Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf6364-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

« 1912-2012 : Cent ans de logement social » (jusqu'au 30 mai - Entrée libre)

Cette exposition à Saint-Denis retrace l'histoire du logement social depuis la loi Bonnevay de 1912 créant les offices d'HBM - habitations bon marché - jusqu'à nos jours.


 

2012, les offices HLM ont cent ans

Né à la fin du XIXe siècle, le logement social s’enracine dans trois idées simples : d'abord, la reconnaissance d’un besoin essentiel. Pour vivre correctement, il faut disposer d’un toit. Ensuite, l’égalité républicaine. Même quand les revenus du foyer sont trop faibles, le logement doit pouvoir être assuré. Enfin l’intervention publique. Quand la mécanique du marché se montre incapable de répondre à ce besoin vital, la dynamique de l’intervention publique doit prendre le relais.

Deux textes fondateurs : la loi Siegfried de 1894 qui donne naissance aux HBM (habitations bon marché), l’ancêtre de nos HLM, et la loi Bonnevay de 1912 qui offre la possibilité aux communes et départements de créer les offices publics d’HBM, marquent le début de l’intervention des collectivités locales pour développer des logements sociaux sur leur territoire.

► Quelles sont aujourd’hui les perspectives d’avenir du logement social ?

► Comment le logement social peut-il être encore un véritable projet de vie pour les classes moyennes et populaires de notre pays ?

► Comment faire entrer dans son second siècle cette aventure toujours prometteuse ?

► Comment l’ouvrir vers une sécurité sociale du logement qui ne laisserait personne dans l’exclusion et qui faciliterait le parcours résidentiel de chacun ?


Quand et où visiter cette exposition ?
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
6 rue de la Légion d’Honneur, 93200 Saint-Denis


+ d’infos

 

Parcours de l’exposition

Le temps des précurseurs (fin XIXe siècle - 1912)
- Le médiocre état du logement populaire à la fin du XIXe siècle
- La révolte des locataires
- La réponse du mouvement réformateur
- La réponse législative
- Les premières expériences de logement ouvrier
- Persistance du manque de logements

1912, une loi fondatrice
- Les promoteurs de la loi
- Les principales dispositions
- Le concours pour la réalisation des cités-jardins

D’un après-guerre à l’autre : le logement social pour une élite ouvrière
- Le développement des premiers offices d’HBM
- Les acteurs du logement social
- Les populations logées
- Un confort inconnu pour les classes populaires

Les Trente glorieuses : le logement social pour tous ? (1945-1975)
- De nouveaux besoins
- Un effort de construction sans précédent
- Les techniques et les formes
- Les reconquêtes des centres anciens et rénovations urbaines
- De nouvelles populations logées

Le logement social, victime des crises ? (1975-2003)
- Tensions croissantes sur le marché du logement
- La « crise » des banlieues
- La loi Solidarité et renouvellement urbain (2000) et la création de l’ANRU (2003)

Aujourd’hui, cent ans après la loi Bonnevay (2003-2012)
- De nouveaux enjeux
- De nouvelles populations à loger
- Le vieillissement des premières réalisations et la nécessité de leur transformation
- L’image du logement social

Cette exposition s’inscrit dans le programme « Toit & Moi », avec un colloque scientifique international, un livret pédagogique professeur/élève, un web-documentaire, un débat avec la Fondation Abbé Pierre, des balades urbaines commentées…

Une initiative de HLM Plaine Commune Habitat, l’office public de l’habitat de la communauté d’agglomération Plaine Commune (Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, l’Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains et Villetaneuse).


----

Le magazine du Conseil général 93 « Seine-Saint-Denis.fr » consacre son dossier à ce centenaire (Avril-mai 2012 - n°26).
Pour la version en ligne, cliquer ici


Et depuis le 14 mars...

La 2e édition d’une exposition consacrée à l’évolution actuelle de l’habitat social en France, « Vers de nouveaux logements sociaux, 2 » se déploie dans l’espace dédié aux accrochages temporaires dans la galerie moderne et contemporaine du musée, en contrepoint de la retranscription d’un appartement de l’Unité d’habitation de Le Corbusier à Marseille.

L’exposition s’articule en deux parties. La 1ère présente 16 opérations sélectionnées dans l’Hexagone. La 2e partie élargit le cadre et met en perspective.

Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot - 1 Place du Trocadéro et du 11 novembre, Paris 16e
(Métro : Trocadéro)