Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf9608-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Appels décisifs catéchumènes (12-13/03/11)

Homélie de Mgr Pascal Delannoy (12/03 pour les jeunes - 13/03 pour les adultes). 1er dimanche de carême - Evangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu (4, 1-11).

Du repli de la tentation à l'ouverture d'un appel !

Chers amis qui souhaitaient recevoir le baptême et l'eucharistie vous arrivent-ils d'être tentés ?
- Non pas tentés de transformer des pierres en pain mais tentés de posséder toujours plus, au détriment de votre vie familiale, voire de votre santé ?
- Non pas tentés de planer au-dessus de la ville de Jérusalem entourés par des anges, mais tentés de fuir les difficultés de la vie, de planer eu dessus des réalités, en recourant à l'alcool ou encore à la drogue ?
- Non pas tentés de posséder le pouvoir sur tous les royaumes de la terre, mais tentés de vouloir imposer par tous les moyens vos idées et vos désirs quitte à discréditer ceux qui ne pensent pas comme vous ?

Je vous rassure : il est normal que vous soyez confrontés à la tentation car vous êtes des hommes et des femmes. En tant qu'humains nous sommes tentés de faire ce qui est contraire aux commandements de Dieu, de "toucher le fruit défendu". Nous sommes souvent tentés de prendre d'autres chemins que ceux que le Christ est venu nous proposer.

La tentation ou les tentations ne cessent de parcourir nos vies et d'ailleurs dans la prière du Notre Père nous ne cessons de demander « Ne nous soumets pas à la tentation ». Père, ne nous laisse pas succomber à la tentation car toute la Bible et là pour nous rappeler que succomber à la tentation c'est emprunter des chemins de malheur et de mort.

Quel est l'antidote de la tentation ?
L'antidote de la tentation c'est notre disponibilité aux appels de Dieu ! La tentation nous replie sur nous même, l'appel nous ouvre aux autres et à Dieu ! Aujourd'hui vous êtes là rassemblés dans notre cathédrale parce que vous avez entendu cet appel à choisir la vie avec le Christ et à vous nourrir de son corps et de son sang ! Cette célébration est appelée célébration de l'appel décisif car, par le oui que vous prononcerez, vous
manifesterez votre désir que toute votre vie soit marquée par le "don gratuit de Dieu". Don gratuit de la vie divine à laquelle le baptême vous associera, don gratuit du corps et du sang du Christ donnés en nourriture pour avancer sur la route !

Désormais tout au long de votre vie, en réponse à ce don gratuit, vous serez appelés à vous poser cette question : « Qu'est-ce que Dieu attend de moi ? ».
Ce dont je suis sûr c'est que chacun d'entre vous "modelé" par Dieu possède au moins un don ! Un don qui peut bénéficier à notre société et à notre Eglise. Laissez-moi vous le redire : notre société et notre Eglise ont besoin de vous ! Besoin de vous pour grandir dans la vie de Dieu, besoin de vous pour avancer sur des chemins d'espérance ! Vous êtes irremplaçables au sens où vous êtes uniques ! Ce n'est pas d'abord ce que vous ferez qui sera déterminant mais votre présence, vos paroles, vos encouragements, votre témoignage !

Chers amis, je vous invite à vivre ce carême, temps de l'ultime préparation aux sacrements du baptême et de l'eucharistie, en approfondissant avec vos accompagnateurs cette simple question, antidote à toutes les  tentations : « Seigneur, qu'attends-tu de moi ? »

+ Pascal Delannoy
Evêque de Saint-Denis-en-France