Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf6319-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Les adultes et les jeunes qui préparent le baptême appelés par l'évêque

La plupart de ces catéchumènes (146 adultes et 66 jeunes) seront baptisés dans la nuit de Pâques, les autres recevront l’eucharistie pour la première fois (36). Ils étaient accompagnés de leurs parrains et marraines, de leur famille, de leurs amis, ainsi que de leurs accompagnateurs avec lesquels ils cheminent vers les sacrements de l’initiation chrétienne depuis environ deux ans.


Pour les catéchumènes adultes, la célébration a eu lieu dimanche 17 février 2013 en la cathédrale Saint-Denis. Elle a été suivie par un temps d’échanges avec l’évêque.

« Appelés à vivre dans la foi et la charité ! »
Homélie de Mgr Pascal Delannoy pour la célébration des adultes

 

   


Pour les catéchumènes jeunes, la célébration a eu lieu samedi 23 février 2013 en l’église Saint-Pierre de Bondy. Avant cela, un temps d’échanges avec l’évêque a eu lieu à la Maison diocésaine de Bondy.

Un partage en petits groupes a fait émerger des questions auxquelles l’évêque a répondu…

Question : C’est quoi un évêque, qu’est-ce qu’on fait quand on est évêque ?
Quand on est évêque, on se réjouit de rencontrer des gens heureux ! Des gens heureux de croire ou qui souhaitent mieux connaître Jésus-Christ… heureux d’être témoin de la joie de ces personnes. Par exemple, la semaine passée en rencontrant 140 adultes qui se préparent à être baptisés durant la nuit de Pâques, ou encore ce matin même avec des personnes engagées dans l’Action catholique. Et puis, comme tout chrétien, je prends le temps de prier et de célébrer la messe tous les jours en pensant à tous ceux que j’ai rencontrés.

Comment devient-on évêque ?
Il n’y a pas d’école pour évêque, pas d’examen à passer… Un jour, le représentant du pape en France vous dit tout simplement : le Pape a pensé à vous pour être évêque de tel lieu, est-ce que vous acceptez ? On devient évêque pour être serviteur comme Jésus-Christ. Serviteur pour faire grandir l’amour, la paix, la justice, l’entente entre les hommes… Voyez sur quel chemin vous vous engagez vous qui avez fait le choix d’être chrétien !

Comment arrivez à aimer ses ennemis ? (Cf. Matthieu 5)
Je me pose d'abord la question, qu’est-ce qu’un ennemi pour moi ?... Quelqu’un qui me veut du mal, soit avec sa langue, soit avec sa force physique. Quand Jésus nous demande d’aimer ses ennemis, j’ai envie de dire Seigneur tu y vas un peu fort ! Comment accueillir cette parole de Jésus ? Je ne peux pas découper l’Evangile et enlever toutes les phrases qui me dérangent. Je dois accueillir cette parole avec sérieux... Je vous encourage à relire l’Evangile pour voir comment le Christ a fait pour aimer ses ennemis. Jésus ne refuse jamais de parler avec ses ennemis. Il espère toujours que ses ennemis vont changer leur cœur. Il aime ses ennemis sans entrer dans la spirale de la violence, de répondre à la violence par la violence… à ses ennemis aussi, il leur donnera son pardon. Il faut lire et relire l’Evangile pour trouver la force de pardonner. Cette force nous est donnée par le Christ par le don de l’Esprit Saint, don qui vous recevrez au jour de votre baptême et plus tard au jour de votre confirmation. Pour pouvoir vivre pleinement nos simples forces humaines, le Christ ne nous abandonne pas à nous-mêmes.
Une fois que vous serez baptisés, reçus la première communion, ne restez pas seuls, continuez à vous rencontrer entre jeunes de votre âge. Cherchez ensemble comment vivre l’Evangile. L’Esprit est présent lorsque nous sommes rassemblés au nom de Jésus Christ. Vivre comme Jésus n’est pas facile…
 

     


Comment prier ?
J’utilise des prières que l’on trouve dans la Bible, des prières que l’on appelle des psaumes. On y retrouve les cris de joies et les cris de souffrance des hommes qui ont toujours existé. Devant la maladie ou la mort, les guerres ou les grandes catastrophes naturelles, l’Homme s’est toujours posé des questions. De tous temps, l’Homme s’est toujours réjoui de pouvoir vivre en paix, devant la justice, devant la beauté de la nature. Prier, c’est aussi parler au Seigneur avec son cœur. Je lui confie ma journée. Le Seigneur peut faire des choses que nous ne voyons pas et qui pourtant sont importantes. Prier, c’est d’abord dialoguer avec lui et qu’il est là avec nous.

Deux jeunes sont ensuite venus partager comment ils font pour prier…
Brian : « Je prends une musique de Dieu… Après le premier couplet, je dis merci ; après le deuxième, je dis pardon ; après le troisième, je demande… et puis je récite le Notre Père ! »

Arissa : « Lorsque je veux prier, je mets de la musique religieuse. Je mets les deux genoux au sol et puis j’appelle le Seigneur trois fois. Je lui dis "Seigneur viens" et lui demande de prendre soin de ceux qui souffrent, de pardonner à ceux qui ont commis des actes qu’ils ne reconnaissent pas, de prendre soin de ce monde, de veiller toujours sur nous et sur nos familles. »

Certains jeunes pensent que c’est une chance d’être baptisé à notre âge...
C’est une chance pour vous d’être baptisé, et aussi pour ceux qui vous entourent. Parce que baptisé, vous allez vivre le bon parfum de l’Evangile. Là où vous serez présent, des petites choses vont changer, sans forcément le percevoir. Certains que je rencontre me disent : "Je ne suis plus tout à fait le même, et les gens autour moi me disent la même chose !". Notre manière de réagir ou de rencontrer les personnes change. Quand vous serez baptisés, ou quand vous recevrez la première fois la communion, prenez votre place dans notre Eglise, donner aux autres chrétiens tout ce que vous pouvez donner et apporter.
 

  


Comment pardonner ?
Pardonner et être pardonné. Si vous lisez bien l’Evangile, vous découvrirez que le Christ demande de pardonner parce que nous-mêmes nous sommes pardonnés par Dieu Notre Père. Quelles que soient les bêtises que nous puissions faire, le péché que nous pouvons commettre, Dieu Notre Père nous attend pour nous pardonner. Ce que tu as fait là ne me fait pas oublier les richesses qui sont présentes en toi, je vois ce qu’il ya de beau et de grand en toi.
Pour signifier ce pardon que Dieu nous propose et nous donne en abondance, il y a le sacrement du pardon ou encore de la réconciliation. On pourra dire au prêtre aussi comment l’amour de Dieu est présent dans nos vies. Le pardon de Dieu vient nous libérer ce qui nous pèse sur le cœur. L’amour que nous avons les uns pour les autres… (Cf. Matthieu 25).

Avant de conclure cet échange et rejoindre la célébration dans l'église Saint-Pierre toute proche, quelques jeunes ont exprimé un passage de l’Evangile qui les touche particulièrement…