Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9608-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Le pape Benoît XVI annonce une « Année de la foi »

Le Pape a annoncé dimanche 16 octobre 2011 dans la lettre apostolique « Porta fidei » une « Année de la foi »... année qui démarrera le 11 octobre 2012 - à l'occasion du 50e anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II - et se conclura le 24 novembre 2013, en la fête du Christ Roi.

Pour le Pape l’objectif est clair : « donner une nouvelle impulsion à la mission de l'Eglise pour conduire les hommes hors du désert dans lequel ils se trouvent souvent, vers le lieu de leurs vies, l'amitié avec le Christ qui nous donne la vie en plénitude [...] « renforcer notre foi en Dieu et de l'annoncer avec joie à l'homme d'aujourd'hui ».

Une « Année de la foi » n’est pas une première ; le pape Paul VI avait lui-même proposé une année analogue le 22 février 1967 dans son exhortation apostolique « Petrum et Paulus apostolos », à l’occasion du 19e centenaire des apôtres martyres Pierre et Paul. Le Saint Père avait alors lancé l'interpellation : « Ne croyez pas avoir la foi si vous n’adhérez pas au Credo ».

Lire la Lettre apostolique de Benoît XVI « Porta fidei »


Mission et nouvelle évangélisation

A l'angélus, le Saint-Père est revenu sur le thème de la messe célébrée précédemment pour la rencontre internationale des nouveaux évangélisateurs, rappelant que Jean-Paul II, « héraut de la nouvelle évangélisation » fut « un grand défenseur de la mission Ad Gentes, qui s'adresse aux populations des régions où l'Evangile n'a pas encore pris racines ». Mission Ad Gentes et nouvelle évangélisation « sont deux aspects de la mission unique de l'Eglise, qu'il est significatif d'appréhender à la veille de la célébration de la Journée missionnaire mondiale » de dimanche prochain. Puis il a repris son annonce d'une Année de la foi, dont la finalité sera détaillée dans une prochaine lettre apostolique : « En 1967, Paul VI avait proclamé une année de la foi pour le neuvième centenaire du martyre des apôtres Pierre et Paul, dans une période de bouleversements culturels. Cinquante ans après le concile Vatican II, lié à la mémoire de Jean XXIII, il est opportun de rappeler et souligner la centralité de la foi, l'exigence de la renforcer individuellement comme communautairement, et de la placer dans une perspective missionnaire et non commémorative avec la mission Ad Gentes et la nouvelle évangélisation".
Cité du Vatican, 16/10/11 (VIS)