Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9608-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

A l'écoute

Les 13 et 14 mai derniers, une formation diocésaine étaient proposée aux personnes en mission d'Eglise au centre pastoral des Lilas pour apprendre à écouter en partant des diverses expériences d’écoute, en partageant et revoyant les pratiques d’écoute, d’accompagnement et en se questionnant sur le sens de la mission et de la place de chacun : Dieu, l’autre, nous.

Ecoute-moi

Chantal, accompagnatrice de catéchumène

« Ecoute-moi s’il te plait j’ai besoin de parler
Accorde-moi seulement quelques instants… » (Poème de Jacques Salomé)

Une formation à l’écoute : j’étais venue, non pour trouver des outils à l’écoute et à l’accompagnement, mais plutôt pour savoir comment je pouvais, moi-même être en disposition d’écoute à l’autre.
Animatrice en aumônerie et accompagnant les jeunes lycéens à la confirmation, je ne me sens pas toujours disponible pour écouter et entendre leur demande ou pire leur « non demande », et pourtant ils sont là et ils attendent…

Dans un premier temps, après avoir fait un premier tour de présentation des participants (première écoute..) nous avons réfléchi et échangé sur notre propre définition de l’écoute : quelles qualités ? Quel type d’écoutants étions-nous : dans la compréhension ou dans le jugement ? Dans le soutien ou dans l’influence ?
Et puis, se connaître, s’écouter soi-même avant d’écouter l’autre, car il existe beaucoup de frein à l’écoute, ce que nous avons essayé d’analyser.

Dans un deuxième temps, nous nous sommes centrés sur l'écoute dans notre mission d’Eglise. Nous avons étudié les différents outils de l’écoute, qui sont des qualités que bien souvent nous avons en nous et qui, implicitement nous disposent à avoir une oreille bienveillante, de par la mission qui nous est confiée au sein de l’Eglise. Mais il est important de nous recentrer sur nos différentes attitudes et de prendre conscience qu’il est des conditions nécessaires pour une bonne écoute telle que l’empathie et le discernement.

En résumé, la qualité de l’écoute ne dépend pas de la qualité de la méthode, ni des outils mais de la qualité de ce que l’on est.

Nous nous sommes quittés, après deux jours ensemble, heureux les uns, les autres, plus riches de notre rencontre.

« Alors maintenant que tu m’as bien écoutée, tu peux parler
Avec adresse et disponibilité
A mon tour, je t’écouterai » (Jacques Salomé)

 

Ecouter n'est pas facile

Sœur Marie-Paule fille, de la Charité de saint-Vincent de Paul

J’ai beaucoup apprécié le week-end end sur l’écoute. Nous étions trois de La Courneuve. Ca nous a permis de mieux nous connaître et le fait d’être réunis en diocèse était important également pour faire connaissance avec les autres, même si nous n’avions pas tellement de temps libre.

Notre coach, Lucien, nous a bien aidé. Nous avons participé activement. Chaque participant était bien motivé, ce qui a aidé à la réussite de ce week-end très riche et qui nous a permis de faire le lien avec notre Foi, avec Jésus-Christ : comment  le Christ est-il à notre écoute ? Comment le Christ est-il à l’écoute de son Père ?

Je croyais être à l’écoute des autres et ma petite expérience de vie m’a déjà montré qu’écouter l’autre ce n’est pas si facile. Mais ce week-end m’a donné des outils.
Ma vie de religieuse apostolique avec ses temps d’oraison est une aide pour une meilleure écoute.

Je connais bien le poème sur l’écoute de Jacques Salomé et ses conseils m’aident dans ma vie de tous les jours.