faso), j’assistais souvent à la veillée pascale et à la messe du réveillon de Noël. La décision de me préparer au baptême s'est concrétisée après un songe… Il y a deux ans, durant mon sommeil, enceinte de cinq mois de ma fille, j'ai "reçu la visite" du Christ, accompagné de deux serviteurs. Ils ont mangé avec nous et ont demandé à passer la nuit. Au petit matin, ils s'en sont allés. A mon réveil, je n’avais qu’une envie d’aller vers Lui et recevoir son Corps. J'en ai parlé à mon compagnon William - mon futur conjoint – qui décida alors de faire le chemin avec moi. »

Traoré

 

« Comme bien des catéchumènes, je vais être baptisée à Pâques. Mon parcours est singulier. Je n’ai eu aucune éducation religieuse par mes parents, de quelque nature que ce soit ; mon père était "ultra" athée, et ma maman a suivi son mari. Elle n’a pas été élevée dans la foi, nous ne parlions donc jamais de religion à la maison. C’était même un tabou... Quant à moi, je me posais beaucoup de questions. J’ai d’abord cherché par moi-même, lisant des textes bibliques seule ou avec mes proches amies qui allaient au catéchisme. Je brûlais d’envie de faire comme elles. J’avais dix ans. Quelquefois, je partais seule en cachette à l’Eglise en inventant toutes sortes de raisons pour que mes parents ne le sachent pas.
Devenue adolescente, je me suis éloignée de cette quête spirituelle. Le temps passait, mes études m’absorbaient totalement. Jusqu’au jour où j’ai rencontré mon futur époux, en novembre 1997, qui, contrairement à moi, avait reçu une éducation religieuse. Cela m’a donné envie de redécouvrir la religion chrétienne. Je lui posais toutes sortes de questions : sur Jésus, sur sa foi…
En creusant mes antécédents familiaux, j’ai découvert que ma famille, du côté de ma grand-mère et mon arrière grand-mère, était de religion juive orthodoxe. En mémoire à mes ancêtres, je souhaitais donc découvrir cette religion… Dans cette quête de savoir, je voulais vivre les grandes fêtes juives, lire la Torah…
Plus tard, j’ai fait baptiser mes enfants dans la foi catholique. Ma quête spirituelle n’étant pas assouvie, j’allais régulièrement à l’église et inscrivais mon ainé au caté. Intéressée à Christ Dieu, une étincelle dans mon cœur s’était ouverte !
Les chrétiens m’ont accueillie à bras ouverts. Le soir du baptême de Len, catéchumène, j’ai compris ce que voulait vraiment mon cœur. Aujourd’hui, j’ai une grande hâte d’être à la veillée pascale pour recevoir le sacrement du baptême et l’eucharistie. Mon chemin n’est pas fini ; il ne fait que commencer. Je vais poursuivre sur le chemin de la confirmation puis mon mariage à l’Église devant Dieu. Que Dieu me guide dans ma quête sur terre. Merci Seigneur ! A tous les catéchumènes, que votre chemin vous guide vers le Saint Esprit avec la grâce du Seigneur, amen. »

Catherine


Témoignage de Rémy, accompagnateur