Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf0112-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Bienvenue : une Europe plus forte grâce aux migrants

Dans un document de 46 pages, le Secours catholique rebondit sur une phrase prononcée par le pape François le 6 mai dernier : « L’identité européenne est, et a toujours été, une identité dynamique et multiculturelle ».
Avant-propos

Jorge Nuño Mayer, Secrétaire général de Caritas Europa

Caritas soutient les plus marginalisés et appuie depuis longtemps les populations migrantes et réfugiées vul­nérables dans toute l’Europe. Elle fournit de l’aide d’ur­gence et humanitaire dans les pays d’origine et de tran­sit. De même, elle offre des services aux migrants dans les pays européens d’accueil, notamment des conseils juridiques, de l’assistance linguistique et au niveau du logement, de l’orientation et un soutien psychosocial. Caritas accompagne aussi le parcours de formation et d’emploi des migrants et fournit un appui au regrou­pement familial ainsi que d’autres aides à l’intégration à long terme et services d’appui.

Au cours des dernières années, confrontées aux dif­ficultés économiques, les politiques publiques ont généralement pratiqué l’austérité. Elles ont de la sorte limité la fourniture de services et les mesures d’intégra­tion alors que les municipalités et les acteurs locaux se heurtaient à de plus grands défis pour répondre adé­quatement aux besoins de leurs communautés. Étant donné que l’intégration se produit généralement sur le plan local, cette réalité a posé de nombreux défis à ce niveau, principalement parce que certains respon­sables politiques ont brandi l’argument économique pour justifier l’absence de réponse aux besoins de leurs résidents vulnérables.

Cette situation a pris de l’ampleur et s’est intensifiée suite à l’arrivée de milliers de nouveaux migrants en Europe à l’été 2015. Pour Caritas Europa, une Europe inclusive présuppose que l’intégration des migrants repose sur le dialogue et sur le partage des droits et des responsabilités. Nous devons renforcer l’approche centrée sur l’accueil dans nos sociétés et créer de plus en plus d’espaces de rencontre et de dialogue.

En réponse aux besoins et à la vulnérabilité évidente des migrants et des réfugiés en Europe, Caritas inter­vient généralement pour fournir des services réelle­ment indispensables. Les gouvernements s’appuient souvent sur des organisations caritatives et des ONG qui, pour combler les lacunes, interviennent au travers de projets. Néanmoins, l’examen, la conception et la mise en oeuvre des politiques et des plans nationaux d’intégration, la promotion de sociétés inclusives et la prise en compte de cette question restent un défi auxquel nos gouvernements doivent apporter une ré­ponse. Caritas et d’autres ONG n’ont pas pour vocation de les remplacer, mais plutôt de les compléter. Cela est particulièrement important, car les processus d’intégra­tion réussie nécessitent des réseaux dynamiques qui impliquent de nombreux acteurs à différents niveaux. Et telle est précisément la vraie valeur de Caritas : sa capacité à établir des relations de confiance avec ceux et celles qui sont dans le besoin et cela, en collabora­tion avec la communauté au niveau local et avec les principaux intervenants.

Cette publication vise donc à mettre en valeur quelques expériences menées par Caritas, le plus souvent en collaboration avec d’autres acteurs. Alors que certaines offrent une approche novatrice, d’autres comblent tout simplement une lacune et un besoin dans des pays où les pratiques prometteuses d’intégration sont rares. Cette publication met en évidence certains obstacles auxquels se heurtent les migrants au cours du pro­cessus d’intégration. De surcroît, elle partage aussi quelques expériences qui ont permis à Caritas de tisser des relations de confiance et de garantir le progrès à la fois des migrants et des sociétés d’accueil. Les mi­grants sont confrontés à de nombreux défis pour ré­aliser leur plein potentiel dans le contexte européen. Partant, Caritas cherche à combler le fossé face à la multitude d’obstacles observés et vécus sur le terrain. Elle propose des idées aux décideurs politiques et aux praticiens quant à la façon de créer un environnement qui favorise la participation inclusive et habilite les migrants et les communautés d’accueil à travailler en­semble à la cohésion dans nos sociétés.

Axée sur des solutions, cette publication fournit éga­lement un aperçu des différentes options de finan­cement de l’intégration et des pratiques d’inclusion sociale. Elle apporte de même une orientation aux gouvernements, institutions et communautés des pays d’accueil, ainsi qu’aux migrants eux-mêmes dans la ré­alisation de cet objectif. En général, les expériences relatées dans cette publication montrent que le travail avec les migrants est tout aussi important que celui effectué aux côtés des communautés d’accueil pour changer la façon de voir et contribuer à une descrip­tion positive et constructive des étrangers. Nombre de ces cas prouvent que beaucoup peut être fait, même avec des moyens limités.
 

 

Sommaire

  • LA RÉALITÉ SUR LE TERRAIN : QUELS ASPECTS ENTRAVENT NOTRE CONCEPTION DE L’EUROPE ?
  • COMMENT CARITAS CONÇOIT-ELLE UNE EUROPE INCLUSIVE ?
  • EXPÉRIENCES PROMETTEUSES VENANT DU TERRAIN
  • CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS


Télécharger la publication