Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • mg_3319-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Nuit blanche à Montmartre

Du 28 au 29 avril, c'est à la force du chapelet et de « Je vous salue Marie » résonnant dans Paris que le groupe des jeunes diocésains s'est rendu à la basilique de Montmartre pour y retrouver les nombreux autres pèlerins réunis pour une soirée de louange suivie d’une messe pour la France et d’une nuit d’adoration.

Au rendez-vous à la petite salle commune de la basilique cathédrale de Saint-Denis, il y avait d’abord deux tiers d'"anciens" (rencontré au pélé de Reims) et un prêtre pour nous accompagner dans nos temps de prière. Ensuite de nouveaux visages ont fait leur apparition, alors nous avons prié, partagé un bref repas et nous nous sommes mis en marche aux alentours de 20h avec une vingtaine d'autres pèlerins.

Très vite, le ton a été donné : des chants pour se motiver et une allure dynamique jusqu'à la prmeière étape, l'église de Saint-Ouen, où nous avons été très chaleureusement accueillis pour une prière et un chocolat chaud ragaillardissants.

Nous étions en communion et malgré la fatigue de la semaine, le froid, la pluie et la tombée de la nuit, nos « Je vous salue Marie » résonnaient dans Paris. C'est à la force du chapelet récité haut et fort que nous avons gravi les nombreuses marches de la butte jusqu'à la somptueuse basilique de Montmartre tout en lumière et en son.

Quel bonheur d'y retrouver les autres pèlerins ! La fanfare résonnait tandis que nos joies éclataient. Nous avons loué le Seigneur avec des chants tels que « Saint Denis est en marche ». Il s'en est suivi une longue et très belle messe pour la France jusqu'à presque 2h du matin. Je n'ai pas pu rester pour la nuit d'adoration et les autres activités du samedi matin, mais j'ai adoré vibrer encore une fois avec ces personnes et par-dessus tout le faire au Nom de Jésus, mon Sauveur, mon Dieu. Que l'on soit 10, 100 ou pourquoi pas 1000 comme dans cette basilique, l'émotion est toujours au rendez-vous. Merci pour ce moment. Dieu vous bénisse !